15
Nov
05

80% des interpellés déjà connus de la police





Menotte

Fait très intéressant, le directeur général de la police nationale, Michel Gaudin, a révélé ce matin que 80% des personnes interpellées durant les émeutes qui touchent la France depuis trois semaines étaient déjà connues des services de police.

Quelle conclusion peut t’on en tirer? D’abord, cela montre bien que l’événement déclencheur n’a pas créé des vocations de voyous du jour au lendemain. Les voyous étaient là avant, ils étaient connus et fichés, ils ont profité de cet événement pour semer le trouble. On ne peut donc plus dire que le feu a été mis aux poudres par Sarkozy, ce n’est quand même pas lui qui a fait les voyous…

Seconde observation, sachant qu’une grande part des interpellés étaient mineurs, on peut penser que parmi ces mineurs, certains n’étaient pas connus des services de police (j’ignore quelle part) et donc il y a eu un effet de groupe qui a entraîné les plus jeunes sur la voie de la délinquance jusqu’alors inconnue pour eux.

Tout cela pose également le problème de la récidive. Ceci montre que la société n’a pas su sanctionner puis réinsérer comme il le fallait ceux qui ont un passé judiciaire. J’entendais l’autre jour un homme politique à la télévision se plaindre du fait que les juges passaient plus de temps à faire des rappels à la loi que des condamnations plus ou moins sévères (amende, travaux d’intérêts généraux, prison, etc…). C’est vrai que le rappel à la loi, c’est bien la première fois, mais au bout de plusieurs fois, c’est inutile. Le travail d’intérêt général me semble probablement être une meilleure solution, à la fois contraignante et éducative.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier