24
Sep
08

A vous les gains, et vous les pertes…





Depuis deux semaines, le monde du capitalisme et de la finance a été secoué par la panique. Au final, tout va bien ou presque puisqu’il n’y a eu que des dollars de perdus. Comme le contribuable américain est là pour payer l’addition, finalement, il n’y a que des dommages collatéraux dans cette affaire. Moi je le trouve cool le contribuable américain. Il est prêt à faire un chèque de 700 milliards de dollars sans sourciller parce que quelques organismes financiers ont flambé avec un argent qu’ils n’avaient pas. Vous me direz, c’est toujours plus facile de jouer avec l’argent des autres et c’est bien le problème. Nous sommes dans un système où les grands patrons gagnent beaucoup quand tout va bien et ne perdent pas grand chose (à part leur job) quand tout se casse la gueule.

C’est bien là le fond du problème mais aussi ce qui jette depuis trop longtemps le discrédit sur une partie du patronat. Et de là on sombre dans l’amalgame très facile véhiculé par l’extrême gauche du « tous pourris ». Pour faire une comparaison, les patrons sont comme les supporters du PSG qui à cause de quelques voyous racistes passent tous pour des gens violents et haineux. Et bien les patrons, c’est pareil, pour quelques parasites mercenaires qui ne réussissent pas grand chose à part à licencier à tour de bras tout en s’en mettant plein les poches, on stigmatise tout un système où pourtant la plupart ont dédié leur existence à leur travail en prenant des risques énormes pour la gloire de passer aux yeux de la vindicte populaire pour de sales privilégiés.

C’est bien avec cela qu’il faut en finir. En mettant une frontière claire et définitive entre ces quelques pourris qui surexploitent un système qu’ils ne méritent pas et l’extraordinaire majorité des patrons, on redonnera au travail ses lettres de noblesse. Il n’y a rien à voir entre ces guignols qui partent avec des parachutes dorés après avoir mené leur boîte dans l’ornière et tout ces patrons qui développent leur entreprise mais n’en retireront jamais le juste dividende sans parler de la reconnaissance. Ce sont pourtant les vrais héros de notre société. Je ne vais pas parler de Bill Gates car cela va encore faire hurler mais pourtant c’est un bon exemple. Alors plus proche de nous, citons les Mulliez

Dans ce grand crash, ce qui m’a le plus amusé, c’est le désarroi de ces employés de Lehman Brothers avec leurs cartons quittant précipitamment leur siège doré. Ils payent les pôts cassés d’un système qu’ils ont façonné. Au grand monopoly de la finance, la banque a perdu sans passer par la case départ et ce n’est que justice. Ce qui est bien dans ce petit feuilleton de quinze jours, c’est que comme dans tous les films américains, qu’ils soient bons ou mauvais, il y a toujours quelqu’un à la fin pour nous faire croire que cela se finit bien. En l’occurence, c’est Georges W Bush qui fait un beau chèque pour renflouer quelques fleurons du capitalisme. Comme le monde est bien fait, il n’a pas assez d’argent pour sauver tous les fleurons et donc je pense que cette purge nécessaire et salutaire va très certainement ouvrir sur une nouvelle ère. Tous les coupables ne payeront pas forcément pour leurs erreurs mais ce qui est très probable, c’est qu’il sera de plus en plus difficile d’en commettre de nouvelles pour eux. Le système devrait connaître quelques tours de vis. Cela va remettre un peu de calme dans l’économie et on va peut être enfin pouvoir souffler…

Pour finir, bravo à Nicolas Sarkozy qui m’a bien fait rigoler avec sa petite note d’humour à New York, il perd pas le Nord.





16 commentaires pour “A vous les gains, et vous les pertes…”
  1. Gilles dit :

    Les Mulliez sont bourrés de pognon hein 😉

  2. Olivier dit :

    Oui et alors? Tous les riches ne sont pas des crapules et toutes les crapules ne sont pas riches…

    Les Mulliez n’ont pas volé leur fortune, ils l’ont construit grâce au travail.

  3. Gilles dit :

    La Grande Distrib, c’est un peu une mafia hein
    Comme toutes les grosses entreprises familiales…

  4. Olivier dit :

    Le monde est une mafia : la politique, le foot, la télé, et même peut être les blogs non?! 😉

  5. seb du massif central dit :

    oui ben justement c’est peut-être le moment de revoir le système sans tomber dans l’idéalisme !

    c’est le moment pour sarko de rebondir de changer de tactique enfin faites quelque chose … merde….:)

  6. Olivier dit :

    Que proposes tu Seb?

  7. Gilles dit :

    La Révolution.
    Ou Delanoé (plus propre).

  8. seb du massif central dit :

    Delanoé premier ministre j’arrive pas à l’imaginer?

    Une révolution il faut 10 ans pour s’en remettre

    alors pourquoi pas Jean Francois Kann premier ministre on aurai des bons débats ?

    ou alors Bigard ?

  9. Olivier dit :

    Delanoë premier ministre? Et pourquoi pas président pendant qu’on y est? Non merci, il a déjà fait assez de dégâts comme ça à Paris…

    Bigard, il raconte tellement de conneries, ça serait pas triste, Ségolène aurait du souci à se faire…

  10. seb du massif central dit :

    et JFK tu en penses quoi ?

    tu proposes quoi ou qui pour changer ?

  11. Olivier dit :

    J’en pense rien, je n’ai pas été gouverné par lui 😉

    Je propose quoi pour changer? La théorie de l’autre monde, elle est décrite au travers de toutes les notes que j’écris depuis plus de 3 ans maintenant ici…

  12. seb du massif central dit :

    bon alors présente toi Olivier on vote pour toi !!

    une question: on entend plus parler de la Chine y a pas de problème de bourse la bas ?

  13. Olivier dit :

    Non ils sont occupés à envoyer des chinois dans l’espace…

  14. Gilles dit :

    Il paraît que les entreprises chinoises sont au plus bas en bourse, surtout celles fabriquant du lait LOL
    Sinon, vu la transparence et l’honnêteté de l’économie chinoise (genre monnaie sur-évaluée, contrefaçon, etc.), je ne pense pas que la santé de la bourse de Pékin soit une chose à prendre en compte.
    Shangaï ou Hong-Kong peut-être…

  15. Olivier dit :

    C’est sûr…

  16. seb du massif central dit :

    oui c’est bien Shangaï la bourse de la Chine effectiveent la monaie est difficile a évaluer.

    http://www.wikio.fr/economie/finance/bourse/marches/bourse_de_shanghai



L'autre monde | Thème liquide par Olivier