27
Déc
11

Aéroports en grève : nouvelle victoire de Sarkozy





S’il y a bien une chose qui aura changé depuis 2007, c’est le rapport de force lors des grèves. Force est de constater qu’il n’est plus du côté des grévistes aujourd’hui. Ils s’apprêtent d’ailleurs à jeter l’éponge contre la promesse d’une petite prime alors qu’ils réclamaient 200€ d’augmentation mensuelle des salaires.

Une fois encore, Sarkozy a eu raison de ne pas céder face aux grévistes. Il a trouvé une parade très appropriée avec le recours aux forces de l’ordre pour assurer le travail coupant ainsi l’herbe sous le pied des grévistes dont la grève n’avait plus d’impact.

Il est clair qu’avec François Hollande au pouvoir, non seulement les grévistes auraient bloqué l’aéroport et les avions n’auraient pas pu décoller mais en plus ils auraient eu gain de cause et au final, l’augmentation se serait retrouvée sur les billets des voyageurs qui auraient une fois de plus payé l’addition, comme toujours avec le PS.

Bref, voilà une démonstration éclatante de la nécessité de reconduire Nicolas Sarkozy à la tête du pays en 2012, pour qu’une minorité hurlante ne puisse plus prendre en otage le pays…





3 commentaires pour “Aéroports en grève : nouvelle victoire de Sarkozy”
  1. pascal dit :

    oui bien sur…
    Tiens je remarque que ce ne sont pas des fonctionnaires trop payés qui font grêve !!
    Mince, des employés du privé qui se permettent de prendre en otages leurs clients !!
    Quand on entend qu’il faudrait privatiser pour que les grêves cessent..
    Là on se demande on est la solution ??
    Si les grevistes n’ont même plus peur de se faire virer ou va on ??
    On va finir par être obligés de ressortir le fouet,non ??

  2. Olivier dit :

    Tu remarqueras que la grève n’a pas tenu bien longtemps. Dans une même situation, je pense que les cheminots auraient durci le mouvement et auraient fini par avoir gain de cause… Les mouvements sont moins puissants dans le privé.

  3. Medorius dit :

    Mais, dans le cas particulier, ils ont quand même gagné 1000 euro par an, alors même que la grève était en voie de terminaison.
    Le gouvernement a joué son rôle en rétablissement le droit constitutionnel d’aller et venir, surtout en période de fêtes. Il est également pleinement dans son rôle en voulant imposer un service minimum et une déclaration des grévistes à l’avance, comme celà existe ailleurs, pour protéger le public face aux grévistes qui font la grève avant de négocier, contrairement à ce qui se passe, par exemple, en Allemagne.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier