3
Juil
10

Affaire Woerth/Bettencourt : à qui profite le crime?





Depuis quelques semaines, Eric Woerth se retrouve en pleine tourmente médiatique, aspiré par les péripéties autour de la fortune de Liliane Bettencourt. Il ne se passe pas un jour sans une nouvelle révélation. Tantôt, Eric Woerth aurait empêché un contrôle fiscal, tantôt il aurait autorisé le remboursement d’une grosse somme au titre du bouclier fiscal, etc…

Les médias s’en donnent à coeur joie pour taper sur le ministre du travail sans aucun discernement, un peu comme lorsqu’ils tapaientsur Bernard Tapie il y a quelques années. Il faut dire qu’Eric Woerth a un gros défaut depuis début juin : il veut passer l’âge de départ à la retraite de 60 à 62 ans. Il n’en fallait pas plus pour en faire le bouc émissaire idéal et vendre toujours plus de torchons à base d’approximations et de contre vérités.

Je pense sincèrement qu’Eric Woerth est quelqu’un d’honnête. C’est selon moi l’un des ministres les plus compétents du gouvernement Fillon. A entendre les médias, Liliane Bettencourt serait devenue riche depuis qu’Eric Woerth est passé au ministère des finances. Ils oublient et occultent complètement le fait que sa fortune s’est construite de longue date et que ce n’est pas un contrôle fiscal qui l’a fait ou défait. Lorsque l’on a la fortune de Liliane Bettencourt, on est sous surveillance permanente du fisc. Les enjeux sont tellement énormes.

Alors après, le conseiller du conseiller qui dit qu’il connaît bien untel ou untel à un de ses amis au téléphone et qu’il va pouvoir arranger la situation. La ficelle est un peu grosse. Il faut bien voir que le piston et le passe droit sont des sports nationaux en France. Qui ne s’est jamais vanté de ses relations et de tel ou tel passe droit obtenu? Entre ce que l’on dit et la réalité, il y a souvent un gouffre, celui de la mythomanie et du fantasme.

Il est évident que l’évolution de la situation personnelle de Liliane Bettencourt est observée à la loupe à l’Elysée. Il faut bien voir ce qu’elle représente au delà de sa fortune comme pouvoir. Elle a la main sur L’Oréal, leader mondial des cosmétiques, 70.000 emplois. L’Oréal est depuis des années la cible de Nestlé, second actionnaire du groupe qui attendrait le moment propice pour prendre la main. On peut imaginer l’impact sur l’emploi en France d’un tel changement. C’est pourquoi l’Elysée observe tout cela de très près. Il ne faudrait pas que ce fleuron de l’économie française passe sous contrôle étranger.

Alors après, savoir si Liliane Bettencourt a mis quelques millions en Suisse ou pas, et si c’est légal ou pas, franchement, c’est un débat d’arrière garde par rapport à ce que sa famille a apporté à la France. S’il y a eu fraude, il serait bien de le prouver avant de la jeter en pâture avec un ministre. La présomption d’innocence reste un droit, même pour les plus riches. Je n’aime pas le procès d’intention systématique qui est fait aux riches dans notre pays, comme si c’étaient tous des voleurs ayant accumulé leur fortune de manière malhonnête.

Je remarque aussi que les médias passent plus de temps à traiter de l’affaire Bettencourt que de parler du procès de ceux qui auraient tiré sur des policiers à Villiers Le Bel ou encore de l’homme assassiné sur une bretelle de l’A13 le week end dernier, comme si la violence physique et la barbarie étaient devenues plus acceptables qu’une supposée évasion fiscale. La France ne tourne décidément plus rond.





2 commentaires pour “Affaire Woerth/Bettencourt : à qui profite le crime?”
  1. pascal dit :

    On peut aussi aprécier que Madame Bettencourt paye toujours ses impots en france…..Ce n’est pas le cas de bon nombre de parvenus.
    Je ne suis pas d’accord avec le bouclier fiscal mais ces 30 millions d’euros ne sont pas un cadeau de la part d’Eric Woerth !!Ce n’est que l’application du bouclier fiscal..
    Je pense aussi que sur cette affaire qui n’en est pas une les médias se sont une fois de plus trompés de colère…

  2. Olivier dit :

    C’est sûr que si Liliane Bettencourt ne payait aucun impôt en France, les comptes publics se prendraient une baffe supplémentaire. Plusieurs milliers de postes de fonctionnaires non financés au bas mot…

    Pour ce qui est du cadeau, c’est vrai que ce n’est que l’application de la loi. Et si elle a touché 30 millions en remboursements, on peut imaginer ce qu’elle a payé… Cela doit être énorme…

    Les médias allument des feux pour occuper une actualité légère et clairsemée au début de l’été. Ils ne se rendent pas compte qu’ils soufflent sur les braises de la colère du peuple et qu’ils vont finir par exciter les gens pour de mauvaises raisons…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier