3
Avr
11

Aidons les expatriés…





En ce moment, un certain nombre d’expatriés français se retrouve en difficulté, que cela soit en Côte d’Ivoire ou au Japon. A chaque fois, l’état providence intervient aux quatre coins du monde, de manière aussi efficace que Mondial Assistance, c’est Sarko Assistance!

Pourtant, la plupart de ces expatriés ne payent souvent pas d’impôts en France. Donc qui est ce qui finance l’intervention de la force Licorne en Côte d’Ivoire? C’est le contribuable français. Et qui est ce qui en bénéficie? C’est le français expatrié! C’est un peu comme pour la sécu. Quand les expatriés ont besoin de se faire soigner à l’oeil, ils repassent en France.

Je pense qu’il faut proposer aux expatriés le choix suivant :

  • Soit ils acceptent de payer des impôts en France comme n’importe quel contribuable et ils peuvent bénéficier quand c’est nécessaire de soins et du soutien de la France comme n’importe quel autre citoyen français.
  • Soit ils refusent de contribuer au financement de l’Etat et ils sortent alors complètement du système de protection ce qui fait que quoiqu’il leur arrive, l’Etat n’interviendra pas.

Bien entendu, j’entends déjà crier au scandale. Les expatriés vont se plaindre de la double imposition. Il conviendra donc de mettre en place un juste barème d’imposition pour eux afin qu’au global, ils ne soient pas plus imposés que s’ils étaient réellement sur le territoire français. Il est vrai qu’au quotidien, ils ne profitent pas des infrastructures et donc leur contribution doit être relative à leur potentiel d’utilisation des ressources de l’Etat.

Mais pour ceux qui ne veulent pas contribuer, j’ai envie de dire : « Puisque la France ne peut pas compter sur vous, vous ne pourrez pas compter sur elle… ». Au delà des sommes en jeu, c’est surtout le symbôle qui me semble essentiel. Il faut enrayer l’idée qu’il est possible de profiter du système.

Cette réflexion m’est venue après le visionnage d’expatriés en Côte d’Ivoire qui se plaignaient du fait que la force Licorne ne les protégeait pas assez dans leur belle villa dorée. Effectivement, la France ne peut pas tout, et surtout pas pour ceux qui lui ont tourné le dos…

Entendons nous bien, je ne souhaite pas que l’on taxe tous les expatriés de manière uniforme. Il faut bien évidemment conserver le principe de progressivité de l’impôt en fonction des revenus. Mais il faut que chacun contribue à hauteur de ses possibilités s’il souhaite pouvoir bénéficier de l’assistance de la France en toutes circonstances. Comme je suis attaché à la liberté, il faut que chacun reste libre de se détacher complètement du système mais dans ce cas, il ne pourra plus compter sur l’aide de l’Etat.





5 commentaires pour “Aidons les expatriés…”
  1. Greg dit :

    Je suis expatrié et je trouve votre idée odieuse, voire dangereuse. Vous parlez comme un nationalist américain, qui essaie (sans succès) à justifier la double imposition sur ces expatriés. Je travaille à l’etranger (en Europe, et pas en Afrique comme dans votre exemple), et je paie des impots au gouvernement où j’habite. Les impots ici ne sont pas négligiables. Et pourtant: après des années à payer dans le système de pension de mon pays adoptif, qui va assurer ma survie pendant ma retraite? Pas la France! Qui va assurer ma sécurite quand je me promène dans la ville? Pas la France! Votre logique est tordue quand vous pretendez que les expatriés « profitent » du système. Les politiciens du PS veulent que je paie des impots à France (en dehors de ce que je paie ici) pour « le privilège » d’avoir le passeport. Quel privilège? J’ai même travaillé quelques années en France, mais vous pensez que je vais beneficier un jour des sous que j’ai versé dans votre système, quand je n’y habite pas? Les expatriés ne doivent aucun sou à un gouvernement français qui a trop promis au peuple et qui essaie donc à priver les expatriés (qui n’ont pas beaucoup de voix aux élections et qui sont alors faibles). Oui, la France ne peut pas tout, et on aimerait vivre nos vies expatriées paisiblements et sans trouver vos mains dans nos poches. Finalement, votre representation da la vie des expatriés, qui vivent dans des villas « dorées » n’a rien à voir avec la realité.

  2. Olivier dit :

    Si vous êtes un expatrié pauvre, ils ne voudront prendront probablement pas grand chose de plus. Donc rien à craindre…

    Vous pouvez toujours renoncer à la nationalité française si elle ne représente rien pour vous.

    Un jour, vous serez sûrement content de pouvoir rentrer vous faire soigner en France non?

  3. Greg dit :

    Je ne suis pas pauvre, mais un expatrié « moyen » cad j’ai travaillé beaucoup d’années à l’étranger pour payer mon propre assurance-vieillesse. Personne me l’a donné. Quand je meurs j’aimerait que mes enfants heritent ma maison, pas le fisc francais. Ca ne fait aucun sens que la France aurait le droit à mes biens, quand je les a obtenu de mon propre travail à l’etranger, et quand je n’habite plus en France. Au meme temps, je suis francais et je ne veux pas renoncer a ma nationalité. Nationalité veut dire où on etait né, c’est tout. On est pas des esclaves. Et quand je prends ma retrait, ou quand je suis malade, pourquoi dois-je retourner en France? J’ai assez payé dans le systeme de securite sociale de mon pays adoptif. Ils vont me soigner, pas la France. Conclusion: Les expatriés n’utlisent plus vos services, alors pourquoi doivent-ils continuer à payer? Si les politiciens veulent promettre le monde aux electeurs, ce sont eux qui doivent payer (avec leurs carrieres).

  4. Greg dit :

    À la limite, je suis d’accord avec vous que si voulais utliser des services consulaires francais (par exemple renouveler mon passeport francais), je devrais payer pour cela. Si le porte-avions Charles de Gaulle me sauve en Allegmage, l’etat francais pourrait me facturer. Mais vous croyez vraiment que le systeme americain de double-imposition et un modele à suivre pour les gouvernements du monde?

  5. Olivier dit :

    Vous soulevez un point intéressant. La France n’abandonne jamais ses ressortissants, où qu’ils soient. Cela coûte chaque année des petites fortunes entre les escapades aventureuses des journalistes pris en otage sur les terrains de guerre, les touristes sinistrés, etc… Ces frais ne sont jamais facturés aux ressortissants. C’est la solidatiré nationale qui paye.

    De la même manière, la France est très généreuse et a ainsi une certaine image de marque à l’étranger dont bénéficient les expatriés, les entreprises et les touristes. Tout cela a bien entendu un coût.

    Beaucoup d’expatriés reviennent en France pour se faire soigner car la France offre le meilleur rapport qualité-prix au monde pour les soins. Ce n’est peut être pas votre cas mais c’est le cas de dizaines de milliers de français chaque année.

    Voilà quelques exemples qui expliquent pourquoi un français de l’étranger doit être imposé de la même manière qu’un métropolitain. S’il s’est expatrié pour éviter l’imposition, c’est un choix mais dans ce cas, pourquoi garder la nationalité d’un pays dont on ne respecte pas l’idéal et les choix démocratiquement retenus par le peuple souverain?

    Je ne dis pas que j’approuve le niveau d’imposition. Je dis juste que c’est un choix de société et que je préfère militer pour l’influencer à mon modeste niveau plutôt que de le contourner en m’expatriant pour l’éviter…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier