14
Juil
12

Analyse de l’intervention de François d’Hollande





A la fin de l’intervention d’Hollande en début d’après midi, je me suis dit : « on est mal barrés! ». En effet, Hollande n’est vraiment pas l’homme de la situation. Il est tellement léger et inconscient, incapable de s’extraire du carcan partisan pour s’élever au-dessus de la mêlée socialiste.

Sur les heures supplémentaires, c’est vraiment criant. C’est une mesure emblématique de Sarkozy pour donner du pouvoir d’achat. Il revient dessus au prétexte que cela permettra de créer de l’emploi. C’est complètement stupide. Cela ne créera pas plus d’emploi que les 35 heures. Au contraire, cela va en détruire encore plus. La logique est simple. Les patrons continueront d’avoir recours aux heures supplémentaires plutôt que d’embaucher car ces heures répondent en général à un besoin très temporaire et ciblé. Il ne va donc pas embaucher une personne en CDI pour combler quelques heures supplémentaires cumulées ici ou là. Il n’y a pas besoin d’avoir fait l’ENA pour comprendre cela. Taxer les heures supplémentaires, c’est accroitre le coût du travail encore un peu plus et je suis sûr que nos amis allemands doivent s’en frotter les mains, merci François!

Sur PSA, là encore, je ris jaune. Il nous dit qu’il n’acceptera pas le plan. Il ne trompe personne. Le plan, il l’a déjà accepté. Sinon, il ne serait pas sorti en l’état. S’il le voulait vraiment, l’Etat avait les moyens de bloquer le plan en nationalisant PSA par exemple. La réalité est que cet Etat socialiste n’a pas les moyens de ses ambitions. Sa doctrine se heurte chaque jour à la réalité économique. Donc le plan PSA, intectuellement il ne l’acceptera pas mais dans la réalité, il passera bien mieux qu’une lettre à La Poste un jour de grève! Et qu’il ne nous fasse pas croire qu’il va relancer la filière automobile en achetant quelques voitures hybrides dans les collectivités locales, c’est vraiment prendre les gens pour des cons.

Sur Val et Tomtom, il a bien esquivé. Il a fait croire qu’il avait mis tout le monde au pas. J’attends le prochain dérapage avec impatience. Cette histoire là n’en est pas à son épilogue, croyez moi! Sarkozy avait incarné une présidence forte et dynamique. Hollande incarne une présidence normalisante alors qu’on attendrait qu’elle soit exceptionnelle vu la situation et le poste!

Et puis la cerise sur le gateau, c’est pour les amis et les proches, jamais oubliés… Jospin qui hérite d’un poste alors qu’on ne devait plus le voir. Hidalgo qui hérite de la légion d’honneur. Et Jouyet, qui avait pourtant osé travailler avec Sarkozy et devait donc être marqué à vie du sceau de l’ennemi a lui aussi hérité d’un bon poste, car c’est un ami, lui aussi…





2 commentaires pour “Analyse de l’intervention de François d’Hollande”
  1. pascal dit :

    pour eviter les heures supp ( ce qui est un non-sens dans un pays qui compte 10% de chomeurs ) il faut faciliter la flexibilité.
    il faudra en passer par là.

  2. Olivier dit :

    Les heures supp constituent à l’heure actuelle l’un des seuls leviers de la flexibilité. Il est tellement difficile de licencier que je comprends que les patrons y réfléchissent à deux fois avant de prendre quelqu’un lorsqu’ils peuvent avoir recours aux heures supp et que les perspectives à long terme ne permettent pas d’envisager une embauche ferme.
    La flexibilité telle qu’elle a cours en Allemagne pourrait être aussi une solution mais là je pense que les gens vont grincer des dents en France car là bas, c’est vraiment super flexible. Ils ont des horaires à géométrie très variable. Je vois pas trop les gens en France avaler cela.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier