16
Fév
12

Après Boutin, au tour de Morin!





En politique, tout est question de stratégie. On commence par se déchirer pour tenter d’exister puis quand on se rend compte qu’on n’existe pas, on finit par se réconcilier car on est plus forts ensemble que seul.

Christine Boutin en est la parfaite démonstration. Après nous avoir promis de sortir une bombe nucléaire, elle retire sa candidature sur la pointe des pieds. J’espère vraiment qu’elle n’a rien obtenu en échange, pas même un secrétariat d’Etat à la mer ou autre placard surdimensionné pour sa compétence mais sous dimensionné pour son ego.

Je suis vraiment mort de rire de voir comment elle a retourné sa chemise. Elle pensait sûrement peser dans la campagne et faire un hold-up électoral similaire à celui de Farseth avec les 60 circonscriptions arrachées au PS. En réalité, son programme étant aussi creux que son travail au ministère du mal logement, elle n’est même pas parvenue à rassembler autour de sa candidature.

Et pour Morin, c’est à peu près la même chose avec une approche un peu différente. Lui s’est bien gardé de taper trop lourdement sur le Président et donc il pourra revenir dans la famille sans traverser le désert.

Bon Morin + Boutin, ça pèse plus lourd sur une balance que dans les urnes mais ça sera toujours 1 à 2% de plus pour Sarkozy, c’est toujours ça de pris. Nul doute que Galouzeau suivra probablement la même route dans un élan démocratique. J’imagine déjà sa justification : « Marine Le Pen est si haute dans les sondages que je ne voudrais pas être responsable de son passage au deuxième tour ». Allez hop, une pirouette et je refile mes voix à mon meilleur ennemi Sarkozy.

Après, il suffirait que Marine Le Pen n’ait pas ses 500 signatures et Sarkozy serait capable de passer au premier tour mais là c’est un autre scénario…





2 commentaires pour “Après Boutin, au tour de Morin!”
  1. Barbosa dit :

    Mauvais calcul! SARKOZY à 25 % + la moitié – au maximum! – des 16 % de M. LE PEN + 2% de BOUTIN ET MORIN = 35 %. On est loin du compte!

  2. Olivier dit :

    Non ton calcul n’est pas bon… Il y a aura plus de 50% des voix de Le Pen qui se reporteront, au moins 75%. Ensuite, il faut ajouter 2-3% pour Dupont Aignan, Corinne Lepage et Galouzeau puis 5-7% de voix de Bayrou et on arrive aux 50% environ…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier