10
Août
10

Attention! L’insécurité routière s’aggrave!





Je passe la parole à Maurice, le siffleur, pour une note sur la sécurité routière.

Ce matin, comme hier, la porte de Pantin est engluée. Il faut 20 minutes pour entrer sur le périphérique : à 2400 mètres, un accident… de moto ! Cet après-midi, sur le trajet inverse, toujours sur le périphérique, à la Porte Maillot, s’affiche : accident à 5200 mètres. Encore un accident… de moto ! Depuis 3 mois, au cours d’un trajet sur quatre, sur le périphérique, la circulation est ralentie par un accident.

Les accidents redeviennent-ils plus fréquents? Mon impression reflète-t-elle la réalité globale?

De fait, au cours des 2 dernières années, le nombre de morts par accident de la route n’a plus sensiblement diminué. Et, pour 3 catégories, il a même augmenté : les piétons, les 15-18 ans, les 2 roues. L’amélioration de la sécurité routière marque le pas. Hélas, on est loin des années 2002 et 2003 où le nombre de morts avait décru de 25%, immédiatement après l’introduction des radars. Le contrôle du respect de la limitation de vitesse, la sanction immédiate se sont révélés d’une remarquable efficacité. On le savait depuis longtemps.

Cette mise en œuvre des radars et, à un moindre degré, les contrôles plus fréquents de la consommation d’alcool et du cannabis, ont, en 7 ans, épargné 12 000 morts et plus de 100 000 blessés handicapés!

Il n’y a pas pas de pathologie, qu’il s’agisse de cancers, d’accidents cardiaques ou d’accidents vasculaires cérébraux, pour laquelle on dispose d’une prévention aussi efficace et aussi économe en vies humaines et aussi sur le plan financier! Je devrais ajouter… et si peu contraignante : que valent la contrainte de lever le pied de l’accélérateur, d’accepter d’allonger un trajet d’une heure de quelque 10 minutes pour éviter la mort d’un enfant, le malheur d’une famille? Je comprends la frustration des « terroristes de la file de gauche » qui ne peuvent assouvir pleinement leur jouissance de la vitesse. Ils n’ont probablement pas connu ces drames, dont ils peuvent se rendre responsables. Leurs revendications n’en sont pas moins inacceptables, quand on en observe le prix humain.

Il faut donc maintenir et renouveler l’effort, car il est très efficace. Pourquoi ne sanctionne-t-on pas les piétons qui traversent en courant, en-dehors des passages protégés ? Pourquoi sanctionne-t-on aussi peu les cyclistes qui grillent les rouges, les motards qui prennent des risques effrayants et parfois mortels, entre les files de voiture, sur le périphérique et qui, à 95%, ne respectent pas la limite des 80km à l’heure? Pourquoi la confiscation du véhicule est-elle aussi rare, pour un délinquant routier sous l’emprise de l’alcool et/ou du cannabis, responsable d’un accident qui a entraîné une blessure d’homme?





Un commentaire pour “Attention! L’insécurité routière s’aggrave!”
  1. José Edmilson dit :

    Cet article est très interessant et trés important pour tout les peuples!



L'autre monde | Thème liquide par Olivier