25
Nov
08

Au PS, rien ne va plus…





Le PS serait-il en train de vivre ses dernières heures? La crise sans précédent qui touche le plus important parti politique de la gauche française risque d’être à l’origine d’une scission. En effet, comment peut-on imaginer à présent que ceux qui se déchirent depuis des mois pour la direction du parti puissent demain se retrouver?

Ce qui est sûr, c’est que Ségolène Royal et Martine Aubry ont perdu la raison depuis longtemps. Alors qu’il faudrait calmer le jeu et se rassembler, elles jettent de l’huile sur le feu par communiqués interposés. C’est vraiment irresponsable et cela démontre bien l’appétit sans faim ni fin des politiques pour tout ce qui ressemble au pouvoir.

J’ai une petite pensée pour les militants socialistes. Vous n’avez vraiment pas de chance d’avoir des dirigeants aussi légers. Le débat d’idées est au frigidaire, il n’en est d’ailleurs jamais sorti depuis plusieurs années. Il est donc périmé! Comme les dirigeants qui prétendent le porter.





5 commentaires pour “Au PS, rien ne va plus…”
  1. Gilles dit :

    Malheureusement, je crois que les coupables sont aussi les militants mais bon…

  2. Olivier dit :

    Je vois pas pourquoi, ils ont toujours eu le choix entre un éléphant et un autre éléphant… Après, c’est vrai qu’ils pourraient changer de parti.

  3. seb du massif central dit :

    je pense que Martine est plus a même d’être dans l’opposition par rapport a Sarkosy.
    c’est une formidable remonté pour cette personne n’oublions pas que Papa c’est Jacques Delors.

    Ceux qui sont contre les 35 heures aujourd’hui (je ne suis pas pour)
    c’est une alternative avant de passer au chomage technique vu les carnets de commande en ce moment…

    Une fois de plus je pense que les médias on en rajoutés…

    mais bon le choix du candidat au presidentielle n’est pas fait.

  4. Vincent dit :

    Mon cher Seb du massif central, tu touches du doigt le point fondamental. Il s’agissait, me semble-t-il, d’élire un présidentiable au lieu d’un secrétaire général. Grave erreur, il fallait surtout reconstruire l’idéologie…

    En ce qui concerne la suite des évènements, je me range du côté de nombre d’analystes politiques. Ségolène Royal va jouer la constance dans son discours maman-catho qui fait des câlins au monde entier pour le soulager en laissant gentiment le PS se prendre la branlée du siècle aux élections européennes.
    Avec un peu de chance (pour elle) Martine Aubry sera grillée et S.R. pourra jouer l’altenative, la force de résistance anti-Sarkozy.

    Moi qui croyais que la politique consistait à établir les règles du jeu pour que nous puissions vivre ensemble le mieux possible…

  5. Olivier dit :

    Ah mais non, la politique, cela consiste à atteindre le sommet le plus vite possible et une fois que tu y es, y rester le plus longtemps possible et empêcher les autres de t’en détrôner…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier