13
Mai
08

Besancenot chez Drucker





Olivier Besancenot, le leader de la LCR, était l’invité de « Vivement Dimanche » l’émission dominicale de France 2 présentée par Michel Drucker. J’ai regardé quelques extraits de l’émission sur Dailymotion. Je suis très choqué qu’une émission de divertissements du service public soit devenu l’espace de quelques heures une tribune politique pour le leader d’un parti qui prône une idéologie violente, révolutionnaire et totalitaire. Sur la forme, je trouve choquant que les deniers publics puissent servir à alimenter la propagande de la LCR. Quel formidable écran de pub que ces plus de deux heures sur le divan rouge de Drucker pour la LCR! Tout cela payé par nos impôts!

Sur le fond, c’est un peu comme si Le Pen passait à Vivement Dimanche. Je le vois bien avec Marine puis pourquoi pas Bruno Mégret pour le grand pardon. Non mais franchement, il faut arrêter. La télévision publique n’a pas vocation à rendre sympathique les leaders extrémistes aux yeux des téléspectateurs. La LCR est un parti qu’il faut combattre au même titre que le Front National sur les idées de haîne et de violence qu’il véhicule.

Je trouvais déjà l’idée douteuse lorsque Chirac, Ségo ou encore Sarko étaient venus chez Druckercar c’est un mélange des genres qui me paraît un peu dangereux mais bon comme les gens veulent du people, pourquoi pas! Mais alors qu’on dévie sur des gens comme Besancenot, là non, trop c’est trop! De qui se moque-t’on?

L’élection d’une personnalité politique se fait sur un projet et des idées. Par sur le fait que la personne a l’air sympa. L’apparence n’est pas la réalité. France 2 fausse les cartes de la démocratie en invitant Besancenot dans une émission de divertissements. C’est bien triste…





21 commentaires pour “Besancenot chez Drucker”
  1. pascal dit :

    La LCR ( même si je vote pas pour eux)
    n’a rien,rien,rien à voir avec le FN et ses idées haineuses….Ce n’est pas parceque ces 2 partis sont aux extrêmes qu’ils sont comparables..
    Dommage que tu n’ai pas regardé toute l’émission tu aurais apris beaucoup de choses.
    Ce que je reproche principalement à Oliver Besancenot,c’est qu’il oublie que si la France est un pays riche,comme il se plait à le répéter,c’est parceque c’est un pays à économie capitaliste.
    Alors réclamer les bénéfices d’un système qu’il combat,je trouve cela absurde.
    Malgré tout j’aime ce type idéaliste ça manque aujourd’hui.

  2. Olivier dit :

    Pour moi, il n’a rien d’idéaliste puisque son idéal n’a rien de positif. Son modèle de société est complètement utopique. Besancenot est le dernier des hypocrites puisqu’il bénéficie d’un système (La Poste, entreprise publique lui offrant un job à vie) qu’il passe son temps à critiquer (il oublie que si La Poste existe, c’est parce que les entreprises capitalistes passent à la caisse chaque année).

    Il serait beaucoup plus crédible s’il était chef d’entreprise et qu’il dirigeait son entreprise suivant son modèle de société.

    Pour moi, on peut tout à fait le comparer au FN dans l’intensité de la haîne véhiculée par son programme électorale. La LCR haït autant le capital et ceux qui le représentent que le FN haït certaines populations.

    La LCR, c’est le rejet de la société française. Si Besancenot était au pouvoir, la France deviendrait rapidement un pays sous développé. Il n’y aurait plus de système social puisqu’il n’y aurait plus rien pour le financer. Cela serait la révolution permanente et le chaos…

    Il faut quand même être complètement abruti pour tendre son micro à un responsable politique qui dit à propos des manifs étudiantes qu’il est content, qu’il s’y retrouve et qui prend l’argument de l’éducation des trisomiques pour justifier les quotas de profs.

    Il faut bien voir que Besancenot fait partie de ces hommes politiques qui ne seront jamais contents et dont le fond de commerce est la révolte permanente. Si Sarko disait demain que la moitié des français vont être profs et que l’autre moitié va être postier, Besancenot ne serait toujours pas content, il dirait qu’il y a trop de profs par école, qu’il faut créer plus d’écoles car sinon les profs sont trop les uns sur les autres… Je caricature mais vous avez compris, il passe son temps à gueuler mais ne propose jamais rien.

    Il faudrait juste qu’un responsable politique de droite ou de gauche ait le courage de démonter ses idées un jour sur un plateau.

  3. pascal dit :

    Je te trouve bien haineux envers ce jeune Besancenot,qui,que tu l’aimes ou non,a un bel avenir devant lui.
    Si ton blog existe encore dans vingt ans on en reparlera peut-être.
    Il est vrai que des gens comme lui dérangent des gens comme toi.
    Question de façon de voir la vie.La manière que tu as de vouloir le « descendre » avec tes arguments assez premier degré montre ton malaise.
    Moi,c’est Sarkozy que je trouve extremement violent, autant par ses propos que par ses actes….

  4. Olivier dit :

    Sarkozy n’a pas remis en cause les acquis sociaux que je sache. Il a fait des aménagements pour les pérenniser. Il a également créé la branche dépendance de l’assurance maladie.

    Besancenot est un danger pour la démocratie. Je ne sais pas si tu te souviens mais il y a quelques années, Besancenot avait manifesté avec ses collègues postiers et il avait alors jeter des sacs postaux plein de courriers. C’est vachement courageux comme acte et particulièrement odieux.

    Sarkozy est un démocrate. Il ne s’est jamais livré à des actes violents et ne s’en est pas pris de la sorte aux biens d’autrui…

    Tu peux me dire ce que Besancenot propose à part la destruction de la France? Non parce qu’il faut ouvrir les yeux, si Besancenot était président, il n’y aurait plus d’économie. La France deviendrait une République bananière sous administrée, une sorte d’URSS du 21e siècle.

    Ses discours angélistes sont bien agréables mais il faut bien voir ce qui se cache derrière. Pour moi, quand Besancenot s’en prend au capitalisme, à l’économie, c’est du même niveau que quand Le Pen dit que la France est parterre à cause des étrangers. C’est la caricature totale, c’est fait pour faire peur et cela ne sert pas la démocratie et le débat politique. Le plus triste, c’est que cela touche beaucoup de gens car il affiche une certaine respectabilité.

    Je suis d’accord pour considérer que le PS et le Modem peuvent offrir une alternative démocratique à l’UMP et qu’il faut un débat entre ces trois partis. Mais pour ce qui est de l’extrême gauche et l’extrême droite, ils sont hors jeu en ce qui me concerne. Ok pour qu’on les laisse s’exprimer durant les élections suivant les lois démocratiques mais inutile de leur tendre le micro dans des émissions de divertissement par ailleurs. C’est donner la faucille pour se faire tailler 😉

  5. Olivier dit :

    Besancenot est un personnage politique français, je ne vois pas pourquoi il aurait moins sa place que les autres ?
    Il est assez apprécié, agréable à écouter (moi il me fait rire), bien qu’il ne soit absolument pas viable politiquement … pourquoi tant de haine ?

    Il est clair que la politique n’a rien à faire dans une émission de divertissement, mais pourquoi est-ce qu’il devrait être refusé alors que d’autres personnages politiques y vont ?
    Il y a, en France, la liberté d’expression, et il me semble normal que chacun aie le droit d’exprimer ses idées autant que les autres.

  6. Olivier dit :

    Je ne place pas Bayrou, Sarkozy et Royale sur le même plan que Le Pen et Besancenot. Les premiers sont des démocrates, les autres des extrêmistes dictateurs.

    Certains trouvent que Besancenot est drôle, le problème, c’est qu’avec sa bonne tête et ses petits discours, il arrive à faire passer des idées qui ont mené bien des pays par le passé dans l’ornière avec tout ce que cela a coûté en drames et en vies humaines. Mais cela, tout le monde l’oublie car Besancenot est postier donc il pourrait pas faire de mal à qui que ce soit alors que le méchant Sarkozy qui est de droite lui veut la peau des immigrés. Voilà la caricature actuelle véhiculée par certains médias français de manière complètement irresponsable.

  7. Gilles dit :

    J’avais lu dans le quid que les status de Luttte Ouvrière étaient entre autre « dictature de parti unique des travailleurs ».
    Toujours sympa une dictature 🙂

  8. jbj dit :

    Je trouve assez étrange de comparer le FN avec un parti des partis les plus opposés à l’extrême-droite, tout comme de taxer de dictateur quelqu’un qui affiche l’égalité et la solidarité comme idéal, et ce pour tous.

    Je peux comprendre que le capitalisme peut apporter énormément à certains, mais il faut aussi voir les ravages qu’il fait de part les inégalités qu’il provoque, ce qui explique les votes LCR et compagnie.

    Si les umpistes/ps etc veulent vraiment « se débarasser » de la LCR, qu’ils en finissent avec les inégalités, et ce genre de parti s’évaporera…

  9. Olivier dit :

    Le FN est aussi opposé à la LCR que l’inverse… Besancenot n’est pas un dictateur car il n’a pas le poste mais si un jour il était élu, il le deviendrait, tu verrais…

    Le capitalisme est un système comme un autre avec ses qualités et ses défauts. Si on ne peut pas qualifier un système pour le nombre de personnes qui en bénéficient, on peut le qualifier par le nombre des personnes qu’il laisse sur le bord de la route. Il suffit de se pencher un peu sur un passé par si vieux que cela pour voir que l’idéologie véhiculée par la LCR n’amènerait que ruine, misère et chaos…

  10. jbj dit :

    Je vois ce que à quoi tu fais référence. Mais nous sommes en 2008, et plus en 1949…Les choses ont énormément évoluées et il serait impossible d’avoir un pays comme l’URSS en plein millieu de l’union européenne.

    Je pense que le système prôné par Besancenot à aussi ses défauts, mais je pense qu’a terme, il serait profitable au plus grand nombre et ferait moins de laissés pour compte que le capitalisme.

  11. Olivier dit :

    Libre à toi de penser ce que tu veux 😉
    Ici c’est la liberté de penser qui prime…

    Personnellement, je pense que nous ne sommes jamais à l’abri et que la démocratie est fragile. Besancenot au pouvoir, cela serait une grosse régression. Le seul à en bénéficier serait son ego 😉

  12. jbj dit :

    Merci pour ta tolérance. Bien qu’éloignés politiquement parlant, c’est une valeur que nous avons en commun 😉

  13. Olivier dit :

    C’est une valeur fondatrice de ce blog : « au point de vue de l’autre, tu seras ouvert et attentif, même si tu ne le partages pas »

  14. pascal dit :

    C’est bien gentil tout ça ( je partage ces valeurs ).Mais je crois qu’a un moment qui n’est pas encore pour demain, il faudra que cela explose ! et que chacun choisisse son camp.
    Nous sommes des générations qui n’avont pas connu la lutte, la vrai….c’est bien,on discute beaucoup,mais ça n’avance pas !!
    La révolution française a tué des gens, ce fut attroce pour beaucoup de gens,mais cela à abouti sur la démocratie que nous appréçions aujourd’hui et cela à surement servi d’exemple dans d’autre pays.
    Moi je trouve que nous sommes maintenant dans une impasse et que les jeunes générations ont un avenir vraiment bouché (travail,logement,etc…..)
    et qu’ils sont en train de mendier les miettes que les anciens veulent bien leur distribuer,et franchement,je serais à leur place j’aurais envie de tout faire péter….

  15. Olivier dit :

    Tu es bien radical ce matin… La situation n’est certes pas rose en France mais il y a tellement pire ailleurs. On a un système de couverture sociale exceptionnel. Ok il y a des problèmes de logement et d’emploi mais où est ce qu’il n’y en a pas? Cela ne suffira sûrement pas à te consoler de te dire que c’est pire ailleurs mais je ne crois pas qu’une révolution créerait un changement positif…

  16. Yo dit :

    Je viens de tomber sur votre blog et je me permets donc de faire quelques commentaires:

    1° Parce que comparaison n’est pas raison, il est quelque peu abusif d’un point de vue de la science politique de mettre sur un même niveau l’extrême gauche et l’extrême droite. Si leurs positions consistent à exacerber, en général, les idées traditionnelles de la gauche et de la droite dites « traditionnelles », il n’en demeure pas moins qu’elles véhiculent des idées diamétralement opposées. Cela paraît évident, mais ça va toujours mieux en le disant! 🙂 Si l’extrême droite française prône le repli national et la méfiance de l’ « étranger » (entendu lato sensu), l’extrême gauche, quant à elle, et pour schématiser, prône les valeurs de solidarité et de communauté. Après, on peut, bien entendu, s’interroger sur les modes d’action envisagés et sur la réalité du système défendu.

    2° Vous dites que M. Sarkozy est un démocrate. Cela reste à voir… Quid du fameux traité dit simplifié que la droite s’échine à vouloir faire passer par le Congrès alors que les Français se sont prononcés contre son adoption par un mode démocratique par excellence: le référendum. Quid des attaques répétées contre la Presse libre, alors que celle-ci constitue un des éléments de l’expression de la démocratie dans un Etat de Droit? Quid des attaques répétées contre les acquis sociaux tels que les systèmes de retraite? Quid de la réforme en cours des modes de scrutin (dose de proportionnelle visant à instaurer un bipartisme à l’anglo-saxonne)?…

    3°) Le système capitaliste est éminemment critiquable et il apparaît salutaire de le remettre en question compte tenu des inégalités sociales qu’il génère et des injustices qu’il porte en lui. L’économie de marché par le libre-échange n’est pas le seul modèle économique existant…

    4°) LO n’est pas la LCR et la dictature du prolétariat est un but idéologique vers lequel tend la première. On est dans le domaine des idées, pas du pragmatisme simplificateur.

    5°) L’Utopie n’est pas une insulte à l’intelligence, mais une nécessité politique. En effet, c’est ce type de raisonnement qui donne au monde des idées politiques ses lettres de noblesse et qui motive un peuple. Les utopistes ne sont pas des imbéciles béats attendant passivement l’avènement d’un hypothétique « grand soir », mais des personnes dont la conscience politique va bien au-delà des considérations pratiques immédiates. Il est bon de se préoccuper du sort de la population dans ses aspirations quotidiennes en ayant à l’esprit l’atteinte d’un but autrement plus élevé.

    5°) Il y a pire que la France, c’est certain. Et après?! Faut-il pour autant s’arrêter de penser, de revendiquer, d’être exigeant? A tenir ce type de raisonnement, on va vraiment finir par se retrouver dans la situation des pays de l’ancien bloc de l’Est! La comparaison par le bas gangrène la pensée politique.
    Par ailleurs, Besancenot lui-même précise que par « révolution », il n’entend pas « flaque de sans à chaque coin de rue », et c’est heureux! La révolution est aussi synonyme de changement radical, ce qui ne veut pas nécessairement dire violent.
    Par ailleurs, je trouve salutaire qu’il se réjouisse des manifs, qui sont, rappelons-le, l’un des modes d’expression de la démocratie (hé oui! il n’y pas que le suffrage universel!). Au moins, il est cohérent et sait entendre l’exaspération de cette partie de la population. M. Darcos devrait en prendre de la graine!

    Pour finir, l’émission de Drucker était un forum pseudo-politique bien avant la venue de Besancenot et cela aurait dû vous choquer.

    Bref! je m’arrête là et vous souhaite bonne continuation pour votre site.

  17. Olivier dit :

    Yo Yo!

    1/ On peut comparer le FN et la LCR dans l’intensité de l’extrêmisme de leurs idées même s’il est clair que leurs idées sont différentes mais tout aussi radicales…

    2/ Je te propose d’aller vivre dans une dictature. Tu verras ce que c’est que la liberté de la presse 😉

    3/ Que proposes tu? Le communisme?

    5/ Tu mets là le doigt sur le gros problème d’un certain nombre de politiques à gauche. Ils croient que l’on peut résoudre les problèmes de la société d’un claquement de doigt ou d’une explosion de neurone… C’est vrai que c’est très amusant de refaire le monde avec démagogie mais à un moment, il faut être lucide…

    6/ Je ne me réjouis pas particulièrement du fait qu’il y ait pire qu’en France. Je dis juste que certains combats d’arrière garde sont particulièrement indécents… Ceux qui militent pour un abaissement de la durée du temps de travail sont les mêmes qui militent pour la régularisation des sans papiers. C’est un peu facile de passer son temps à demander plus mais on fait avec quoi? Je trouve que c’est vraiment se foutre de la gueule du monde en fait. Moi aussi pour être populaire je pourrais faire un blog en disant : venez tous en France les gars, y a la sécu, les 35 heures, les RTTs, le RMI, les HLMs et les papiers, c’est la fête au village! C’est bien mieux que dans votre pays. La réalité, c’est que l’on n’a plus grand chose à offrir à ces personnes qui viennent. Et une fois qu’ils sont là après avoir souvent payé pas mal d’argent et s’ils ne sont pas morts noyés dans l’aventure, ils n’ont plus qu’à bosser dans une cuisine 50 heures par semaine et dormir dans un squat.

    Voilà alors maintenant, on peut continuer de demander des trucs dans tous les sens et on verra bien ce qu’il en restera. Mais il faut être lucide à un moment, la France vit au dessus de ses moyens et dans cette situation, qui est ce qui trinque? Ce n’est pas Besancenot, il a un job assuré.

    Je pense donc qu’un peu de raison et de mesure dans le discours ne ferait pas de mal à certains dirigeants politiques. Moi aussi je rêve d’un monde où tout le monde mangerait à sa faim, travaillerait 30 heures et pourrait regarder Zidane jouer mais avant d’en arriver là, il faudra faire tomber quelques dictateurs. Le système social français n’y peut rien…

  18. michel dit :

    M’enfin, que l’on aime ou que l’on aime pas, il est vrai que je trouve ca absurde de comparer la LCR au FN.
    Il y a une différence de taille quand meme ! Le FN stigmatise une catégorie de personne uniquement basé sur sa couleur, ses origines etc…donc, des gens qui, quoiqu’il arrive, ne pourront pas changer.

    La LCR lutte contre un systeme qui, quoi qu’on en dise, exploite souvent la misere humaine. Que le capitalisme apporte une certaine richesse à une certaine categorie, oui, mais soyons objectif, quelle multinationale n’exploite pas d’enfant ou de pauvre ??

  19. Olivier dit :

    Bienvenue sur ce blog Michel!

    La LCR a une vision du capitalisme un peu différente de la tienne. Pour la LCR, le capital commence dès que l’on emploie des salariés.

    Dis moi Michel, bien entendu, tu n’achètes jamais aucun produit de ces grandes multinationales qui exploitent des enfants et des pauvres voire de pauvres enfants? Donc tu n’as jamais bu de Coca Cola, tu n’as jamais porté de chaussures de sport et bien entendu, tes tee shirts sont tous fabriqués en Europe de l’Ouest ou aux Etats Unis?

    Non parce qu’à un moment, il faut être cohérent, on ne peut pas contribuer à engraisser un système qu’on vomit par ailleurs…

    Pour Besancenot, il n’y a pas de bon ou de mauvais capitaliste, tout comme pour le FN, il n’y a pas de bon ou mauvais immigré… Les deux ont une idéologie extrêmiste basée sur le rejet et une certaine forme de violence.

    Il est évident que personne n’apprécie les dérives du capitalisme mais il y a tellement d’effets positifs par ailleurs que c’est encore le système économique qui fonctionne le mieux dans ce bas monde quand on fait le rapport entre les effets positifs et les effets négatifs. Après, il est sûr que si tu es un pauvre exploité au fin fond de la Chine, tu penseras peut être pas comme cela mais s’il n’y avait pas le capitalisme, qu’est ce qu’il ferait ce pauvre? Il cultiverait trois patates pour survivre?

  20. Gilles dit :

    Entre cultiver 3 patates pour survivre libre et bosser à l’usine comme un malade et exploité…

  21. Rectification : la Poste n’est pas une entreprise publique MAIS assure une mission de service publique … contrairement à ce que pense les gens, les postiers engagés depuis une dizaine d’année ne sont pas fonctionnaires !



L'autre monde | Thème liquide par Olivier