16
Nov
10

Bravo mon Nico!





Ce soir, Nico était à la télévision. Il a été très bon. C’était probablement l’une de ses meilleures interventions depuis des années. Il a été précis, mesuré et ambitieux pour la France. Il est clair que ces derniers mois, il a marqué pas mal de points en prévision de 2012. Les socialistes l’ont bien compris, ils n’en démordent pas.

Nicolas Sarkozy a offert à la France un truc qui manquait depuis des années : de l’ambition et de la stabilité. Fini les gouvernements qui retirent les réformes à la première manif. Fini les septennats où il ne se passe rien ou presque. Fini les petits privilèges de certaines catégories.

La seule chose qu’on puisse regretter, c’est la médiocrité de certaines questions : les soit disant écoutes, l’avion présidentiel, j’en passe et des meilleures, on n’en a rien à foutre. Heureusement, Sarko maitrise bien ses dossiers et il n’est pas tombé dans le piège tendu par les journaleux. Bon j’ai été un peu déçu par la prestation de Denisot. Il aurait pu nous placer une petite question sur le PSG ou une petite blague dont il a le secret. Franchement Michel, c’était pas la peine d’y aller si c’était pour jouer au ping pong avec David Pujadas.

J’espère que Sarkozy va tenir ses engagements sur la nécessaire réforme de la fiscalité et la réduction des dépenses publiques. C’est selon moi le seul moyen de remettre la France sur de bons rails. Il faut élargir l’assiette pour taxer moins mais plus largement. Il n’est pas normal qu’un français sur deux ne paye pas d’impôts.

Voilà bravo Nicolas, tu as été très bon, bien au dessus des petites polémiques, Ségolène doit s’en mordre les doigts, elle va devoir patienter jusqu’en 2017 au bas mot.





Un commentaire pour “Bravo mon Nico!”
  1. Medorius dit :

    Je ne partage pas ton enthousiasme, Olivier!
    Le président s’est laissé enliser dans les questions « people » des journalistes. Et la hierarchie des réformes à venir, les explications correspondantes, m’ont paru manquer de vision, de clarté et de prise en compte de l’insatisfaction exprimée à son encontre.
    J’aurais aimé que le président se saisisse du problème de l’illettrisme et concentre l’effort éducatif sur l’école primaire, source, à long terme, d’amélioration de l’emploi, qu’il aille plus loin sur l’emploi des jeunes et des seniors en demandant des efforts à tous.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier