2
Déc
08

Bush fait son mea culpa





Chose rare dans l’histoire pour un homme de pouvoir du niveau de Bush, il vient de faire un mea culpa sur les erreurs de sa présidence. Il reconnaît notamment que la guerre en Irak était une « erreur stratégique ». Il fait même de cette erreur le plus grand regret de sa présidence. Cette erreur d’appréciation sur la réelle menace que constituait alors Saddam Hussein pour les Etats Unis aura quand même coûté la vie à des centaines de milliers d’irakiens et plusieurs milliers de soldats américains, sans compter les milliards de dollars engloutis dans la guerre. Au final, ça fait cher l’erreur d’appréciation!

Il n’en est pas moins que c’est une qualité que de savoir reconnaître ses erreurs. Bush n’a peut être pas beaucoup de qualités mais il a au moins celle là. Il faut également rendre hommage à la politique étrangère française de l’époque qui s’était levée seule face aux Etats Unis pour refuser que la guerre en Irak ait le soutien de l’ONU. 5 ans après, nous savons tous à présent que la France avait raison. Elle était pourtant bien seule à l’époque.

Si l’on additionne l’Iraket la crise financière, le bilan de Bush vire au rouge. Il convient que la France pousse l’Europe à prendre la place de première puissance mondiale au niveau économique et diplomatique. Les Etats Unis ont démontré que leur politique n’était pas juste pour le monde. L’Europe doit à présent se mettre en ordre de marche et ne parler que d’une seule voix pour prendre le pouvoir sur la scène internationale.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier