6
Nov
05

C’est après la guerre qu’on compte les morts





Petite note d’humeur pour fustiger ces responsables politiques qui se renvoient la responsabilité des violences actuelles. Je trouve cela indécent et vraiment inapproprié. Tout d’abord parce que face à cette flambée de violence dont certains ne semblent pas avoir pris la mesure, il faut l’union sacrée mais aussi parce que tous les hommes politiques que l’on entend en ce moment se déchirer sont responsables et coupables de cette situation pour avoir laissé les bandes occuper le terrain pendant des années. Tous ceux que l’on entend en ce moment ont un jour ou l’autre exercé des responsabilités au niveau local ou national. Jamais ils n’ont été en mesure d’apporter une vraie réponse aux problèmes des banlieues. Alors un peu de dignité et d’unité face à la violence, cela ne sera pas de trop, n’oubliez pas que c’est après la guerre qu’on compte les morts!







L'autre monde | Thème liquide par Olivier