17
Août
10

Chopin, l’enchanteur





Maurice siffle du Chopin pour la dernière note de Maurice le siffleur, jusqu’à la prochaine…

En ce 200ème anniversaire de sa naissance, de nombreux mélomanes revivent, avec passion, cet enchantement unique que Chopin a apporté au monde.

Dans un CD de compilation de 100 de ses chefs d’œuvre, j’ai été littéralement transporté, dès les premières notes du rondo opus 16. Une toute petite note effleurée puis une sorte de bouillonnement cristallin, comme l’impact d’une cascade. Mais le plus éblouissant, ce sont ces quelques notes égrainées dans l’aigu, l’allusif, l’élégiaque, comme un geyser jailli de ce bouillonnement, un contrepoint d’une grâce, d’une sensibilité, qui vous transportent au-delà de vous-même dans un éther magnifique, proprement surhumain.

Ce jeu du fondu enchaîné, Chopin le reproduit plusieurs fois, dans ce rondo, dans la même verve, mais d’une manière différente, décalée, moins brillante mais plus envoûtante. « Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre ».

Cette découverte, car je ne me souvenais pas d’avoir entendu ce morceau, a ensoleillé ma journée… et même les jours qui ont suivi. Je me sentais plus léger, inspiré d’idées nouvelles. Bref, je connaissais un de ces moments précieux de contentement. Savez-vous que les Italiens appellent le bonheur, tout simplement, « il contento » ? Et puis, une envie irrépressible de communiquer ce bonheur fugitif, de communier à la source d’ un instant magique et bouleversant.

La jouissance naît de la culture! Cela vient de loin, de l’enfant qui a entendu ces notes, perçu l’émotion de son père puis a cheminé, pas à pas dans le compagnonnage avec la musique, qui tisse un fil d’Ariane d’apprentissages successifs, sans lequel de tels cadeaux, de telles jouissances seraient probablement impossibles. J’entendais ce matin, sur Radio Classique, Patricia Petitbon. « J’ai baigné, dès ma petite enfance, dans la musique. Dès 3 ans, je chantais chaque jour. Je n’ai pas pris de décision. C’est tout naturellement, guidée par l’instinct, que j’ai étudié la musique, que je suis devenue cantatrice. » Quelle chance!







L'autre monde | Thème liquide par Olivier