7
Mai
07

Colères à gauche





Il y a ceux qui ont la défaite joyeuse, comme Ségolène. Et puis, il y a ceux qui rigolent beaucoup moins comme Olivier Besancenot qui avait un ton particulièrement violent hier soir à la télévision, violence qui s’est retrouvée dans les manifestations et notamment dans celle de la place de la Bastille à Paris où des jeunes dont certains portaient les couleurs de la LCR s’en sont pris violemment aux forces de l’ordre. Je pense qu’on ne dénonce pas assez la violence qui entoure par nature l’idéologie véhiculée par les partis d’extrême gauche. Cette violence se retrouve souvent dans le discours et les prises de position des leaders de la LCR et de LO. Hier soir, elle s’est traduite dans les faits. Il serait bien que les dirigeants de la LCR condamnent de manière ferme et directe ces incidents ou alors il faudra envisager la dissolution de ce parti à partir du moment où il est associé de manière significative à des actes délibérés de violence vis à vis des forces publiques.





2 commentaires pour “Colères à gauche”
  1. Gilles dit :

    Si on dissolvait les partis avec des raisons de le faire… le FN aurait cessé d’exister depuis longtemps 😉
    Et les RG savent qui est à la LCR alors que si la LCR et dissoute, faut re-rechercher les militants… Plus dur à surveiller 😉

  2. Olivier dit :

    Pour l’extrême droite, tu noteras que plusieurs groupuscules ont été dissous et que le FN, en dépis de ses défauts, s’est démarqué de ceux-ci…

    Je pense qu’il serait bien que Besancenot rejette la violence, à moins qu’il ne la cautionne…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier