13
Mai
12

Comment Hollande prépare les français à son futur échec





Cette semaine, il y a eu un certain nombre de déclarations de proches de François d’Hollande indiquant que la situation qu’ils avaient découvert était pire que ce qu’ils imaginaient. Cette mauvaise foi est en fait une tactique pour commencer à préparer psychologiquement l’électorat de gauche au fait que les cadeaux annoncés ne seront finalement pas au pied du Sapin de Michel, futur ministre des finances.

Bien entendu, le PS ne pouvait rien ignorer de la situation des comptes publics puisqu’ils sont par définition « publics ». De plus, d’éminents membres du PS occupent des postes stratégiques depuis des années à la Cour des Comptes et à la commission des finances de l’Assemblée Nationale. Donc s’ils ne connaissent pas l’état réel des finances, c’est qu’ils ont passé plus de temps en campagne qu’à bosser ou alors qu’ils sont franchement incompétents ce qui n’a rien de rassurant.

Quoiqu’il en soit, dans quelques jours, François d’Hollande va prendre les reines de la France et s’il échoue, cela sera sa seule et entière responsabilité puisque Nicolas Sarkozy lui transmet une situation bien meilleure qu’en 2007 avec un pays redynamisé même si l’économie est encore lourdement plombée par les 35h d’Aubry.





3 commentaires pour “Comment Hollande prépare les français à son futur échec”
  1. pascal dit :

    c’est bien..
    Tu mets quand même le fait qu’il échoue au conditionnel..
    Tu fais des progrets..

  2. Olivier dit :

    C’est une simple tournure de phrase… Son échec ne fait aucun doute pour moi vu l’ampleur de la tâche et ses capacités…

  3. Gilles dit :

    Et c’est pas si comme tous ses prédécesseurs, Hollande n’avait pas dit « C’est pire que prévu à cause du précédent ».
    Sarko, l’a fait, Chirac aussi, Jospin aussi…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier