8
Nov
05

Comment les médias ont mis le feu aux poudres





Petite balade ce matin sur les blogs et là je découvre sur le blog de mon cher confrère Koz un article stupéfiant révélant que lors de sa visite à Argenteuil, Sarkozy a prononcé le mot de « racaille » en réponse à une habitante qui l’interrogeait de la manière suivante : « on en a marre de cette racaille, quand est ce que vous nous débarassez de cette racaille? ». C’est donc bien loin de l’image véhiculée par les médias où Sarkozy aurait dit ce qu’il a dit en arranguant la foule avec un air hautain et agressif. Les médias se sont également bien gardés de montrer que Sarkozy avait passé plusieurs heures à discuter avec les jeunes. Ils ont plutôt fait de cette visite une énième représentation du Sarkoshow. Les médias portent donc une très lourde responsabilité dans l’embrasement médiatique autour de cette affaire.

Toute cette manipulation a été révélée par l’émission « Arrêt sur images« .

Vive les médias, vive la République et vive la démocratie du Net!





2 commentaires pour “Comment les médias ont mis le feu aux poudres”
  1. nico dit :

    l’émissions était en effet limpide > les médias ont été mauvais et leur parti-pris est grave.

  2. Childerick dit :

    Sauf que je ne suis pas sur du tout que Sarko ou ses sbires n’aient pas un droit de contrôle sur ce qui va être diffusé, d’une part chez ses amis de TF1, d’autre part chez l’épouse à Borlot.
    N’oublions pas que les collusions existent de plus en plus entre politiciens et médias, alors mariages ou pacs n’en parlons pas.
    D’ailleurs à ce propos depuis la faillite du frangin on ne le voit plus sur nos écran, aurait il été viré du Medef suite à ses déboires ?



L'autre monde | Thème liquide par Olivier