3
Août
05

Contrat nouvelle embauche : vraie solution ou mauvais coup?





C’est demain, le jeudi 4 Août 2005, que rentrera en vigueur le contrat nouvelle embauche (CNE), mesure phare du plan de Dominique De Villepin pour la réduction du chômage. Ce contrat, à mi chemin entre le CDD et le CDI, permettra aux entreprises de moins de 20 salariés d’embaucher une personne tout en ayant la possibilité de le licencier pendant deux ans sans aucune justification. Le préavis en cas de licenciement durant la période des deux premières années ira de deux à quatre semaines suivant le moment auquel il intervient. Une indemnité de précarité sera également versée en cas de licenciement. Un reclassement personnalisé devra également être offert (là j’avoue que je ne sais pas trop à quoi cela correspond). Voilà en gros en quoi consiste cette mesure phare.

Maintenant, mon avis sur la question est assez partagé. Tout d’abord, je me réjouis de la rapidité avec laquelle la mesure a été prise. Pour une fois, l’action est rapide, cela change, d’habitude il faut des mois voire des années pour parvenir à des pseudos mesures. Là au moins, en deux mois, on a du concret, c’est suffisamment rare pour être souligné! Ensuite, savoir si cela va avoir un impact réel sur l’emploi et la réduction du chômage, je suis un peu sceptique. Tout d’abord, parce que cette mesure ne concerne que les entreprises de moins de 20 salariés. Ceci est un problème car cela crée une inégalité supplémentaire entre les travailleurs. Dans les petites entreprises, les salariés sont déjà souvent désavantagés (pas de CE, peu de budget pour les formations, peu de perspectives d’évolution, etc…) alors ajouter une certaine précarité à tout cela, c’est un peu dur. Maintenant, on peut espérer que cette mesure fluidifie l’emploi et crée une certaine dynamique. Concrètement, on peut s’attendre à ce que beaucoup d’emplois soient créés, par contre, le risque est que ces emplois soient très précaires. Il faudra donc changer plus souvent d’emploi, être plus souple mais on aura peut être plus de chances d’avoir un emploi donc au final, c’est peut être mieux. Le CNE est probablement mieux que le CDD qui est utilisé de manière perverse par certaines entreprises qui le renouvellent plusieurs fois, qui utilisent des filiales pour augmenter le nombre de renouvellements possibles, avec le CNE, cela sera un peu mieux dans ce sens pour le salarié.

Conclusion, savoir si cela va être positif pour l’emploi ou négatif pour le salarié, c’est trop tôt pour le dire. Il n’y a pas forcément de conflit d’intérêt entre le fait de trouver un emploi et le fait que cet emploi soit précaire. Il faut quand même mieux avoir un emploi qu’être au chômage et comme le CNE est mieux que le CDD, c’est une avancée mais on jugera de son efficacité dans les mois à venir.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier