18
Avr
09

Les coupures sauvages EDF/GDF





Je souhaiterais revenir sur les récentes coupures sauvages entreprises par certains agents d’EDF et GDF. Je suis profondément choqué par ce mode d’action qui est absolument révoltant. Comment peut-on s’en prendre à son outil de travail? Comment peut-on couper brutalement des clients du service pour lequel ils payent? Quelque soit la situation, ce mode de protestation n’est pas démocratique et parfaitement illégal.

Quand en plus on examine la situation de ces agents, là c’est vraiment le ponpon! En effet, ces agents bénéficient de statuts privilégiés. Ils travaillent dans des entreprises qui ne réalisent jamais de plans sociaux. Ils ont donc un emploi assuré à vie. Et pourtant, cela ne leur suffit pas, ils se permettent de se mettre en grève. C’est le monde à l’envers. En outre, je trouve cela particulièrement indécent vis à vis des personnes actuellement en grande difficulté qui ont perdu ou vont perdre leur emploi. Lorsque l’on voit des personnes ayant un emploi assuré se permettre de couper sauvagement le service, cela fait vraiment mal au ventre. On se dit qu’on ne doit pas vivre dans le même pays.

D’un côté, il y a ceux qui encaissent, se font jeter comme des malpropres pour X raisons et de l’autre quelques privilégiés qui en veulent toujours plus et n’ont toujours pas compris qu’ils faisaient parties des grands privilégiés dans notre pays et que par conséquent, ils feraient mieux de faire profil bas car il y en a vraiment plus que marre d’assister aux gérémiades de ces guignols. Allons, un peu de décence quoi!

J’invite donc tous ces privilégiés à venir passer quelques jours dans une entreprise en plan social afin de ressentir l’atmosphère très particulière qui s’en dégage, de voir la peur dans le regard des gens, de partager leur incertitude quant au lendemain, plein de sentiments qu’ils ne connaissent pas et qu’ils devraient apprendre à connaître, cela leur apprendrait à respecter un peu plus leur outil de travail…





4 commentaires pour “Les coupures sauvages EDF/GDF”
  1. GERALDES dit :

    Tout à fait d’accord, vivement qu’ils soient privatisés, SNCF, la POSTE, EDF, ils vont voir la différence et elle est énorme et dans tous les domaines, ils n’auront plus que leurs yeux pour pleurer. Finis les privilèges, les camps de vacances, les crédits à taux priviligiés, les heures interminables de délégation syndicale, fini le droit de grève ou on fera en sorte que tu partes de toutes les façons possibles, ou bien tu resteras mais là où tu es sans aucune évolution jusqu’à la retraite….pas de 13ème mois, des primes données au bon vouloir ou en fonction de tes absences même une simple journée fait perdre un 1/12ème de cette prime…VIVEMENT QU’ILS SOIENT PRIVATISES, que l’on rigole, on risque de beaucoup moins les entendre…, ils ne défendent que leur pouvoir d’achat…

  2. Gilles dit :

    Sont déjà privatisés EDF, non ?
    Je ne suis pas sûr que seuls les travailleurs de ces entreprises voient la différence malheureusement.
    Nous aussi, avec les bons et les mauvais côtés.
    Je sens que par exemple, pas mal de bureaux de Poste des petites communes vont fermer, c’est assez dommage.

  3. G. Ghirenghelli dit :

    Je comprend le mécontentement engendré par une coupure, mais il est dommage de critiquer sans se renseigner. Après Klaus, quand les gars ont bossé jour et nuit, là ils étaient super… Mais si on veut supprimer leurs boulot pour le donner à des sous-traitants ne respectant pas leurs employés, là ils sont méchant…
    Un agent EDF démarre à 1100 Euros par mois, alors, même avec une réduction de la facture de courant (et je dis bien réduction et non pas gratuité), je ne vois pas là un salaire mirobolant.
    Combien gagnez vous par mois ? Quels avantages vous accorde votre boîte (tickets restaurants, chèques vacances…) ?
    Pour juger, il faut se renseigner et comparer… Et là d’accord, on peut étayer son point de vue.
    Pourquoi font-ils grèves ?
    – Pour un meilleur salaire (ils demandent 5% et la direction répond 0,3%).
    – Pour conserver des emplois dans la boîte (tiens comme les entreprises privées, Continental et autres) et ne pas les confier aux sous-traitants.
    – pour conserver des bureaux dans les zones rurales (et oui, à la campagne aussi il y a des usagers et ils ont le droit d’avoir le courant) et éviter des temps de dépannage de plusieurs heures car le dépanneur est à 150 km (si si c’est vrai, je l’ai vécu).
    Alors, si personnes ne veut les écouter, et bien ils ont trouvé un moyen de se faire remarquer, dommage pour les usagers, c’est vrai, mais après plusieurs semaines de grève et devant le refus des patrons d’ouvrir des négociations, ils veulent être écouté.
    Moi, même si cela peut me gêner, je les comprends.

  4. Olivier dit :

    Heureusement que tous les salariés mécontents ne réagissent pas comme ça car il n’y aurait plus grand chose qui tournerait…

    Augmenter les salariés d’EDF, maintenir des bureaux dans tous les coins paumés, cela coûte de l’argent, beaucoup d’argent. Tu es bien entendu disposé à voir le montant de ta facture augmenter au delà des augmentations régulières déjà subies pour permettre à ces salariés d’être satisfaits? Ceci dit, je pense que cela ne suffira pas à les satisfaire car ils ne sont jamais contents, c’est une seconde nature chez eux…

    En ce qui concerne le salaire et les avantages, parlons en. Tu n’es pas sans savoir que le comité d’entreprise d’EDF est parmi les plus riches de France si ce n’est pas le plus riche. Cela permet donc aux agents de partir chaque année en vacances pour des tarifs défiant toute concurrence.

    Après, en France, dès qu’on remet en cause un privilège, c’est scandaleux même si ce privilège est parfaitement inéquitable et injustifié. Le plus drôle, c’est de voir comment ces mêmes personnes qui défendent leur privilège tappent sur Sarkozy et son paquet fiscal.

    C’est bien français ça… 😉



L'autre monde | Thème liquide par Olivier