3
Déc
05

Couverture du périphérique





Couverture du périphérique

En ce moment, il y a des travaux très gênants à Paris. A tel point qu’il est devenu depuis des mois très compliqué de circuler en voiture dans et autour de Paris. Entre le tramway et la couverture du périphérique, la municipalité investit des sommes colossales dans des travaux à l’utilitié réduite. J’ai déjà parlé du tramway dans une note. Je vais maintenant parler de la couverture du périphérique. Tout d’abord, l’impact de ce projet sur le quotidien est immense. Il y a en permanence des embouteillages monstrueux (sauf la nuit à 4h du matin mais là le périphérique est souvent fermé pour nettoyage). Le but du projet est de limiter les nuisances du périphérique en le couvrant. Ainsi, on supprime une partie du bruit généré par le périphérique et on détourne la pollution en la gérant de manière différente. Cela permet également de créer des espaces de vie dans des endroits souvent défigurés par cette autoroute urbaine.

J’ai deux gros problèmes par rapport à ce projet. Tout d’abord, il est très intrusif et mal géré. Il dure très longtemps, crée des embouteillages complètement dingues alors que déjà en temps normal c’est assez corsé. Vous me direz que c’est un peu normal vu la nature du projet. C’est vrai, par contre, je pense que dans ce cas, il y a une obligation de faire avancer au plus vite le projet pour que cela ne dure que quelques semaines au lieu de deux ans comme c’est le cas. Pourquoi une telle durée? Parce qu’il n’y a presque personne sur le chantier. A chaque fois que je passe, je ne vois personne, les bulldozers sont à l’arrêt et le chantier est vide. Pourtant, je ne passe pas à 2h du matin le 25 décembre. Je ne comprends pas que ce chantier ne soit pas constamment en mouvement 24h/24. C’était déjà la même chose pour le tramway et une fois de plus, cela avance lentement. Un tel chantier rend la vie de nombreux usagers très difficile en allongeant la durée des trajets. Je ne comprends donc pas pourquoi la municipalité ne resserre pas le calendrier des travaux.

Ensuite, le deuxième problème, c’est le coût par rapport à l’intérêt. Ce projet coûte très cher alors que l’intérêt est limité. Vu l’état des transports à Paris, couvrir le périphérique, c’est comme ravaler un immeuble insalubre, c’est ni fait, ni à faire. Il faudrait mieux élargir le périphérique à 6 ou 7 voies par côté comme cela peut se faire aux Etats Unis. Et dans les endroits où cela n’est pas faisable, il faut faire un deuxième étage pour absorber la circulation. Mais créer un toît, c’était la dernière chose à faire car cela rend tout élargissement beaucoup plus compliqué à l’avenir. Je demande donc à la mairie une remise à plat totale de la politique des transports d’une part et d’autre part l’obligation de limiter dans le temps à quelques semaines la durée de ces travaux. Je paye très cher mes impôts locaux, j’attends donc en retour un service premium.





4 commentaires pour “Couverture du périphérique”
  1. Jules dit :

    >>> A chaque fois que je passe, je ne vois personne, les bulldozers sont à l’arrêt et le chantier est vide. Pourtant, je ne passe pas à 2h du matin le 25 décembre.

    Il s’agit sans doute d’un problème de coût du travail en France…
    A Londres, j’ai halluciné en tant que français de voir qu’absolument tous les magasins sont ouverts le dimanche. Le dimanche est un jour de travail comme un autre.
    Et puis j’ai vu aussi que les marteaux piqueurs marchaient aussi le dimanche. Certains gros chantiers ne semblent pas s’arrêter de la semaine. Et il y a de véritables armées d’ouvriers sur ces chantiers (et au contraire de la France, il ne viennent pas en majorité du continent africain et ne sont pas des immigrés illégaux).

  2. Richard dit :

    > Il faudrait mieux élargir le périphérique à 6 ou 7 voies par côté comme cela peut se faire aux Etats Unis.

    Un admirateur des Etats-Unis. Quelle surprise! Eh non plutot. Droitiste cave.

  3. Gilles dit :

    Deux fois que tu dis « cave », c’est quoi ? Un nouveau courant de la Droite ? lol

  4. Olivier dit :

    Je ne suis pas un admirateur des Etats Unis mais certains choses chez eux valent le coup d’être reprises chez nous. Lis un peu plus mon blog et tu verras que je n’ai par ailleurs aucune affinité avec W…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier