5
Jan
13

Cuisine de l’Elysée : à la table des Présidents





J’ai eu ce livre en cadeau à Noël. Je vous le conseille chaleureusement, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, parce que c’est un beau livre, il contient une multitude de photos superbes qui démontrent que la cuisine peut être un art qui n’a rien à envier à d’autres arts pourtant jugés plus nobles par certains bobos. A ce niveau là, la cuisine est un véritable spectacle, c’est de la haute couture.

Ensuite, ce livre est aussi un livre d’histoire. Il raconte la vie à l’Elysée sous l’angle du protocole durant la Ve République. On y apprend plein de petits anecdotes croustillantes sur les goûts et les habitudes de nos chers Présidents. Le chef semble être quelqu’un de très humble, c’est ce qui m’a frappé. Ce type a travaillé au milieu des plus grands mais il n’a pas la grosse tête.

Alors pour vous livrer quelques détails, il semblerait que Mitterrand était vraiment le pire. Il n’est pas descendu une seule fois en cuisine durant les 14 ans qu’il a passé à l’Elysée pour remercier ses équipes. On apprend aussi que le faste a été grandement réduit du temps de Sarkozy qui n’a pas fait réaliser de service spécifique pour marquer sa présidence contrairement aux autres Présidents. Il faut dire qu’à 6.000€ l’assiette, l’addition aurait pu être salée!

Il y a plein de recettes utilisées pendant des repas officiels qui sont détaillées. En les lisant, ça semble assez simple mais bon, je ne crois pas être en mesure de les réaliser. Et ce d’autant plus que la plupart de ces recettes utilisent du caviar, de la truffe ou du homard, bref, que des produits que je mange tous les jours comme vous vous en doutez…

Néanmoins, je comprends tout à fait cette mise en avant de nos meilleurs produits qui est bien légitime. C’est une manière de mettre en valeur ce patrimoine qui est si spécifique à la France.

Comme vous le savez, la lecture n’est pas mon activité favorite. Il faut vraiment qu’un livre m’intéresse grandement pour que j’en vienne à bout. Et bien là, en deux soirs, c’était avalé. Il faut dire qu’il y a plus de photos que de textes mais quand même, digérer 60 ans de repas officiels en deux soirées, ce n’est pas un mince exploit. Au final, je n’ai plus qu’un objectif : me faire inviter à la table du Président pour pouvoir féliciter son chef moi aussi. Après tout, un certain nombre d’infréquentables comme Saddam Hussein ou W Bush s’y sont succédés alors pourquoi pas moi?! Bravo à Bernard Vaussion, le grand chef de l’Elysée pour ce superbe ouvrage!





Un commentaire pour “Cuisine de l’Elysée : à la table des Présidents”
  1. Medorius dit :

    A voir, le film « les saveurs du palais », qui retrace la vie des cuisines de l’Elysée. On en sort avec l’eau à la bouche et même le vin et les bons plats. Beaucoup de spectateurs ont fini au restaurant !
    Ce que tu dis de Mitterrand ne m’étonne pas: il n’y avait pas plus élitiste, distant, voire méprisant que cet esthète raffiné, mais qui ne mélangeait pas les torchons et les serviettes.
    Quant à Sarkozy, le régime de fer qu’il s’imposait, au point d’en perdre conaissance à l’issue d’un jogging, le rendait réticent vis à vis de la bonne chère. Cela dit, ceux qui ont été invités à l’Eysée, sous sa présidence, ont été bien traités.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier