27
Avr
12

De la gauche molle à la gauche folle





De la gauche molle à la gauche folle en passant par la gauche formol, la France peut se féliciter d’avoir l’opposition la plus contre productive qui existe depuis des années!

En effet, sur toutes les réformes engagées par la droite, la gauche s’est systématiquement opposée, ralentissant le processus législatif, faisant ainsi entrave à la démocratie.

Aujourd’hui, on aimerait tellement l’entendre reconnaître que certaines décisions, certaines réformes étaient nécessaires et ont été bien menées mais non c’est juste impossible car la mauvaise foi est la base de l’engagement à gauche.

Pourtant, François d’Hollande a indiqué qu’il ne remettrait pas en cause certaines réformes auxquelles il s’était opposé : service minimum, autonomie des universités… Alors que doit-on en conclure? Que cette opposition était uniquement une posture électoraliste? Ou alors que la gauche remercie la droite pour les réformes engagées même si elle ne peut pas l’avouer à voix haute pour ne pas froisser son électorat?

En fait, la réalité est que la gauche est en complète décomposition depuis 1995. Ils cherchent en vain un leader qu’ils ne sont pas prêts de trouver. Ni chez les éléphants, ni dans la nouvelle génération, il n’y a un homme ou une femme capable de s’élever au-dessus de la mêlée pour mettre tout le monde d’accord.

Il est d’ailleurs intéressant de constater qu’en 2007, le PS avait choisi Marie-Ségolène et en 2012, c’est son ex mari. Cela démontre bien à quel point l’appareil politique de ce parti est confisqué par quelques énarques qui croient tout savoir mais n’ont jamais rien fait à un haut niveau.

Les français ne s’y tromperont pas au moment de voter dimanche 6 mai. Ils savent que le courage politique est une qualité essentielle dans la période actuelle. La gauche n’ayant jamais eu aucun courage pour engager ou participer à des réformes courageuses depuis 15 ans, elle restera ce qu’elle est, une ruine que les médias aiment bien visiter mais qui ne fait plus rêver qui que ce soit…





Un commentaire pour “De la gauche molle à la gauche folle”
  1. Medorius dit :

    Je crains qu’Hollande ne fasse plus rêver que Sarkozy: nous verrons dimanche.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier