15
Mai
11

De la Porsche à la suite…





Décidément, ça va pas fort pour DSK en ce moment… Après l’affaire de la Porsche, le voilà embarqué dans une sordide affaire de moeurs. Samedi 14 mai 2011, Dominique occupait une luxueuse suite de l’hôtel Sofitel à New York. Il est accusé par une femme de chambre d’avoir commis une agression sexuelle avec tentative de viol à son encontre. Aux Etats Unis, une telle affaire pourrait l’envoyer pendant 25 ans derrière les barreaux. Cela serait en quelques sortes la fin du barreau pour cet avocat prestigieux…

A côté de DSK, Sarkozy fait vraiment petit joueur avec Clearstream. Et que dire de Jacques Chirac avec les emplois fictifs, un débutant…

Au niveau timing, c’est vraiment pas bon pour DSK. C’est la goutte d’essence qui risque de faire déborder le réservoir de la Porsche, la forçant à un arrêt technique prématuré! Qu’il soit coupable ou innocent, il va devoir en passer par une procédure longue et pénible qui risque de le mettre hors jeux pour la présidentielle. Une aubaine pour François Hollande qui cachait à peine sa joie ce midi sur Canal +.

Personnellement, je resterai mesuré sur le fond. Je n’y étais pas donc je sais pas ce qui s’est passé. Il est clair que le passé de DSK ne plaide pas en sa faveur mais il bénéficie de la présomption d’innocence. En revanche, j’aimerais bien que le PS fasse preuve d’un peu plus de retenue et d’impartialité. Je suis scandalisé des commentaires entendus : pas un mot pour la supposée victime, juste un soutien maladroit pour DSK. Les faits reprochés sont gravissimes, il convient donc de bien mesurer les termes d’un éventuel soutien à DSK. On ne parle pas là d’un détournement de fonds publics mais bien d’une tentative de viol. Si les faits sont avérés, tout le PS sera sâli à jamais alors ils feraient bien de garder une certaine distance de sécurité. Sans condamner, on peut faire preuve de neutralité. Là ça fait un peu penser à une phrase mémorable de l’enquête corse : « je condamne la violence mais pas ceux qui la commettent », à méditer…





6 commentaires pour “De la Porsche à la suite…”
  1. pascal dit :

    Il est clair qu’il s’agit d’une histoire sordide.
    Je trouve simplement que cette histoire éclate au bon moment pour discréditer Stauss khan.
    Cela correspond exactement à ce que DSK peut commettre comme faute..
    Etonnant non ??
    Attendons la suite….

  2. Olivier dit :

    Ca semble en effet assez gros… L’avenir nous dira si c’était trop gros… Je suis un peu étonné néanmoins de la réaction mi figue mi raisin de la classe politique. Aucun mot pour la victime, comme si c’était Strauss Kahn la victime… Va savoir…

  3. Medorius dit :

    Oui, la retenue de rigueur n’est guère observée. François BAROIN fait exception par sa réaction digne, face à Laurent Delahousse. Franz-Olivier GIESBERT, comme à son habitude, navigue entre le procès d’intention flou et les commentaires sourdement agressifs.
    La présomption d’innocence est scandaleusement piétinée par l’avocate Marine LE PEN et, plus surprenant, par la magistrate Eva JOLY.
    Pour ma part, je regrette qu’un tel « coup de tonnerre », même si DSK est innocenté, ne le déstabilise dans la campagne présidentielle, où il était en tête des sondages et un candidat très estimable, le meilleur pour les socialistes, peur-être aussi pour le pays.

  4. Gilles dit :

    @olivier : pourquoi le viol d’une femme de chambre discréditerait le PS ? C’était pas une tournante hein 😉

  5. Olivier dit :

    Parce que leur réaction n’est pas à la hauteur de l’événement. Ils n’ont eu aucun mot de compassion pour cette femme de chambre, juste comme d’habitude lorsque cela les arrange la sacro sainte présomption d’innocence…

  6. Gilles dit :

    Perso la femme de chambre… hein 😉
    Y’a des morts du paludisme plusieurs fois par jour tant qu’on y est…
    Sinon ta réaction sur *** heu Bernard Debré et sa réaction ? 🙂



L'autre monde | Thème liquide par Olivier