1
Nov
12

Delanoë s’en prend encore une fois aux automobilistes





Non content de son bilan désastreux en matière de transports, Delanoë a décidé de s’en prendre une nouvelle fois aux automobilistes. Il veut instaurer un péage aux portes de Paris pour taxer les véhicules. L’idée revient régulièrement sur le tapis depuis 10 ans mais là, il est assez précis. Il voudrait d’abord interdire les véhicules les plus anciens puis les diesels puis mettre en place un péage pour les autres.

Ces mesures sont bien entendues anti-sociales car les véhicules les plus anciens appartiennent le plus souvent à des ménages dans le besoin. On roule rarement dans une voiture vieille de 20 ans par plaisir.

En réalité, tout cela cache un calcul politique assez fin. Delanoë essaye de donner des gages aux écologistes pour ratisser large en vue de 2014. Même s’il n’est pas candidat, il prépare le terrain pour sa copine Hidalgo. Il sait qu’après avoir malmené les parisiens pendant 12 ans, les socialistes risquent de perdre la mairie au profit de la droite donc il essaye de rassembler ses troupes.

Mais revenons sur son bilan dans les transports :

  • Autolib : un vrai raté. Quelques milliers d’abonnés alors qu’il en faudrait 10 à 20 fois plus pour que le service soit rentable. Résultat, une addition salée pour le contribuable parisien.
  • Métro et RER : aucun grand projet n’a vu le jour. Le doublement de la ligne 13 sera peut être fait d’ici 15 à 20 ans quand cela ne sera pas un doublement qui sera nécessaire mais un triplement. Il n’est pas parvenu à viabiliser l’offre de transports publics régulièrement en proie aux grèves et dysfonctionnements.
  • Bus : des voies de bus élargies mais toujours aussi vides. Bref, une mauvaise répartition de l’espace public qui bénéficie à une RATP indigne de ce privilège.
  • Vélib : une bonne idée mal exécutée à cause d’une offre inadaptée : des vélos trop lourds et peu maniables.
  • Stationnement : toujours moins de places pour se garer dans Paris entre les places ajoutées pour les transports de fond, les livraisons, Vélib, Autolib et les taxis, on ne peut plus se garer dans certains quartiers.
  • Périph : des travaux pharaoniques pour couvrir quelques centaines de mètres qui ont duré des années pour quel bénéfice? On circule toujours aussi lentement sur le périph aux heures de pointes et on attend toujours son dédoublement.
  • Tramway : des travaux qui n’en finissent pas, une emprise énorme sur la chaussée, des dizaines de commerce qui font faillite, une vraie catastrophe là encore.
  • Voies sur berge : des feux en pleine autoroute, personne n’avait osé, il l’a fait, on ne voit cela qu’à Paris, bravo!

Bref, le bilan de Delanoë en matière de transports est une vraie catastrophe. Il ne se rend pas compte du coût économique de ce bilan. Combien d’emplois sacrifiés pour faire plaisir à ses amis bobos et écolos? C’est le vrai scandale de sa mandature. Il devra rendre des comptes dans les urnes puis plus tard, espérons le, un jour, devant un tribunal.





4 commentaires pour “Delanoë s’en prend encore une fois aux automobilistes”
  1. Gilles dit :

    Si Hidalgo se fait élire, tu émigres en province ? 🙂

    Et « veux » pas « vaut » en début 😉

  2. Olivier dit :

    Non, c’est pas « veux » mais « veut »!
    Et non, je reste à Paris, c’est elle qui dégagera!

  3. Gilles dit :

    Tu vas encore pleurer 😀

  4. Medorius dit :

    Le tramway est une bonne idée, mais les travaux ont effectivement duré trop longtemps.
    Il faudrait aussi rappeler les promesses non tenues en matière de crèches et de maisons de retraite, les initiatives « artistiques » fort coûteuses comme le 104 (600.000 euro de déficit en un an et demi), les 70.000 fonctionnaires d’efficacité limitée.
    Mais l’homme s’est donné du mal.
    Vivement Fillon!



L'autre monde | Thème liquide par Olivier