13
Nov
14

La démission de Jean-Pierre Jouyet





Aujourd’hui, la démission de Jean-Pierre Jouyet est inéluctable. Ses mensonges que ses amis qualifient avec une morale bien socialiste de maladresse sont une honte. Ils jettent un discrédit total et durable sur l’Elysée. On savait bien que depuis qu’Hollande est au pouvoir, il s’y passe des choses pas très catholiques. On en a maintenant une nouvelle preuve.

Il faut dire que le mensonge, c’est un peu un sport national chez les socialistes. Cela avait commencé avec DSK et son aventure amoureuse. Puis il y a eu Cahuzac et son compte en Suisse qui n’existait pas, suivi par Moscovici et Hollande qui n’étaient pas au courant mais en fait savaient depuis le début. Ensuite, il y a eu Taubira qui a eu connaissance d’informations et l’a nié avec la preuve de son mensonge à la main. Et enfin, Cazeneuve qui s’est pris les pieds dans le tapis sur l’affaire Fraisse et vient d’être lourdement mis en cause par la presse.

Au moins, avec la gauche, on n’est jamais au bout de nos surprises. Chaque jour, on a le droit à de nouvelles révélations! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est toujours du lourd. On l’imagine bien le Jouyet en train de donner quelques confidences bien senties mais bien fausses à des journalistes. Ce type ne se rend pas compte qu’il nuit gravement à notre démocratie.

Avec ses 10% d’opinion favorable, Hollande jouit d’une côte de popularité sans précédent. Les optimistes socialistes diront qu’il est en hausse chez ceux qui n’ont ni la télé, ni la radio, ni Internet. La réalité est qu’il ne finira pas son mandat et qu’il ne passera peut être même pas la fin de l’année à l’Elysée si ça continue à ce rythme. S’il ne veut pas sauter dans les semaines qui viennent, il va devoir faire sauter Jouyet. Comme c’est un ami, il va devoir lui trouver un point de chute à la hauteur de son incompétence mais ce n’est pas cela qui manque dans les agences de l’Etat…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier