19
Avr
09

Les députés fantômes





Vous les avez élu et pourtant ils ne sont pas dignes du mandat qui leur a été confié puisque leur activité à l’Assemblée Nationale est légère pour ne pas dire inexistante si l’on en juge par leur participation. Le site les infos a fait un travail de fourmi pour réaliser le décompte des interventions de chaque député et établir un classement des bons et des mauvais élèves. Je vous livre ici ma liste, celle des députés les plus « connus » dans ce classement :

  • Pierre Bédier (premier), the winner, aucune intervention, aucune question, aucune proposition de loi, à se demander s’il sait qu’il a été élu;
  • Georges Siffredi (10e), peut être un cousin lointain de Rocco, doit être trop occupé à dédicacer les vidéos;
  • Jean-Christophe Cambadélis (16e), pourtant député à Paris;
  • Daniel Vaillant (29e), ancien ministre de l’intérieur, plus souvent à l’extérieur;
  • Claude Bartolone (36e), doit passer plus de temps rue de Solférino pour préparer le come back de Ségolène;
  • Jack Lang (38e), est resté à Versailles où il ère dans les jardins depuis la réforme de la constitution, ne savait pas que l’assemblée n’y était allée que pour un vote;
  • Jean Tibéri (70e), n’est pourtant pas encore en prison que je sache…;
  • Jean-Louis Bianco (145e), s’excuse auprès des électeurs pour Ségolène;
  • Julien Dray (163e), ses montres sont en panne.

Je ne pouvais conclure cet article sans saluer ces députés actifs, ceux qui de droite comme de gauche font honneur à leur mandat et donne une image dynamique de notre démocratie : Didier Migaud, Patrick Ollier, Pierre Méhaignerie, Jean-Pierre Brard, Charles de Courson, François Brottes et Gilles Carrez. Bravo à eux, ils mériteraient d’être élus à vie.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier