2
Avr
14

La déroute socialiste aux municipales





Le parti socialiste ferait bien de faire profil bas et de se remettre en question après ces élections municipales qui ont vu le FN atteindre des scores sans précédent. Quand on dit que la gauche fait le lit du FN, non seulement c’est vrai mais en plus cela s’est vérifié dans les urnes. Et que dire de tous ces élus de gauche qui n’ont pas joué le jeu du front républicain alors que dans le même temps, les éléphants du PS se permettaient de donner des leçons à la droite sur le sujet. Vraiment à gauche, c’est toujours la même chanson, faites ce que je dis, pas ce que je fais!

Enfin, cette fois-ci, la déroute est quasi totale et c’est bien mérité au regard des piètres résultats de François Hollande depuis deux ans qu’il est entré par effraction à l’Elysée. J’attends avec impatience les élections européennes et plus encore les régionales de l’an prochain qui vont voir la chute du système Huchon en Ile de France.

Il n’y a qu’à Paris où l’on peut être déçu. Certes la droite progresse de manière significative. Elle est même largement devant le PS en terme d’élus au conseil municipal. En fait, Anne Hidalgo ne doit son salut qu’à une alliance de dupes avec les touristes d’€€LV. La droite ne peut s’en prendre qu’à elle même. Paris était largement gagnable. Mais c’était une erreur de mettre NKM en tête de liste. Elle n’avait pas les épaules pour l’emporter. Elle a été sans arrêt malmenée par les dissidences, notamment de Beigbeder qui a fait beaucoup de mal et porte une lourde responsabilité dans cette défaite. Reprendre pour 6 années de socialisme à Paris, c’est comme faire un coma éthylique, tu ne sais pas si tu vas t’en sortir ni dans quel état…

François d’Hollande a mis Manu le chimique à Matignon. Les vendeurs de gaz lacrymogène se frottent déjà les mains. Le carnet de commandes va chauffer. J’ai une pensée pour Blayrault qui va retourner à l’Assemblée. C’est quand même beau la politique. C’est la seule entreprise où tu retrouves toujours un poste même quand tu es viré pour faute lourde. Quel système!

Cela va faire du bien d’avoir un gouvernement sans Duflot ni Taubira. Cela va vraiment nous faire des vacances. Je doute que les verts claquent définitivement la porte du gouvernement. Je pense que Placé ne va pas manquer de saisir le poste dont il rêve depuis 5 générations. Cela lui permettra d’avoir un chauffeur et de ne plus avoir à payer des PVs, une aubaine pour lui même s’il doit pour cela trahir ses camarades. Après tout, chez les verts, ça a toujours fonctionné comme ça.

François d’Hollande devrait rendre visite à son ami Jacques. Il lui dirait que la meilleure chose qu’il a fait dans sa carrière, c’est de dissoudre l’Assemblée et François marcherait alors sur ses pas, se libérant ainsi d’une tâche trop lourde pour lui. Car avec une dissolution, François d’Hollande redonnera la patate chaude à la droite qui engluée dans ses combats de coqs ne s’en sortira pas beaucoup mieux que la gauche et assurera ainsi probablement une réélection à François d’Hollande! Une sorte de scénario du pire mais le pire n’est jamais décevant parait-il…





Un commentaire pour “La déroute socialiste aux municipales”
  1. Medorius dit :

    Tu ne peux pas dire qu’Hollande est entré par effraction: le peuple a parlé, assez clairement.
    Hélas, Taubira reste. Et Placé n’entre pas au gouvernement, quelque soient ses envies.
    Enfin, il est injuste de faire porter à Ayrault les erreurs de Hollande.
    Sur le reste, je suis globalement d’accord.
    Valls a du courage, mais l’équation est quasi-insoluble, tant que les vraies réformes ne sont pas faites: réduction de la fonction publique, augmentation du temps de travail, recul de l’âge de la retraite, surtout pour les scandaleux régimes spéciaux.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier