7
Mar
12

Des paroles et des actes





J’ai regardé hier soir sur France 2 l’émission des paroles et des actes. Je suis un peu resté sur ma faim au niveau du contenu. Je ne comprends pas comment le service public peut être d’un si faible niveau…

Je m’explique. L’interview a commencé sur l’épisode du Fouquet’s qui n’intéresse vraiment personne à part quelques gauchistes puis cela a continué sur le yacht de Bolloré. Et là, c’est toujours les mêmes salades : « mais monsieur le Président, vous comprenez quand même le symbole? ». Et la repentance, et les bons sentiments. Parce que ces journalistes bien entendu, ils bouffent toujours au Mc Do et ce sur leurs deniers personnels. Et puis quand DSK passe la soirée au Carlton, là, cela ne pose absolument aucun problème. Bah oui, il est sympa DSK, quand il a des relations « inappropriées » au Carlton, c’est de l’humanitaire, il permet à ses amies de dormir au chaud. Alors que Sarkozy lui, quand il dîne au Fouquet’s avec des amis, là c’est scandaleux car il est de droite et à droite, tu n’as pas le droit de vivre comme un riche car c’est suspect, et ce même si tu fais rien d’illégal.

Vous imaginez si Sarkozy s’était tapé des putes au Fouquet’s dans sa suite? Là on nous aurait dit que c’était un fasciste pédophile qu’il fallait interner. Alors que quand c’est une personnalité de gauche qui fait cela, c’est juste triste et on s’inquiète de savoir quand est-ce qu’il va enfin pouvoir retrouver la liberté, liberté qu’il a retrouvé grâce à l’immense richesse de sa femme.

Finalement, DSK, il peut remercier Sarkozy. Parce que si c’était Hollande au pouvoir, la fortune de sa femme aurait fondu comme neige au soleil et aujourd’hui, il serait peut être encore en prison…

Mais bon, vraiment, je suis ulcéré de ces journalistes qui posent des questions de caniveau à la Mélenchon, on ne paye pas le service public pour ça. On attendait vraiment autre chose…

Après, ce qui m’a frappé par rapport à toutes les autres émissions que j’ai vu depuis des mois, c’est l’excellente connaissance des dossiers qu’a Sarkozy. Jamais il n’a été pris en défaut, il était toujours très très précis. On voit que c’est lui qui est aux commandes, patron!

Laurent Fabius a été un bien faible contradicteur. On voit qu’il est vraiment has been. Il tente de se raccrocher à Hollande mais au fond, il ne le considère pas du tout. Il faut dire qu’avec Hollande au pouvoir, Fabius peut se barrer à l’étranger s’il veut pas que sa collection d’art finisse aux enchères.

En conclusion, la réalité, c’est qu’Hollande n’a absolument aucune expérience pour ce job. Son plus grand fait d’armes : l’explosion du PS, le big bang, souvenez vous! Comme on n’a pas envie que la France explose, je crois qu’on va continuer avec Sarkozy, il sera plus à même de nous faire avancer.

Et puis s’il n’y avait qu’une raison de voter Sarkozy, c’est peut être son engagement pour régler la crise au Proche Orient. A un moment où toute l’attention diplomatique a été prise par les révolutions arabes, c’est un signe très positif qu’il envoie. Contrairement à Hollande, Sarkozy a des états de service très solides en la matière entre la Géorgie et la Libye, on peut donc lui faire confiance alors qu’Hollande, la seule chose qu’il pourra faire, c’est de demander où se situe Israël sur la carte et une fois qu’il saura, il répondra : « bon je vais aller faire un tour au salon de l’agriculture, c’est plus proche et moins hostile ».





9 commentaires pour “Des paroles et des actes”
  1. pascal dit :

    C’est bien Olivier tu es un bon petit soldat ! il en faut..
    mais cela ne suffira pas..
    On peut tout entendre,mais voter pour sarkozy face à l’inexpérience de Hollande c’est trop facile.
    Sarkozy est au pouvoir depuis 5 ans c’est tout.Tu as la réaction d’un patron qui refuse le CV d’un jeune qui sort de l’école..

  2. Olivier dit :

    Sauf qu’Hollande ne sort pas de l’école, il a une longue vie politique derrière lui où il aurait pu avoir l’opportunité d’occuper un poste de ministre mais cette opportunité, on ne lui a jamais donné ou il ne l’a jamais saisie! Maintenant, pour toi, c’est sûr que voter Hollande, c’est l’assurance de payer temporairement moins d’impôts. Mais à terme et pour tes enfants, tu seras pas déçu du voyage. Mais bon, rien ne t’empêche de faire l’autruche en pensant que ce seront les autres qui vont payer…

  3. pascal dit :

    Le fait de payer plus d’impôts ne m’inquiète pas du tout!
    J’aimerais d’ailleurs en payer beaucoup plus.
    Cela voudrait dire que je gagne confortablement ma vie,même si je ne suis absolument pas à plaindre.
    Ce qui compte c’est ce qui reste pour vivre!
    Ce que je souhaite c’est une société ou l’on oublié un peu le chacun pour soit.
    Je me fiche complétement de manger dans des grands restaurants ou partir en vacances sur un yacht ! Ce ne sont pas des choses qui me font réver contrairement à certains..

  4. Olivier dit :

    « Une société où l’on oublie un peu le chacun pour soit » => comme tu as raison, je te suggère d’éduquer tes collègues cheminots qui oublient régulièrement le chacun pour soit en déclenchant des grèves très pénalisantes pour leurs clients qui pourtant les font vivre…
    Pour le yacht, je suis assez d’accord avec toi, c’est un style de vacances particulier.
    Pour le grand restaurant, pour l’avoir fait une fois, je te le conseille, c’est quand même une expérience unique pour un français amateur de gastronomie. Après, c’est sûr que si tu le fais toutes les semaines, cela n’a sûrement plus la même saveur, enfin je n’ai pas ce problème…

  5. pascal dit :

    Toujours les mêmes arguments de la droite..de tout temps…
    Pendant les grandes grêves des mines de charbon,les grêvistes étaient traités d’égoïstes car ils laissaient les français greloter de froid et j’imagine aujourd’hui les patrons chinois expliquer à leurs employés qu’il faut arrêter de réclamer des augmentations de salaire car bientôt ils ne seront plus compétitifs..
    C’est déjà le cas,ils parait que le textile part maintenant au bengladesh…amusant..jusqu’ou iront’ils pour exploter ma misère humaine ??
    On voit bien que tout cela n’a aucun sens et que le chacun pour soit est ailleurs !!
    Quand des employés perdent des jours de salaire pour une revendication ils ne le font pas par plaisir..
    Perso,si les employés de la grande distribution fermaient les magasins 15 jours pour réclamer des augmentations de salaire bien légitimes,je me débrouillerais !
    mais je ne me considérerais jamais comme pris en otage par des égoïstes !
    pour ce qui est des yatchs et des grands restaurants,je n’ai rien contre…
    Mais ce n’est pas pour moi,un symbole de réussite sociale,tout comme avoir une très belle maison ou une grosse voiture..
    pourquoi pas…Mais ce n’est pas un objectif comme le font certains..

  6. Olivier dit :

    Ton raisonnement ne tient pas debout. Tu compares des situations qui ne sont pas comparables. Les grèvistes dans les mines de charbon avaient des revendications bien plus légitimes que celles de tes collègues. Ils n’étaient pas aux 35 ou 32h par semaine quand c’est pas moins. Ils n’avaient autant de primes et d’avantages. Et leurs conditions de travail étaient bien plus dures.

    Pareil avec les ouvriers chinois ou birmans, leurs conditions de travail n’ont à voir. Tu essayes de tout mettre dans le même panier pour justifier votre combat mais votre combat n’a rien à voir avec le leur.

    C’est bien, tu n’as pas le culot d’aller reprocher aux autres d’utiliser des méthodes similaires aux tiennes. C’est cohérent mais cela tend à légitimer la prise d’otage des clients qui me semble être un recours particulièrement odieux.

  7. Medorius dit :

    Moi aussi, je suis indisposé par ces débats où les journalistes s’en prennent aux personnes, comme d’ailleurs les candidats eux-mêmes, suscitant une campagne de destruction de l’autre…alors que l’on attend les programmes! Je crois que beaucoup de Français partagent mon avis.
    Le Fouquets, le yacht et « casse-toi, pauv’ con » étaient des erreurs, qui écornent l’image d’un président de la République, c’est vrai! Mais c’est assez! L’élection présidentielle doit-elle se jouer la-dessus? D’autres présidents ont eu des comportements pour le moins aussi discutables.

    Tout cela, encore une fois, occulte le fond du problème posé: qui va affronter une situation française, qui se dégrade, dans le contexte d’une crise que les socialistes occultent volontairement pour dresser un bilan qu’ils estiment calamiteux du quiquennat qui s’achève?

    Le passé de François HOLLANDE, homme certainement sympathique et plus maîtrisé que Nicolas SARKOZY, n’est guère engageant. J’ai, quelque temps, espéré qu’il saurait se hausser à la hauteur de l’enjeu. Hélas, il reste tel qu’il a été: ménageant la chèvre et le chou, à l’écoute des modes, indécis, fluctuant, décalé par rapport à la gravité de la situation, guère armé sur l’Europe et l’international, se croyant capable, comme MELANCHON, d’imposer ses vues utopiques aux autres pays, chiffrant peu ou mal les dépenses qu’il prévoit pour des mesures souvent démagogiques (les 75 % pour les plus riches, mesure apparemment juste, mais catastrophique, car les riches iront ailleurs, les 60.000 enseignants, pour quoi faire exactement?).

    Surtout, il s’avère incapable de nous entraîner dans un grand projet, fait inévitablement de sacrifices mais aussi de priorités clairement définies. J’avais applaudi à sa priorité donnée à la jeunesse et à l’enseignement. Que n’a-t-il défini précisément – autrement que par le recrutement de 60.000 enseignants – ce qu’il compte faire pour diminuer l’inadmissible analphabétisme qui frappe 15 % des écoliers qui entrent en sixième, futurs chômeurs? D’autant que c’est un point -très – faible du quinquennat passé! Les enseignants n’étaient pas moins nombreux que dans des pays comparables. On les avait même augmentés jusqu’en 2007, tandis que notre place se dégradait dans le hit parade de l’enseignement des pays européens. N’y a-t-il pas à réformer la méthode? Comparez l’écriture et le français avec la génération d’après-guerre, la discipline relâchée, la rigueur abandonnée. Il est vrai que les parents ont aussi une grave responsabilité: le jeune délinquant qui a reçu une gifle méritée, son père et le juge ne mériteraient-ils pas d’être punis à la place de ce maire injustement condamné? Grave symbole de l’irresponsabilité, de l’irrespect, de l’abandon des devoirs qui construisent une société civilisée tout autant que les droits!

    Indisposé par les erreurs, l’agitation, certaines injustices (mais le pouvoir d’achat a augmenté, contrairement au « ressenti », qui ont marqué les 5 années passées, je voterai quand même SARKOZY.
    Pour celui qui a, courageusement, réformé l’université, le service minimum, les cartes militaire et judiciaire, trop dispersées, allégé le coût du travail, maintenu le pouvoir d’achat, financé les retraites.
    Comment les socialistes ont-ils le culot de dire que le financement devra être revu en 2018? On aurait été plus loin s’ils n’avaient tout fait, et plus encore la CGT, pour saboter cette réforme nécessaire. 62 ans n’auraient-ils pas dû être 65: qu’est-ce pour un adminitratif, qui aura encore 15 ans de retraite? La pénibilité est une escroquerie. Doit-on mettre à la retraite quelqu’un qui a fait un travail lourd, s’il est toujours en bonne santé? Le choix de l’invalidité ou l’incapacité évaluées par un médecin est plus juste, d’autant que la barre des 10 à 20 % est assez équitable: 10 %, c’est 7 dents en moins!
    SARKOZY a réduit un service public pléthorique (plus de 10 points au dessus de l’Allemagne)malgré l’explosion des collectivités locales socialistes (plus 35.000 agents en un an et 23 jours d’absentéisme par an et par agent, contre 6 dans le privé et 9 dans la fonction publique d’Etat.
    Il a maintenu la place de la France en Europe et à l’international, compensé le non aberrant de la FRANCE en 2005 au traité d’intégration européenne, contribué à sauver l’euro, fait front dans la crise, comme l’ont reconnu les européens, sinon les Français, trop ignorants de ce que l’Europe est notre avenir.
    Enfin, il a appelé au pouvoir des socialistes: débauché, avait dit Hollande, peut-être vexé de ne pas être sollicité et qui devrait bien s’en inspirer s’il est élu.

  8. pascal dit :

    on peut changer…
    Grandir de ses erreurs..
    Heureusement..
    Je ne voterai pas hollande parceque j’aime François Hollande,mais parcequ’il incarne des valeurs de gauche,point.
    Je ne voterai pas sarkozy ni pour aucun candidat de droite.
    Non pas parceque sa personalité m’insupporte,mais parcequ’il incarne les valeurs de la droite qui ne sont pas les miennes.
    Alors les gens qui changent d’avis a un mois des elections,j’avoue avoir du mal à comprendre..
    Nous n’allons pas choisir le prochain messie !
    Sarkozy est un homme de droite qui à appliqué une politique de droite.point.
    A chacun de savoir si il veut continuer dans ce sens..
    La personnalité de chacun est secondaire..

  9. Olivier dit :

    Ta remarque est très intéressante. Si je schématise, tu penses en gros que l’homme ne fait qu’appliquer le programme, programme qui est conforme aux valeurs portées. De mon point de vue, c’est vrai en théorie mais faux en pratique pour plusieurs raisons :
    – suivant sa personnalité, l’homme politique va être plus ou moins courageux et efficace pour implémenter son programme. Il peut se soumettre aux pressions de ses amis ou de différents lobbyings.
    – suivant le contexte et la réalité de la situation, le programme peut tout simplement ne plus être implémentable en l’état, c’est un peu ce qui s’est passé avec la crise.

    Donc moi, je vote plus pour un homme que pour des valeurs. Bien entendu que je suis attentif aux valeurs portées et je n’irai pas voter pour quelqu’un qui ne porte pas mes valeurs mais entre deux personnes portant les mêmes valeurs, comme Villepin et Sarkozy par exemple, je voterai Sarkozy car il est beaucoup plus dynamique et volontaire…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier