14
Nov
16

Donaaaaaaald Trump!!!





Il y a une semaine encore, il n’y avait pas grand monde pour parier sur Trump. Et pourtant, il a déjoué tous les pronostics, notamment ceux des journalistes qui soutenaient Clinton depuis le début.

L’élection de Trump est un formidable pied de nez à l’élite politico bobo médiatico gaucho qui n’a rien pu faire pour stopper ce populiste. Il faut croire que les journalistes américains sont moins bons que les journalistes français pour faire ou défaire des présidents. Souvenons nous qu’en 2012, François d’Hollande était arrivé au pouvoir par effraction après avoir été soutenu pendant des mois à bout de bras par 99% de la clique journalistique qui opère sur toutes les chaînes françaises.

Au départ, j’étais un peu effrayé de voir un gars comme Trump arriver au pouvoir. Mais au final, je me dis qu’il ne fera probablement pas plus de mal que Clinton. Il va vite être confronté au principe de réalité, notamment budgétaire et il ne pourra donc pas faire n’importe quoi, à commencer par son mur financé par les mexicains. On a hâte de voir comment il va s’y prendre pour convaincre les mexicains de payer ce mur…

En France, la victoire de Trump a donné de l’espoir à tous les seconds couteaux. De Poisson à Copé, ils ont tous repris de l’espoir, l’espoir de dépasser les 2%…

Certains journalistes se hasardent à comparer Le Pen et Trump. Pourtant le programme tout comme l’individu et le contexte me semblent bien différents. Mais bon, ça le rassure le journaliste de mettre les gens dans des cases. Le journaliste français ayant passé plus de temps à la machine à café à refaire le monde qu’à travailler ses sujets sur le fond, il se raccroche comme il peut à des raccourcis simplistes qui satisferont son audience sclérosée par des décennies de propagande gauchiste…

J’ai une pensée pour Bill. Il devait se dire : « chouette, je vais pouvoir revoir Monica ». Cela ne sera pas pour cette fois. Il va falloir attendre encore un peu… A moins que cela n’arrive jamais plus…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier