19
Août
10

Estrosi a raison…





… quand il souhaite qu’on sanctionne les mairies défaillantes sur la sécurité. Le Maire a des pouvoirs étendus en matière de sécurité. Il dispose également des pouvoirs les plus larges en matière d’aménagement du territoire. Il est donc le premier comptable lorsqu’il y a des problèmes d’insécurité. Mais moi, je propose d’aller beaucoup plus loin.

A Grenoble comme ailleurs, ces maires qui n’ont pas fait grand chose pour sortir les quartiers de leur ghetto sont coupables. Quand on pense que Delanoë voudrait construire des tours en bordure de périphérique. On se dit qu’il n’a pas dû regarder les informations depuis 50 ans ou alors il imagine qu’il est suffisamment riche pour ne jamais avoir à survivre dans ces ghettos.

D’une manière générale, je crois qu’il est essentiel de responsabiliser l’action politique. Trop de politiques par le passé ont pris des décisions désastreuses pour le pays, souvent par opportunisme électoral. Il faut à un moment qu’ils payent l’addition. Il y a plusieurs moyens pour ça. Le premier serait de leur interdire d’exercer un quelconque mandat, bref de les forcer à quitter la vie politique. Un autre moyen serait de les forcer à réparer leurs conneries en les obligeant à mettre en oeuvre des réformes permettant de corriger le tir.

Selon moi, Martine Aubry est le parfait exemple. Avec les 35 heures, elle a mis l’économie française à genoux et a jeté dans la rue des millions de travailleurs. Il faut qu’elle paye les pots cassés. Il est insoutenable d’imaginer qu’elle soit à la tête du PS, qui plus est lorsqu’on sait comment elle y est arrivée. Comme on ne va pas monter des tribunaux populaires pour juger les élus défaillants, je pense qu’il faudrait mettre en place un collège d’experts constitué de personnalités de la société civile compétentes et impartiales. Ces collèges pourraient décider en ultime recours de rendre inéligibles à vie les élus qui auraient fait trop de conneries.

Delanoë aurait également sa place devant un tel collège lorsque l’on voit comment il a massacré Paris. On n’y circule plus, on ne s’y loge plus et on n’y travaille plus. La seule chose qu’on puisse encore faire à Paris, c’est compter les touristes, et Dieu sait s’il y en a à la Mairie de Paris…

La France ne peut plus supporter l’incurie de certains élus qui sont élus à vie grâce à leur main mise sur l’appareil électoral plutôt qu’en vertu d’une quelconque compétence. La France ne doit plus être le Royaume de l’incompétence mais une République qui avance.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier