9
Août
07

Harry Potter





Harry Potter

Un jeune lycéen, qui ne savait pas quoi faire de ses vacances, a traduit en français le dernier volume d’Happy Potter, sorti en anglais le 21 juillet dernier. Il l’a ensuite mis à disposition des internautes. Le site web vient d’être fermé et l’adolescent a été placé en garde à vue pour s’expliquer. La version française officielle du best seller Harry Potter n’est prévue que le 26 octobre prochain. Par conséquent, et pour ceux qui n’ont pas eu le temps de télécharger la traduction pirate d’Harry Potter, il faudra patienter encore deux mois et demi. A titre personnel, cela ne me dérange pas car je ne me suis jamais intéressé à cette saga mais je trouve quand même amusant qu’un jeune s’amuse à traduire plusieurs centaines de page pour ensuite les mettre sur Internet. Il y a vraiment des passionnés d’Harry Potter prêts à tout.





6 commentaires pour “Harry Potter”
  1. Olivier dit :

    Crois tu que la date de sortie de la version française soit liée au temps pour effectuer la traduction? Honnêtement, je ne pense pas… Je pense que c’est plutôt lié au fait qu’ils comptent vendre des exemplaires anglais en attendant. C’est un peu la même chose pour les films. Ils sortent aux US six mois avant la France parfois et pourtant, il faut pas six mois pour les traduire…

  2. Vincent dit :

    Ah mais c’est bien ce que je pensais aussi.

    Maintenant, il y une différence entre acheter le livre en anglais, et le lire et en saisir toutes les subtilités.

    Je n’ai pas lu de version anglaise de Harry Potter. Mais le vocabulaire est assez riche, avec de nombreux mots inventés dérivés de l’anglais, ce que le traducteur français s’est donné la peine d’adapter (Rien que le nom de l’école: Poudlard an français, et en anglais Hogwarts).

    Le plaisir de lire un livre c’est aussi le plaisir de comprendre les jeux de mots, les références culturelles, etc… Et dans un roman, le vocabulaire est nettement plus varié que celui utilisé dans l’anglais des affaires.

    Je pécise que je sans être bilingue, j’ai un niveau d’anglais jugé comme correct en anglais (900 au TOEIC, je passe ma vie à lire des docs en anglais au boulot et écrire des mails / parler au téléphone à mes chefs anglais).

    Pourtant, lire un livre en anglais ne m’est pas si aisé / agréable qu’en français. Alors j’imagine le topo pour un gamin en troisème après 4 ans d’anglais scolaire…

    Par contre, lire d’abord un livre dans sa langue maternelle puis dans la langue d’origine, c’est certainement un bon moyen de se perfectionner dans ladite langue d’origine.

  3. Olivier dit :

    Très bonne analyse, j’y souscris complètement!

  4. Gilles dit :

    Sortie fin octobre = achat presque pour Noël = plus de ventes pendant plus longtemps aussi 🙂
    Et septembre = rentrée scolaire = livre « noyée » avec d’autres, décembre = achat de bô livres chers dont HP pas assez cher ?
    Bref…

  5. Olivier dit :

    Tu aurais pas fait des études de marketting toi? 😉

  6. Gilles dit :

    Non, je suis libraire, actuellement 😉



L'autre monde | Thème liquide par Olivier