3
Juil
07

IPhone





Apple vient de sortir son IPhone aux Etats Unis. Immédiatement, il s’en est vendu des centaines de milliers en quelques jours. Le succès attendu est donc au rendez vous. Il est amusant de voir comment quelques petites fonctionnalités très simples peuvent attirer le chaland. Ce qui est certain, c’est que ce n’est pas moi qui vait céder à la frénésie autour de l’IPhone et d’Apple en général. Le système Macintosh a toujours été une espèce de verrue technologique censée concurrencer le PC et Windows mais qui en fait n’a jamais réussi à percer dans le monde de l’informatique pour une raison simple que Steve Jobs n’a toujours pas compris : dans le domaine de l’informatique, on fait le software ou le hardware mais pas les deux à la fois. IBM s’est cassé les dents avec son OS/2 mais il a réussi à largement influencer la standardisation du PC. Microsoft a su imposer Windows en travaillant en partenariat avec Intel mais en ne marchant jamais sur ses plates bandes. On retrouve également cette logique dans les jeux vidéos. Microsoft, Nintendo et Sony ont réussi car ils se sont concentrés sur le H/W et se sont assurés d’avoir des jeux de qualité créés par des studios partenaires. Voilà pourquoi le Mac restera toujours un système marginal. En ce qui concerne l’IPhone, il va y avoir un effet de mode mais il n’y a aucune gloire à en retirer pour Apple car fabriquer un téléphone portable qui fonctionne n’a rien de complexe par rapport à un Windows XP par exemple…





21 commentaires pour “IPhone”
  1. ixav dit :

    Sans animosité aucune, je me permets juste de préciser quelques faits pour éclairer votre post et pour des raisons de clareté. Je suis pour ma part fan d’Apple de la première heure mais pour autant, j’essaye d’éviter toute forme de prosélistime.

    En quelques mots, IBM est le premier vendeur de Soft au monde, l’Apple II d’Apple éxistait avant le PC, Apple avant de connaître une passe très difficile (et ce pour mémoire après le départ de Steve Jobs) s’était très largement imposé et ce même dans le monde des entreprises, Nintendo fait une très grande part de son chriffre d’affaire dans l’édition de jeux, sa console n’étant qu’un support à ce succès… je pourrais continuer cette liste longuement mais je rajouterais simplement que les ventes de portables Apple sur le mois de Mai ont représenté plus de 14% des ventes ce qui positionne Apple en quartième position ce qui est oin d’être marginal vous en conviendrez…

  2. Olivier dit :

    Pfiou, cela me fait penser aux vieux débats d’école d’ingénieur. Y avait un gars qui se baladait avec son Mac, tout le monde se foutait de sa gueule mais il était heureux avec son Mac…

    Que veux tu que je te dise??? Le Mac est condamné à rester un système de seconde zone utilisé par quelques geeks qui n’arrivent pas à se faire à la puissance du PC.

    Nintendo est avant tout un fabricant de consoles. Il remet au goût du jour quelques vieilles licences comme Mario régulièrement mais c’est tout… Après, ils gagnent de l’argent grâce à un astucieux système qui fait que sur chaque jeu vendu, ils touchent, que le jeu ait été conçu par leur studio ou non.

    Voilà, continue à aimer les Mac et Apple mais inutile de tenter d’imposer une vision minoritaire à la majorité, le Mac, c’est bof 🙁

  3. Gwenn -Ec'h dit :

    Olivier, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi (sur beaucoup d’autres points également, mais le sujet ne s’y prete pas)… Je ne crois pas que a « vision de la majorité » considère que le Mac, c’est bof. Mais c’est vrai qu’on le connait moins, et il a l’image de l’ordinateur un peu haut de gamme, qui a bien profité au PC… Ceci dit, le Mac n’est pas un système marginal, il est largement utilisé dans des domaines et des secteurs professionnels bien précis (la prise de son, l’imprimerie…), ou le PC ne fait pas le poids! Mais, c’est sûr que dans les utilisations plus courantes et dans la vie de tout les jours c’est le PC qui a le dessus (je me suis moi même achetée un PC après avoir fait mon éducation informatique sur un Mac).
    Et que penses tu de l’I Pod et d’I Tune? Ce « gadget » a eu lui aussi un franc succès et a été repris par de nombreuses marques concurentes. Personnellement j’en suis trés satisfaite!
    A part ça, je lis assez régulièrement ton blog trés interressant, malgré des divergences sur de nombreux points. Continue comme ça!

  4. Olivier dit :

    Merci Gwenn! N’hésite pas à commenter plus souvent (que tu sois d’accord ou non)!

    Ipod et Itunes, c’est un certain succès mais contrairement à ce que tu mentionnes, ce n’est pas précurseur. Il y avait des lecteurs MP3 bien avant l’Ipod tout comme il y avait des portables et des laptops avant l’Iphone et l’Ibook. Pour moi, c’est Creative Labs qui a lancé la mode des lecteurs MP3. L’Ipod s’est engoufré là dedans bien après et a su créé un effet marketing positif autour de son objet mais technologiquement, il n’a rien apporté de nouveau. Pour l’Iphone, c’est pareil, rien de nouveau qui ne se fasse déjà sur les Nokia ou les Blackberry.

    Mais bon, Apple bénéficie d’une certaine mode, ils pourraient sortir des préservatifs ou des voitures que cela fonctionnerait…

    Après, cela ne veut pas dire pour autant qu’intrinsèquement, ces produits sont bons et précurseurs.

  5. FrédéricLN dit :

    @ olivier : tout à fait d’accord. Ce qui compte, c’est le taux de satisfaction des utilisateurs, et leur comportement ultérieur : réachètent-t-ils la marque ou non ? souhaitent-ils la réacheter ?

    à ma connaissance, ces indicateurs sont toujours très haut pour les produits Apple.

  6. Olivier dit :

    Il y a un effet de mode très fort autour d’Apple. Comme toutes les modes, cela passera un jour étant donné que cela ne repose sur rien d’innovant…

  7. Gilles dit :

    Heu ça fait 10 ans au moins qu’elle dure la mode. Toujours un effet de mode ?
    Au passage, la majorité des journalistes utilise Mac dans le monde.
    Sans compter qu’un Windowsien passant sous Mac ne reviendra presque pas alors que le contraire heu… jamais lu quelque part qu’un Maaciste passait sous Windows 😀

  8. Olivier dit :

    La personne qui va sur Mac a des besoins bien spécifiques… Elle n’a donc aucune raison de revenir sur Windows. L’inverse n’est pas vrai car une personne qui va utiliser Windows peut avoir à un moment des besoins spécifiques qui vont l’amener à aller sur Mac. Il est vrai que le Mac couvre certaines niches que Windows ne couvre peut être pas aussi bien. Il faut dire que Microsoft ne peut pas fournir des logiciels de qualité dans tous les domaines existants. Ceci dit, Windows est beaucoup plus polyvalent, c’est une réalité…

  9. Papyboomer dit :

    J’ai travaillé près de 20 ans sur un p.c. Windows, celui que mes patrons successifs m’ont imposé. Je me suis jamais intéressé à ces machines toujours truffées de virus et de procédures d’autorisation abscons. Le premier ordinateur personnel que je me suis acheté fût le Macintosh 128k en avril 1984. C’était l’avatar du Star de Xerox de 1979 en dix fois moins cher. La souris, la disquette 3,5 pcs, le GUI, les menus déroulants, toutes choses inventées par d’autres que Apple. Mais quel design matériel et logiciel! Et c’est justement cette particularité de Apple de faire cette symbiose ergonomique efficace et siiii naturelle : savoir marier le matériel et le logiciel avec bonheur et sécurité. Pas de virus sur le Mac. Et puis maintenant le Mac il fait tourner des applications P.C. sans Windows… C’est tout dire!

    Au fait, Apple et le Mac sont marginaux (mais de moins en moins…) c’est ce qui en faisait leur charme. Comme les Alfa-Roméo, les plumes Mont-Blanc et autres fabrications soignées qui incitent à travailler dur pour se procurer autres choses que des bécanes et autres Moulinex à tableurs chez KpMG. Mais même ce surprix des Mac n’existe pluis vraiment aujourd’hui.

    Le Iphone. Il fallait Steve Jobs pour le proposer. Design soigné et logiciel ergonomique de grande venue. Le souci du détail. L’amour de l’objet bien conçu qui révèle un génie industriel et technique.

    Ipod ne fût pas le premier Mp3. Le Mac ne fût par le premier ordinateur avec souris et GUI. L’imprimante laser (LaserWriter je crois…) de Apple ne fût pas la première. Firewire était une norme obcure, Mais dans tous les cas ce fût Apple qui les a banalisés et vendu avec toujours avec un grand succès. Pourquoi? Parce que Apple a toujours tiré vers le haute l’innovation qui compte et l’a intégré avec un instinct ergonomique très sûr.

    Donc heureusement qu’il y a toujours une firme Apple pour nous proposer une intégration complète entre logiciel et matériel. Pourquoi? Parce qu’il y aura toujours des gens pour fuir la médiocrité…

  10. Gilles dit :

    Pas mal comme démonstration. Je souscris 🙂
    Par contre : dire que le Mac fait tourner des applis PC… avec du bidouillage et pas forcément à la merci du premier venu, comme Linux 😉
    Le surpris du Mac existe, qu’on le veuille ou non…

  11. Olivier dit :

    La démonstration est intéressante mais c’est une façon de voir les choses pas forcément très objective.

    Il n’y a pas de virus sur Mac, pas plus que sur Unix car les Mac n’intéressent pas les pirates. Pourquoi aller s’attaquer à un Mac alors qu’ils représentent une part très limitée du parc installé et qu’ils sont en général limités à des usages très précis là où le parc PC est immense et les usages très variés. De plus, je reconnais que l’architecture logicielle du PC le rend plus vulnérable qu’un Mac. D’un autre côté, il faut comparer ce qui est comparable. Un Mac a une couche matérielle uniforme alors qu’un PC repose potentiellement sur des milliers de configurations différentes. Il suffit d’avoir fait un peu de programmation sur PC pour savoir que pour peu que l’on s’attaque un peu aux couches basses, il va vite falloir écrire des milliers de ligne de code pour prendre en compte toutes les exceptions alors que sur Mac, c’est beaucoup plus simple.

    Ceci dit, il est vrai qu’Apple a réussit à opérer un positionnement marketing qui fait que chaque produit sorti rencontre un succès assez grand, qu’il soit novateur ou qu’il semble juste l’être.

    Je pense que la stratégie de Microsoft de se concentrer sur la partie logicielle est néanmoins la bonne. On ne peut pas tout faire et surtout tout bien faire ou alors on est dans une niche technique.

  12. Petrakis dit :

    Voila une dizaine d’année que j’ai opté pour les mac. Et pourtant rien à l’origine ne me destinait à se revirement.
    Ayant été utilisateurs Windows et Linux (ce qui est toujours le cas en ce qui concerne Linux), j’ai trouvé dans les macs tous les avantages. La simplicité, la convivialité et l’intituitivité d’utilisation de MacOS et la puissance du système UNIX sous jacent au MacOSX (Free BSD à la sauce Apple pour être précis). Sans parler de la stabilité du système d’exploitation, car qu’on le veuille ou non, Windows est un des OS (si ce n’est l’OS) le moins stable qui existe. Voilà deux ans que j’ai racheté un MacBook, et depuis aucun soucis de stabilité, aucune réinstallation du système et pourtant les manipulations plus ou moins risquées ont été nombreuses). Une utilisation identique d’un PC sous Windows nécessiterait une réinstallation du système tous les 6 mois (et je parle par expérience). Et je ne parle pas, des régulières et indispensables défragmentations ou autres opérations de maintenance.

    Tu dis que les personnes qui vont sur Mac ont des besoins spécifiques. Effectivement.. besoin d’un système fiable et efficace. J’avoue que ma « crainte » lors de mes débuts sous Mac était de ne pas pouvoir trouver tous les logiciels que je souhaitait. Crainte injustifiée, on peut faire exactement les mêmes opérations sur un Mac que sur un PC. Les logiciels disponibles dans tous les domaines existants sont innombrables. Bref l’argument de polyvalence du PC vis à vis du Mac ne tiens pas. Et si le besoin d’une application uniquement disponible sous Windows se fait sentir, il reste toujours la possiblité d’utiliser un logiciel d’émulation ou de virtualisation ou même celle double boot.

    Parlons innovation : qui a rendu grand public l’utilisation de la souris, le système de fenêtrage de l’interface graphique ? Apple il me semble, pas Microsoft, même si la firme à la pomme ne les a certes pas inventé.

    Quant au fait qu’ Apple ait choisi de développer le HW et le SW, il permet justement une parfaite adéquation entre le deux, et la réussite est au rendez-vous.

    Mon commentaire peut peut-être manquer d’objectivité, je le concède. Mais dire que le Mac est condamné à rester un système de seconde zone, ou juste Mac, c’est bof, me parait aussi une peu simpliste et très subjectif.

  13. Olivier dit :

    Le fait que le PC repose sur de multiples composants H/W venant de tous horizons ne facilite pas la tâche pour avoir un système stable.

    Cependant, mon install de Windows XP est stable et ce depuis plus de 5 ans maintenant donc tu vois, un PC aussi peut être stable, pourtant, le challenge est autrement plus compliqué.

    Je ne parlerais pas de Linux, pour moi, c’est un système dont l’utilisation est réservée à une niche. Certes, on peut tout faire sous Linux mais la maintenance du système le réserve d’emblée à des experts informatiques.

    Après, rassure toi, je comprends ton amour du Mac, c’est beau, c’est stable, c’est facile à utiliser et on a l’impression d’avoir le dernier truc à la mode, c’est super! 😉

  14. Gilles dit :

    C’est vrai que la maintenance sous Ubuntu, c’est dur : tu lances le gestionnaire des mises à jour, tu « vérifies », et hop ça t’installe tout d’un coup.
    Alors que chez MS, certaines sont à installer seule avec un redémarrage entre chaque 🙂
    Trop puissant !
    Et chez MS, heu ben ça met à jour QUE Windows, alors que sous Linux ce sont tous les softs 🙂
    Et sous MS tu dois mettre un antivirus.
    Bref… côté manip., Linux est loin devant 🙂
    Quant à appeler ça une niche, heu vu la taille de la niche…, c’est carrément un gros chenil qui va en augmentant 🙂
    Mon rêve : un Windows non-piratable, qui verrait donc ses parts grandement diminuer.
    Et je suis sous Vista (que j apprécie à sa juste valeur, et j’ai testé Seven, idem à sa juste valeur).

  15. Olivier dit :

    La convivialité d’Ubuntu et son ergonomie n’ont rien à voir avec Windows… J’ai bossé pendant des années sous Unix et ses différentes variantes. C’est parfait pour faire du C et du perl mais sorti de là, tu t’arraches les cheveux 😉

  16. Gilles dit :

    Si tu compares Ubuntu et Unix, déjà, tu fais pas crédible 🙂
    C’est comme comparer Vista et MS-DOS…

  17. Olivier dit :

    Ubuntu n’est qu’une surcouche d’Unix… Vista n’est pas une surcouche du MS-Dos…

  18. Gilles dit :

    Arrête, je me « pisse » dessus tellement c’est un contresens 🙂
    Attends, je te ramène du monde 🙂

  19. Smon dit :

    Wikipedia :

    « Ubuntu (prononciation [ubuntu], c’est-à-dire « Ou-boun-tou ») est un système d’exploitation libre basé sur Debian et sponsorisé par la société Canonical. »

    « Debian est un système d’exploitation reposant sur les principes du logiciel libre et développé de façon bénévole par l’intermédiaire d’Internet.

    […]

    On l’assimile généralement à Debian GNU/Linux (la distribution GNU/Linux de Debian), car c’est la seule branche parfaitement fonctionnelle. Toutefois, d’autres versions du système Debian sont possibles comme le prouve le projet Debian GNU/Hurd[1] ou Debian GNU/kFreeBSD[2]. »

    Ubuntu est basé sur Débian, lui même basé sur Linux (et dans une moindre mesure Hurd et BSD.

    Rien à voir avec UNIX. Renseigne toi avant de dire des bétises, là, tu as juste l’air ridicule.

    Pour plus d’information : http://doc.ubuntu-fr.org/

  20. tominardi dit :

    « Ubuntu n’est qu’une surcouche d’Unix »

    Ubuntu n’est pas une surcouche d’Unix. J’ai un sérieux doute sur les compétences et connaissances de l’auteur. Apple a connu le succès dans l’informatique quelques temps avant Microsoft.
    Quand à Ubuntu, c’est une distribution GNU/Linux. Linux est un Kernel inspiré par un système de la famille Unix, mais qui ne reprend pas la moindre ligne de code de ce système.

    Pour le côté gadget de l’iphone, il est vrai, il est vrai 🙂

  21. Olivier dit :

    Bravo pour le troll, vous êtes vraiment trop forts les gars…

    Vous démontrez s’il en était encore besoin l’étroitesse d’esprit d’une certaine frange des communautés Mac et Linux…

    Je maintiens ce que j’ai dit vis à vis d’Ubuntu et d’Unix… C’est de la même famille d’OS, de même que Debian, Fedora, BSD, etc etc… Visiblement, vous avez raté quelques étapes dans l’histoire de l’informatique mais bon, si ça vous fait plaisir de croire qu’Ubuntu est sorti d’un chou et ne se base sur aucun des principes d’Unix, ça me dérange pas du tout 😉

    Je ferme les commentaires, la pollution a une limite, amusez vous sur votre forum, c’est fait pour ça 😉


L'autre monde | Thème liquide par Olivier