29
Nov
11

Irresponsable parti socialiste





Hier, le Parti Socialiste a suivi sa tactique habituelle depuis 25 ans qui est de taper sur la droite dès que les chiffres du chômage remontent. Bien entendu, le PS ne formule aucune auto-critique et oublie qu’il a à des moments clés entrepris des réformes qui ont durablement plombé l’emploi et la compétitivité dans notre pays.

En outre, comme à son habitude, le PS ne propose aucune solution. Le PS est le parti de la contestation permanente, pas celui des solutions. La solution du PS à la crise et au chômage? Les RTT, les augmentations et les primes. Pourquoi pas mettre en place la solution suivante : 100% des joueurs du loto seront des gagnants, cela serait à pleine plus utopique et stupide…

Non vraiment, la gauche est vraiment complètement à la masse. Quand est-ce que l’on fera un vrai inventaire économique et social sur les 35h pour dénoncer cette catastrophe orchestrée par Martine Aubry et soutenue par François d’Hollande. Il faut en finir avec la langue de bois et appeler un chat un chat. Les 35h ont détruit des centaines de milliers d’emplois industriels dans notre pays. La gauche en a compensé beaucoup en créant des emplois soutenus dans la fonction publique. On voit le résultat : un déficit budgétaire chronique et des difficultés immenses pour revenir en arrière.

On attend toujours des propositions concrètes et efficaces mais elles n’arriveront jamais car la gauche n’aura jamais le courage de faire ce que la droite a vainement tenté d’initier.





Un commentaire pour “Irresponsable parti socialiste”
  1. Medorius dit :

    Ne tombons pas dans le travers de l’opposition: tout ce que fait l’adversaire est systématiquement critiqué.

    Celà dit, les socialistes passent les bornes actuellement. A un moment particulièrement critique, quand l’union nationale devient essentielle, les membres du parti, non démentis par le candidat Hollande, tapent à boulets rouges sur le président, déjà en position de faiblesse face à Angela MERKEL et n’hésitent pas à insulter les allemands.

    La prestation de François HOLLANDE, certes sympathique, ne donne guère envie de lui donner les commandes d’un pays dans la tourmente: hésitations, volte-face sur le Mox, louvoiements pour ne mécontenter personne, absence de proposition de fond, incantations. Il est fidèle à l’image qu’il a laissé du temps de sa direction du PS: soucieux de consensus, mais dans le plus petit dénominateur commun.
    Pour ne pas tomber dans le travers que je dénonçais plus haut, il avait deux propositions importantes: restaurer l’école et promouvoir la justice sociale. Le problème, c’est qu’on tarde à apprendre comment il fera. 60.000 postes de plus pour l’Education Nationale est une réponse trop courte.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier