2
Sep
13

Jean-Philippe Désir





Jean-Philippe Désir est un peu le Jean-Marie Le Pen du PS. Conscient du fait que son exposition médiatique est proche du néant, il fait des petites phrases pour exister. Il faut dire qu’il a été à bonne école au travers de son militantisme à SOS Racisme, association d’extrême gauche bien connue pour son combat contre certaines formes de racisme.

Alors voilà que ce week end, Jean-Phi Dédé s’est fendu d’une déclaration pour le moins scandaleuse à propos de l’assaut qui se prépare en Syrie. Tout d’abord, il appelle à la cohésion nationale autour du chef de l’Etat. Jusque là, mis à part l’incohérence par rapport à ses positions passées, tout va bien. Puis, gros dérapage, il accuse la droite de faire preuve d’un esprit « munichois », faisant ainsi référence à une période sombre de l’histoire de France avec l’Allemagne nazie dans les années 30.

Si la droite avait tenu de tels propos du temps de Sarkozy, il est certain que l’auteur de ces propos aurait dû à minima s’excuser et ensuite probablement démissionner. Là rien, Jean-Phi continue à parader comme si de rien n’était. J’espère que l’UMP va déposer une plainte contre Jean-Phi pour incitation à la gaîne. Il nous parle de cohésion nationale et ensuite dans la même phrase traite ceux avec qui il voudrait être en cohésion de collabos.

Faut-il rappeler à Jean-Phi le poids des mots? Et ceux des maux? Maux qui ont aussi touché la gauche durant cette période.

Je suggère à François d’Hollande d’envoyer Jean-Phi à Damas pour faire une médiation. On va voir s’il est dans l’esprit de « Damas »!

Non mais vraiment ce Jean-Phi, il en tient une de ces couches, j’ai jamais vu ça. Il fait honte aux minorités qu’il serait sensé promouvoir. Entre lui et Tata Taubi, on peut dire que le casting Dom Tom de François est réussi. Il manque que Domota et Pulvar pour compléter tout ça. Quelle triste image cela donne de ces territoires où il y a tellement d’autres gens plus méritants et valables…





Un commentaire pour “Jean-Philippe Désir”
  1. Medorius dit :

    Harlem Désir, c’est le plus petit dénominateur commun, celui qui gêne le moins et a été élu pour cela. Il faut dire que son concurrent, Jean-Christophe Cambadelis n’a pas brillé non plus: deux fois condamné, 2 interventions en 10 ans à l’Assemblée Nationale, jamais dans sa circonscription !



L'autre monde | Thème liquide par Olivier