13
Oct
09

Jean Sarkozy et l’EPAD





epadJe suis abasourdi par la nouvelle polémique autour de la possibilité pour Jean Sarkozy d’être élu à la tête du conseil d’administration de l’EPAD. Jean Sarkozy est certes très jeune mais aujourd’hui, ceux qui lui reprochent son âge et son manque d’expérience cherchent surtout à viser Nicolas Sarkozy au travers de son fils.

Le pauvre Jean n’a pas un nom facile à porter. Les médias se déchaînent depuis des années contre lui pour un « oui » ou pour un « non ». Quoiqu’il fasse, qu’il se marie, qu’il se présente à des élections, qu’il poursuive ses études ou qu’il pète, tout est prétexte à polémique. En fait, pour être tranquille, il faudrait qu’il change de nom, comme son frère qui a longtemps opéré sous un pseudonyme dans le milieu du rap.

Dans cette affaire, on est dans le paradoxe bien français qui veut que les employeurs demandent une bardée de diplômes et une expérience énorme avec des compétences multiples pour remplir le moindre poste et dès qu’il s’agit de donner la chance à une personne sans expérience, il n’y a plus personne! Pourtant depuis le temps, ils auraient dû se rendre compte que les diplômes ne font pas la qualité d’un homme. Il suffit de regarder tous les tocards bardés de diplômes qui ont conduit un certain nombre de grandes entreprises dans l’ornière. Une fois n’est pas coutume, je ne citerai pas de nom.

En fait, le diplôme est rassurant. Quand tu as tel ou tel diplôme, tu appartiens à une famille et donc tu peux prétendre à tel ou tel poste qui te sera donné par un autre diplômé appartenant à la même famille.

Pourquoi ne pas donner à Jean Sarkozy une chance de réussir? Cela serait si dérangeant qu’il réussisse? Cela risquerait de remettre en cause tout un modèle français qui veut que l’on doit passer par tel ou tel poste avant de pouvoir avoir tel ou tel autre poste? Moi je crois que Jean Sarkozy ne pourra pas faire pire que Mister Bean ou Bernard Bled, ses prédécesseurs. Et puis franchement, quand on voit tous les vieux croutons qui siègent dans les conseils d’administration d’offices publics, on se dit qu’il est plus que temps de mettre un peu de jeunesse là dedans, histoire d’équilibrer un peu. Je n’ai rien contre les vieux mais je crois qu’il faut que ce genre d’instances soient représentatives de la société et elles ne le sont clairement pas aujourd’hui.





16 commentaires pour “Jean Sarkozy et l’EPAD”
  1. Fabien Becker dit :

    C’est étrange tout de même :

    Mon fils a des diplômes a la pelle et à 27 ans quant il se présente dans une entreprise il le refuse…pour manque d’expérience

    Allons…Allons…bien entendu qu’il est normale de faire une polémique vis a vis de Nicolas Sarkozy… tout est planifié comme …juste… avant 1789 ou le roi mettais son fils ou son cousin à la tête d’une fonction

    Il faudrais faire attention, car nicolas sarkozy peut ce prendre pour César et Son fils pour Brutus…la fin risque d’être tragique !!!

    Fabien Becker

  2. Olivier dit :

    C’est exactement ce que je dis : tu te présentes dans des entreprises avec des tonnes de diplômes, si tu n’as pas le bon, c’est pas la peine, tu n’as pas le poste, surtout si tu n’as aucune expérience.

    Pour le fils Sarkozy, c’est un mauvais procès qu’on lui fait. On peut parler des pistons entre élus aussi si tu veux, des gars de gauche nommés à des postes importants par des gars de droite et vice versa…

  3. Gilles dit :

    Marrant, peu de personnes soulèvent l’antagonisme entre les Sarko et les Devédjian (ton copain) alors qu’on assiste à un débarquement de Devédjian par un Sarko…
    Sinon donner sa chance à un inexpérimenté, pourquoi pas.
    Après l’EPAD, directement un ministère ? Ou alors tu considère que l’EPAD, c’est pas un truc qui a besoin d’un gars avec expérience ? 🙂

  4. Olivier dit :

    Devedjian n’est pas mon copain. Relis le blog, tu verras que j’ai la dent dure avec lui…

    Il est pas débarqué, il est frappé par la limite d’âge d’après ce que j’ai entendu…

    Jean Sarkozy est passé par un processus démocratique pour en arriver là. Alors il faut lui laisser sa chance avant de le crucifier… On n’a pas crucifié un certain nombre de tocards passés par des fonctions similaires malgré leur bilan catastrophique.

  5. Fabien Becker dit :

    Je suis socialiste, tous les présidents ont faits la même chose, mettre en avant son ou ses fils a des postes plus ou moins importants…ou qui rapportent. Jacques Chrirac n’avait qu’une fille a mettre à la communication…donc en cdd comme lui…

    Je me demande si cette méthode n’est pas a revoir et qu’il faudrait des gerdes fous envers ce types de manipulations qui ne tourne qu’autour du pognons !!!

    Que personne ne s’inquiète même en tant que socialiste j’affirme que cela s’est passé a droite mais aussi sous François Mitterand

    Fabien Becker

  6. Olivier dit :

    La France est le pays du piston, c’est un sport national. La compétence est secondaire. On préfère de loin se coopter entre membres d’une même communauté d’intérêts : famille, amis, réseau professionnel, réseau d’anciens élèves, etc…

    Ce sont les mentalités qu’il faut changer. Les actes suivront…

  7. Gilles dit :

    D’ailleurs j’ai appris récemment que Hortefeux = parrain d’un fils de Sarko (Jean ? faut relire WP).
    Purée, faut que je me fasse adopté 🙂

  8. Olivier dit :

    Il adopte plus à gauche, ça crée trop de pbs (cf Mitterrand…).

  9. pascal dit :

    Oui,ce n’est pas nouveau de placer ses enfants.cela s’est toujours fait.
    (Même si cela n’est pas très normal)
    En fait je pense que le gros,grand reproche que l’on peut faire à Jean Sarkozy,c’est de tout avoir du petit *** prétentieux.
    Son style ,sa voix ,sa façon de s’explimer,tout donne envie de lui filer quelques baffes pour le calmer.
    Tout vient de là.
    Quand il se sera bien fait casser les dents et qu’il saura revenir avec un peu plus de simplicité cela passera mieux.

  10. Olivier dit :

    Je ne le connais pas personnellement. Est ce qu’il faut se fier aux apparences véhiculées par les médis qui sont forcément orientées? Il a le style « Neuilly », c’est sûr. Après, est ce une tare? Je ne crois pas. Je comprends que cela puisse énerver ceux qui ne sont pas de ce milieu. Cependant, il faut accepter la différence, chacun son style. Tu vas pas demander au fils Sarkozy qui a été élevé à Neuilly de s’habiller en paysan ou en postier pour séduire l’électorat de gauche, cela ne serait pas très authentique.

    On n’en veut pas à Besancenot avec son air d’avoir réponse à tout et son look de postier ou à José Bové avec son air de paysan donneur de leçon écologique…

    Tiens à propos de José, tu as vu que sa fille va être tête de liste aux régionales… Comme quoi un nom, ça aide… De droite comme de gauche 😉

    En fait, je crois qu’il y a beaucoup de jalousie et de frustration autour de Jean Sarkozy. Beaucoup lui reprochent d’obtenir ce qu’ils ne sont pas parvenus à obtenir en leur temps parce que le système était bloqué par des baronnies…

  11. pascal dit :

    Je suis d’accord avec tes 2 dernières lignes.
    Malgré tout c’est comme ça,en politique il faut séduire.Et pour jean Sarkozy, à part pour les habitants de la banlieue ouest,il est une caricature ambulante du petit bourge parvenu.
    Après tout il est lui-même comme tu dit..

  12. lev dit :

    Oh le pauvre chou…
    Qui veut nous faire croire que c’est une tare de s’appeler aujourd’hui Sarkozy.
    Si l’auteur de la présente note le croit, je lui recommande instamment de se faire rapidement oublier avant d’écoper d’un « allez, casse toi pauvre… » présidentiel !

    Malgrès les nombreuses protestations, notre Président garde le cap : ce sera mon fiston.
    Qu’on arrête de nous dire que ce choix sera fait démocratiquement. C’est vraiment une insulte à notre intelligence.

    Notre Président :
    *** Propos censurés ***

    Pour finir, j’ACCUSE nos ténors politiques de droite de laisser faire. Quid de Giscard d’Estaing, de Chirac ou encore de Seguin qui ne sont pourtant pas baillonnés par l’UMP et qui peuvent donc réagir.
    Rassurez moi, ils ne sont pas morts !
    Comment, après avoir mené la France pendant plusieurs années pour certains, peuvent-ils laisser faire ça sans réagir.

    *** Propos censurés ***

    Rassurez moi, je crois encore à la démocratie et je vous prie donc avec force de ne pas laisser cela se faire.

  13. lev dit :

    Bien ce site où l’on censure les propos qui pourraient déranger notre Président !
    Finalement, il colle bien à la démocratie actuelle : censurons tout ce qui peut déranger.
    Sur ce, je passe mon chemin puisque ce site est trop « lisse » pour avoir le moindre intérêt !

  14. sophie dit :

    Un pouvoir, acculé, fragile renonce à commettre un acte abusif. C’est la preuve que les combats que nous menons dans tous les domaines peuvent conduire un gouvernement à reculer. Nicolas Sarkozy a été trop loin, cette fois-ci il s’est fait prendre. recul sur un acte d’autorité personnelle, tranche de son côté Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de gauche. Il a un accès de lucidité. Médicalement parlant, c’est rassurant.

  15. Eric dit :

    Bien belle affaire que celle de « PJ » et de l’EPAD…
    Comme le dit si bien le blogeur, la France est un pays « préhistorique et stupide » où les dinosaures ne veulent bien céder leur place qu’à des espèces issues de la même souche qu’eux!
    Certes, il faut effectivement donner sa chance à un jeune,sans discrimination de race ni d’origine, mais… Mais je pense franchement que confier la présidence d’un groupe tel que l’EPAD a quelqu’un qui n’a aucun expérience, c’est comme donner les commandes d’un avion de chasse à quelqu’un qui n’a jamais fait que du modélisme…
    La victimisation, tant décriée par notre cher président, est malgré tout un art qu’il maîtrise parfaitement : « pas facile de s’appeler Sarkozy » / « pourquoi serait ce différent quand on s’appelle Sarkozy »??
    Et bien oui! Effectivement c’est pas facile quand on traine de telles casseroles, mais c’est aussi très justifié : pensez-vous qu’on va mettre lz fils de Zizou à la tête de l’équipe de France juste parce qu’il s’appelle « Zidane » ?
    Non évidemment! pourquoi ? parce qu’il s’agit d’un poste à responsabilités! Et comment prouver qu’on est capable d’assumer de telles responsabilités? en ayant fait ses armes sur d’autres postes…
    Je me demande si ce n’est pas ça qu’on appelle « l’expérience »!
    Alors évidemment, le piston, c’est « dégueulasse » (surtout quand ce sont les autres qui en profitent…soyons honnêtes, qui n’a jamais profité d’une forme de piston ? entrée gratuite en boite de nuit parce qu’on connait le videur… tarif préférentiel sur l’achat d’un bien quelqconque parce qu’on connait le vendeur…), mais là, c’est pire que du piston, c’est du catapultage.
    Je travaille dans un CFA, et participe activement au développement de l’apprentissage selon les consignes de notre président dans son « plan d’urgence pour les jeunes » : est ce qu’il ne pourrait pas m’aider à placer quelques étudiants à l’EPAD ???

  16. Olivier dit :

    Je suis sûr qu’il t’aiderait volontiers à placer quelques étudiants à l’EPAD, je t’invite à lui écrire…

    Pour le reste, je crois que le fils de Zidane a été ou est encore au Réal Madrid dans les équipes de jeunes 😉



L'autre monde | Thème liquide par Olivier