20
Avr
07

Johannesburg





Johannesburg

La première fois que je suis allé à Johannesburg, en 2003, ce fut un petit choc culturel pour moi. Habitué à une vision de l’Afrique que j’avais pu avoir via mes voyages au Sénégal ou en Afrique du Nord, découvrir Johannesburg m’apporta un autre regard sur ce continent que j’affectionne particulièrement. C’est donc avec un plaisir certain que je suis revenu quatre ans après dans cette ville aux multiples facettes.

L’Afrique du Sud est probablement le pays d’Afrique qui dispose des infrastructures les plus développées. Ici, les autoroutes ne sont pas défoncées, les feux tricolores fonctionnent et l’aéroport est pas trop mal équipé.

PoliceCe qui frappe la première fois que l’on vient ici, c’est le nombre de véhicules de police au km². On se plaint souvent en France de la politique sécuritaire, de la présence policière. Il faut venir à Johannesburg! Ici, vous ne roulerez pas 200 mètres en voiture sans croiser une voiture de police. De la même manière, dans certains quartiers, vous ne marcherez pas 20 mètres sans croiser un agent de sécurité privé. En fait, c’est bien simple, où que vous soyez, vous en aurez toujours un dans votre champ de vision. C’est également vrai à l’intérieur des bâtiments. Pour rentrer dans les parkings ou les enceintes privées, il faut montrer patte blanche. Ce qui frappe, c’est que la sécurité est essentiellement assurée par des hommes et des femmes de couleur (je ne porte aucun jugement de valeur là dessus, c’est une simple remarque à titre d’information). Petite anecdote, l’autre soir, je sors du travail à 19h, il faisait nuit, nous marchons avec un collègue dans la rue pour retourner au parking, au bout de 20 mètres, un homme de la sécurité nous rattrape en courant et nous dit qu’il va nous escorter jusqu’au parking, que nous ne devrions pas être seuls ainsi dans la rue à cette heure là.

Pour autant, je n’ai eu aucun problème de sécurité et je ne me suis jamais senti menacé. On entend souvent les sirènes de police, on sent une atmosphère un peu tendue mais tout le monde a le sourire, quelque soit l’origine ou la condition sociale. Il n’y a pas d’agressivité dans le regard ou le ton des gens. C’est franchement très différent de la France à ce niveau là, les gens sont beaucoup moins stressés, bien plus détendus.

Au niveau du climat, c’est le début de l’hiver mais il fait quand même près de 20-25°C avec un grand soleil. Ils ne voient pas souvent la neige ici apparemment.

Autre particularité liée à l’influence britannique, le conducteur est à droite et ils roulent à gauche. C’est assez dangereux pour le piéton français qui regarde par réflexe à gauche avant de traverser alors qu’il faut regarder à droite ici! Autre point intéressant sur la circulation automobile, les feux tricolores se trouvent souvent après le carrefour. Autrement dit, on s’arrête avant de traverser le carrefour mais les feux sont de l’autre côté du carrefour. Ceci permet donc d’avoir une distance de sécurité plus importante pour les piétons, on devrait peut être y songer en France.

Au niveau architectural, c’est très varié. Cela va des bâtiments au style colonial à de grands buildings en passant par des petits immeubles défraichis. On passe assez vite d’un quartier très vivant à un quartier vide, les styles d’immeubles changent également très rapidement, c’est assez déroutant.

Pour conclure, je ne suis pas sûr qu’il y ait vraiment une bonne raison de venir faire du tourisme ici mais si vous avez la chance d’y passer, vous en garderez certainement des images très variées et un souvenir chaleureux.

Voici quelques photos en vrac :

Le Mandela Bridge

Mandela bridge

Un carrefour avec les feux tricolores après le carrefour :

Carrefour Sud Africain

Voilà une photo qui résume à elle seule ce qu’est l’Afrique du Sud, à savoir un pays souriant. Pour la petite histoire, ce chauffeur de bus (Joseph) voyant mon appareil photo alors que j’étais arrêté au feu à côté de lui a baissé sa vitre et m’a proposé spontanément de le prendre en photo puis a échangé quelques mots amicaux avec moi :

Joseph

La mairie de JNB :

JNB Townhall

Des palmiers chevelus :

Palmiers







L'autre monde | Thème liquide par Olivier