8
Fév
11

Justice : le cancer français





Ces derniers jours, les magistrats montent sur leurs grands chevaux pour dénoncer l’attaque de Nicolas Sarkozy vis à vis de leur profession. Pourtant, ils sont loins d’être exempts de tout reproche, eux qui remettent régulièrement en liberté des criminels en puissance. Il n’y a plus de place dans les prisons? Et alors, on ne vide pas les prisons parce qu’elles sont pleines! Je suis parfaitement d’accord avec Nicolas Sarkozy sur l’état de la justice de notre pays. Elle est lente, incapable de reconnaître et prendre en compte le préjudice des victimes, extrêmement favorable aux coupables, bref complètement injuste. Au nom de la sacro sainte présomption d’innocence, les victimes sont devenues coupables d’être victimes jusqu’à preuve du contraire…

Je souhaite donc qu’on en finisse avec cette justice d’opérette. Les français veulent une justice rapide et efficace, qui prenne pleinement en compte la douleur des victimes. Pourquoi est ce qu’un criminel multi récidiviste pourrait ressortir au bout de 15 ans pour bonne conduite? Est ce que la victime ressuscite au bout de 15 ans pour bon oubli? La prison à vie, c’est la prison à vie, on n’en ressort plus. La justice doit faire primer l’intérêt de la société et le respect des victimes sur celui des coupables, c’est un principe élémentaire de justice sociale.

Comment tolérer que des personnes avec 50 lignes dans leur casier judiciaire soient toujours dans la nature? Comment accepter que certaines procédures judiciaires durent plus de 10 ans? Les jurys populaires en correctionnel sont une excellente réponse face à la faiblesse de certains magistrats.

Les juges n’ont pas assez de moyens? C’est probable. Mais ce n’est pas pire qu’ailleurs. C’est pareil dans toutes les entreprises privées et pourtant, la plupart fonctionne quand même malgré le manque de moyens. Il n’y a qu’à augmenter les frais de justice et en faire supporter la charge par les coupables. Idem pour les prisons, il n’y a qu’à demander aux prisonniers de payer leur place en prison (via un impôt, un crédit, un travail ou une ponction sur le patrimoine). La France doit sortir de ce système lourd et inhumain dans lequel le doute et la lenteur profitent presque toujours aux coupables au détriment des victimes.

Enfin, il faut traiter le problème des délinquants sexuels de manière adaptée. La maladie se traite en hôpital, pas en prison. La prison n’est pas une réponse adaptée à la maladie. Aussi, il faut des centres hospitaliers pénitentiaires qui permettent de mettre les délinquants à l’écart de la société tout en essayant de les traiter pour prévenir la récidive de manière plus efficace. Cela libèrera des places de prison pour les autres qui passent leur temps à se faire attraper un jour par la police et relâcher le lendemain par la justice…





3 commentaires pour “Justice : le cancer français”
  1. Medorius dit :

    Cher Olivier, en matière de crédits, la justice française est une des plus mal placées, dans le concert des pays industrialisés. En outre, l’informatisation est urgente. Ces tonnes de dossiers papier, c’est ridicule.Il faudra sûrement y remédier.
    Cela dit, c’est vrai que la loi n’est souvent pas appliquée, vis à vis des grands délinquants. Et je suis surpris quand j’entends le juge TREVIDIC dire que les magistrats sont un des corps parmi les plus sanctionnés: c’est tout simplement faux. Il généralise l’emblématique affaire d’Outreau, qui, à ma connaissance, n’a pas entraîné de peine de prison. Ce qui est par contre évident, c’est que les juges se considèrent comme intouchables: la moindre critique est pour eux inacceptable. Le jour où un juge sera puni de prison, assumant la responsabilité d’une erreur grave, la démocratie aura fait un progrès. Alain JUPPE a bien été puni et Jacques CHIRAC, affaibli, va être traduit en justice.

    Cela dit, Nicolas SARKOZY n’a pas été très adroit, c’est le moins qu’on puisse dire, en attaquant à nouveau les magistrats. Il aurait laissé l’enquête se poursuivre, une sanction éventuelle intervenir sur des données solides, il aurait évité une nouvelle bataille rangée, pire!, au moment où des élections vont avoir lieu.
    Cet homme à l’intelligence déliée et rapide a du mal à réfréner ses réactions impulsives, à en mesurer les conséquences prévisibles. Il paraissait plus maîtrisé ces temps-ci. Las, le naturel revient au galop.

  2. pascal dit :

    Des réactions à l’emporte-pièce sous le coup de l’émotion ,on commence à y être habitués avec notre président.Ca fonctionne très bien avec J-P Pernaud sur TF1, mais n’est malheureusement pas du niveau d’un chef d’êtat.Il est temps de passer l’éponge Nicolas.Cela devient intenable.Tes réactions impulsives dépassent les bornes!!

  3. Olivier dit :

    C’est sûr qu’à gauche, ils sont beaucoup plus mesurés entre Besancenot, Mélenchon et Marie-Ségolène… Tu me diras, ils ne sont pas présidents et ils ne risquent pas de l’être un jour, mais bon..



L'autre monde | Thème liquide par Olivier