8
Nov
10

La curée…?





Je passe la parole à Maurice le siffleur pour une réflexion sur Le Monde, journal très à gauche.

A l’issue du vote de la réforme des retraites, Eric Fottorino avait écrit un éditorial équilibré, reconnaissant quelque mérite à Nicolas Sarkozy.

J’ai été effaré par les réactions des lecteurs, dans l’analyse qu’en fait, régulièrement, Véronique Maurus. La quasi-totalité de ceux qui y étaient cités reprochaient, à l’auteur de l’éditorial, cette complaisance inacceptable. Quoi! Le Monde n’était-il plus de gauche?

Cet éditorial m’avait paru rétablir un certain équilibre, une certaine mesure, par rapport aux critiques quasi-systématiques faites, dans le Monde, au président de la République: petites phrases assassines, dérision facile, procès d’intention indirects…jusqu’à la remise en question de ces témoignages contradictoires qui font, en milieu d’édition, la qualité et l’honneur de mon journal. On découvrait de plus en plus des articles anti-gouvernementaux, pas toujours très argumentés, sans réponse ou point de vue différent. Et le Monde magazine n’était pas en reste.
Je rêvais au journal du temps d’Hubert Beuve-Méry, dans lequel la relation des faits était clairement distinguée, dans un bandeau, de l’interprétation et des commentaires qui en étaient faits.

Le comportement de notre président, dans bien des circonstances, mérite critique. Comme des interventions ou décisions précipitées qui affaiblissent des réformes, qui peuvent aussi être des réussites: l’autonomie des universités, le service minimum, le traité de Lisbonne et, je l’espère, cette réforme inévitable des retraites.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier