21
Déc
05

La dette publique pour les nuls





Je vous conseille la lecture du rapport de la comission de réflexion sur la dette publique. Cette comission dirigée par Michel Pebereau (BNP Paribas) a rendu il y a quelques jours un rapport de 136 pages qui explique en détails la dette publique qui frappe notre pays. Ce rapport propose également des solutions. Ce rapport est d’autant plus intéressant que ses rédacteurs sont de milieux politiques et économiques très variés ce qui lui donne une crédibilité très forte.





9 commentaires pour “La dette publique pour les nuls”
  1. PECCHI dit :

    Suis intéressé par la ciompréhension de la dette

  2. Olivier dit :

    C’est tout à votre honneur, n’hésitez pas à parcourir le rapport, c’est très instructif!

  3. wil dit :

    Là, encore,ce rapport se fonde sur une logique purement libérale et, j’ajouterai, antirépublicaine : celle qui consiste à identifier l’Etat à une entreprise (entité dont la raison d’être est de dégager des profits).

    Dans leur campagne relayée par les médias, Thierry Breton et Michel Pébereau ciblent les fonctionnaires et leur régime de retraite : la France leur devrait 900 milliards d’euros !

    C’est une interprétation parfaitement faussée de la réalité qui occulte des éléments d’information, eux, bien réels. A savoir : le chiffre annoncé totalise une prévision de retraites à payer sur trente ans, prévision arbitraire dont on ne voit pas à quoi elle correspond. En réalité, il n’existe pas de caisse des fonctionnaires en déficit. Car le paiement de leur retraite ressort directement du budget de l’Etat en vertu du principe de répartition dans lequel les actifs paient pour les inactifs. En garantissant cette solidarité (jusqu’à présent…), l’Etat garantit un corps de fonctionnaires suffisamment sécurisé pour assurer ses missions sur l’ensemble du territoire.

    Messieurs Breton et Pébereau savent ce qu’il en est mais leur présentation des choses vise une cible plus précise que la dette : le statut des fonctionnaires. En découplant leurs retraites du budget de l’Etat ils créeraient une première brèche dans ce statut avec l’objectif de substituer des « services d’intérêt général » aux services publics.

    Quel média a relevé le caractère insidieux et antirépublicain de cette présentation des choses ? Non seulement aucun commentateur ne l’a fait mais tous en rajoutent dans la culpabilisation.

    Thierry Breton leur a suggéré le registre d’emblai en se présentant comme un « bon père de famille » soucieux de nos deniers. Et tant de journalistes de reprendre le refrain des Français qui veulent une chose et son contraire, des services publics efficaces et les départs en retraite les plus avancés d’Europe alors qu’en Angleterre, aux Pays-Bas, etc…

    Remarquons à nouveau l’exploitation de la bienpensance chrétienne dans une campagne de propagande d’ampleur. La responsabilité collective des peuples est un concept spécifiquement chrétien qui marche encore assez bien auprès de beaucoup de nos concitoyens et, visiblement, auprès de nombreux journalistes. Mais en jouant ainsi la culpabilisation collective, les peurs, en entretenant un climat anxiogène permanent, nos dirigeants et leurs relais médiatiques ne jouent ils pas avec le feu ? Sont ils bien sûrs que le climat par eux ainsi créé débouchera sur les objectifs qu’ils visent ?

  4. Olivier dit :

    Wil,

    Merci pour ce commentaire détaillé. Je ne suis pas aussi tranché que toi sur ce sujet. Le rapport a été rédigé par des personnalités de toutes tendances politiques, de gauche comme de droite. Je ne vois pas quel serait l’intérêt pour Nicole Notat par exemple de tapper sur les fonctionnaires…

    Je pense que ce rapport a cela de positif qu’il explique la situation en termes compréhensibles. Après chacun se fait son idée de l’objectivité des commentaires et de la justification des chiffres avancés.

    Olivier

  5. Draky dit :

    Mmmm Olivier, Nicole Notat est l’ancienne présidente du syndicat CFDT et ce syndicat était, sous sa présidence, le seul à systématiquement approuver toutes les propositions des gouvernements et MEDEF pour améliorer… tout ce qu’on veut.
    Alors bon… de là à la déclarer « de Droite » tu ne risquerais pas le procès en diffamation 😉
    Ceci à titre perosnnel, de la part d’un trolleur mittérandien (vive KozToujours :P)

  6. Olivier dit :

    Aurais je mal choisi mon exemple?

    Je me souviens de Nicole Notat s’opposant à Juppé de manière violente en 1995. Alors peut être qu’elle n’a ensuite pas été aussi dure que Marc Blondel ou Bernard Thibault mais bon, il me semble qu’elle était pas mal dans son style… Mais je te l’accorde, la stratégie des syndicats n’est pas toujours très claire.

  7. Draky dit :

    Halala les syndicats, espèce à étudier 😉
    Sinon bon j’étais jeune mais j’ai toujours noté son approbation aux divers plan/compromis, etc… alors que j’étais contre (mais qui suis-je n’est-ce pas ?)…
    Sans compter sa présidence de la sécu qui me semble fut aussi intéressante pour le patronat 🙂
    Bref… ne médisons pas d’une retraitée politique 😉
    Et si tu veux billeter les syndicats, je suis tout ouïe (et éventuellement fournisseur d’idées, comme quoi être de gauche et pas pro-syndicat existe :P)
    PS : il manquerait pas de smilies chez Typepad ?

  8. Olivier dit :

    Je t’invite à faire un tour dans la rubrique « grève » où j’ai fait quelques billets bien gratinés sur le sujet 🙂

    Sinon, oui Typepad et les smileys, c’est pas ça mais bon, on peut pas tout avoir…

  9. Jean Bonbheur dit :

    Bonjour,

    Suite à la lecture de votre site, je pense que la synthèse suivante sur la dette de la France peut vous intéresser : http://www.vachealait.org



L'autre monde | Thème liquide par Olivier