17
Avr
08

La faillite du dispositif « De Robien »





Vous avez sûrement entendu parler du fameux dispositif « De Robien ». Il permet de bénéficier d’un crédit d’impôts si vous louez un bien neuf avec un loyer encadré pendant les neuf années suivant sa construction. Lorsque la loi a été votée il y a quelques années, la crise de l’immobilier était au plus haut. Ce dispositif d’urgence devait permettre de mettre rapidement sur le marché des biens neufs à des loyers limités. Le problème est que comme tout dispositif, il a des failles et un certain nombre de promoteurs peu scrupuleux ont surfé sur la vague de la crise immobilière pour sur-vendre des biens dans des régions ne souffrant pas vraiment d’une pénurie.

Il y avait ce soir dans l’émission « envoyé spécial » sur France 2 un reportage sur le sujet. On y voyait quelques investisseurs qui déchantaient. Ceux-ci avaient souvent acheté des biens très loins de chez eux. Ils avaient été aveuglés par le discours rassurant d’un promoteur leur promettant un loyer, un crédit d’impôts et une plus value. Quelques années plus tard, ils n’ont pas de loyer car l’appartement est vide, pas de crédit d’impôts et pire une moins value! Bref, ils sont perdants sur toute la ligne. Dans un grand nombre de petites et moyennes villes, les promoteurs ont construit plus de logements « De Robien » qu’il n’en fallait. Résultat, des résidences entières sont vides et les prix chutent. Il faut dire que faire du -30 à -50% sur la valeur d’un appartement neuf en deux ans, si ce n’est pas un krach, cela y ressemble!

Le plus incroyable dans cette histoire, c’est que ce dispositif n’a pas vraiment permis de résoudre la crise du logement. Dans certains endroits, il a créé, on vient de le voir, des situations ubuesques mais dans les régions souffrant de plein fouet de la crise du logement comme Paris et sa petite couronne ou les grandes villes, il n’y a toujours pas assez de logements et surtout le renouvellement nécessaire du parc immobilier est au point mort. Il se construit moins de 1.000 logements neufs par an dans Paris. Au final, les seuls gagnants de ce dispositif sont les promoteurs qui ont construit des tas de logements vendus facilement grâce à la caution psychologique apportée par ce dispositif.

A l’avenir, et puisque le dispositif va être modifié par une nouvelle loi prévue pour la session parlementaire de juin 2008, il convient que le ministère définisse des quotas départementaux stricts pour les dispositifs bénéficiant de crédits d’impôts et qu’il suive de manière très précise l’évolution de l’offre et de la demande afin de ne plus mettre des investisseurs bernés sur le trottoir. Il faudrait également renforcer l’obligation d’information et les protections autour de ce genre de dispositifs car il est vrai que quand on achète un appartement à l’autre bout de la France sur plan, c’est aussi risqué que de jouer à la roulette russe…

Enfin, je crois qu’il est grand temps que la loi SRU soit modifiée en profondeur afin de complètement redistribuer les cartes en terme de logement. Il faut abaisser le plafond de ressources pour l’accès au HLM afin de diminuer la longueur des listes d’attente et augmenter l’offre en logement privé dans les zones où le marché est saturé (Paris et sa périphérie, grandes villes de province). Il faut également mettre en place un dispositif incitatif fort pour renouveller en profondeur le parc immobilier. Les vieilles façades, c’est bien joli mais derrière, c’est l’insalubrité, l’accès difficile aux personnes ayant des problèmes de mobilité, l’absence d’isolation thermique et phonique et l’absence de parking alors en 2008, ce n’est plus acceptable, il faut détruire ces immeubles et faire du neuf!





17 commentaires pour “La faillite du dispositif « De Robien »”
  1. Gilles dit :

    D’un autre côté, si le pouvoir d’achat n’augmente pas ou que les travailleurs pauvres augmentent, les apparts vides ne seront pas plus loués vu que le loyer et les demandes de garantie restent chers.

  2. Olivier dit :

    Si l’offre disponible augmente, les loyers redeviendront plus raisonnables. Pour ce qui est des garanties, on peut reconnaître à la droite qu’elle a quand même fait beaucoup avec le locapass et le GRL…

  3. Michael dit :

    Il est vrai que c’est un gros gaspillage. Le manque de gouvernance des constructions est la source principale du problème : trop d’offre.

    Résumé de l’émission :
    http://esprit-riche.com/envoye-special-les-robiens-de-la-colere/

  4. Robinator dit :

    Pourquoi tant de temps à réagir ?
    Une reforme de la loi est plus que urgent maintenant… le reportage de france 2 a eu le mérite de mettre en lumière les agissements peu scupuleux de nombreux (tous ?) promoteurs

    Article sur le blog affligeant :

    http://www.le-blog-immobilier.com/2007/12/robien-o-laffai.html?cid=111221174#comment-111221174

  5. Gilles dit :

    Y’en a combien des blogs sur l’immobilier ? LOL
    Revenons au troglodysme 🙂 (Orthographe non contractuelle)

  6. Olivier dit :

    Il y en a beaucoup 😉

  7. poka dit :

    Et bien mes amis, je suis en plein dedans ! Et je découvre tous les mecanismes de ce système perverti. A la base, ce dispositif par d’un bon sentiment : réduction d’impôts, certes, mais surtout loyer plafonné pour qu’un appartement  » de robien  » soit moins cher à louer que le même appartement acheté sans defiscalisation. C’était sans compter sur la voracité des promoteurs et commerciaux qui sont de vrais escrocs. Donc si vous projetez de faire une « de robien » soyez vigilents !

  8. Olivier dit :

    L’immobilier fait partie des secteurs où il faut un minimum de compétences pour faire un maximum d’argent. Pas étonnant donc que cela attire un grand nombre d’escrocs en tout genre.

  9. daniel dit :

    Desinformation, je suis un petit promoteur immobilier et je vends du de robien, il faut savoir que la personne qui achète, le prix de son appartement comprend: les frais d’acte, de procuration, d’hypothèque, une carence locative de 6 mois,la commission du commercialisateur, assurance garantie revente, prise en charge des intérêts intercalaires des frais de dossiers bancaires etc.. c’est à dire que le prix réel d’un appartement de 125 000,00 euros est en réalité de 95 000,00, euros quand on parle du prix d’un appartement on le donne toujours hors frais de notaire assurance et autres, alors quand on dit que les de Robien sont vendu 50% plus cher que le prix réel il faut savoir de quel prix on parle!… Je suis dans l’immobilier depuis 25 ans, j’ai connu des crises, mais sur le long terme, c’est toujours gagnant, je me souviens d’acquéreurs de studios fin des années 80 en, méhaignerie à 30 000 euros qu’on prenait pour des fous, aujourd’hui ils revendent 80 000 euros CQFD!…

  10. Olivier dit :

    Il est sûr qu’avec l’inflation et la croissance, au bout de 30 à 40 ans, on finit toujours par y gagner mais bon, quel est le rendement? D’un autre côté, tu prêches pour ta paroisse, c’est de bonne guerre…

  11. Gilles dit :

    Avec n’importe quelle loi, j’achète un appart. à Paris aujourd’hui, dans 20 ans, je suis très riche 😀

  12. Olivier dit :

    Oui probablement

  13. Charlie dit :

    @poka
    courage, il y a des associations et ils donnent de bons conseils.

    Je pense que le meilleur blog sur l’immo, c’est celui là : l’autre que tu cites a viré trotskiste – staliniste (j’ai viré le lien chez moi).

    Et je pense que tu trouveras des contacts par leurs biais avec les associations de propriétaires Robien lésés.

    http://leblogimmobilier.wordpress.com/category/immobilier/robien/

    Bonne chance !

  14. Avis de manifestation à Paris le 11 Octobre

    L’association ADIM organise une manifestation à Paris samedi 11 concernant les arnaques Robien. En application du décret-loi du 23 octobre 1935, je dois faire une déclaration préalable auprès de la Préfecture de Paris. Pour une raison d’organisation et de sécurité je dois connaître et déclarer le nombre prévu de manifestants.
    En conséquence je demande donc que les personnes souhaitant se rendre à cette manifestation où elles pourront s’exprimer par voix de banderoles et d’affiches (réalisées et payées par l’ADIM) d’envoyer sur ma messagerie personnelle leur intention de venir et le nombre de personnes les accompagnant claudy.giroz@free.fr .
    Celles et ceux qui ont des suggestions à faire quand aux libellés des messages banderoles et affiches, je les remercie de me les faire parvenir par la même messagerie électronique ou par fax au 04 50 54 22 53.
    L’ADIM s’occupera d’en informer les médias pour couvrir l’évènement : télévision, journaux et magasines.
    En fonction du nombre de participants, l’ADIM envisage de louer des bus au départ de certaines villes.
    D’autres précisions : heure lieu trajet vous seront communiquées ultérieurement

    Cordialement
    Claudy Giroz

  15. Zorro dit :

    ****** commentaire censuré *********
    Le blog n’est pas fait pour les règlements de compte et la publication de condamnations judiciaires.

  16. Gilles dit :

    Zorro est arrivééééééééééé
    Et est censurééééééééééééé
    (sur l’air d’Henri Salvador :D)



L'autre monde | Thème liquide par Olivier