27
Juin
13

La gauche puante…





Non vraiment la gauche ne nous aura rien épargné. Hier, coup sur coup, deux repris de justice ont humilié une fois de plus nos institutions.

C’est d’abord DSK, l’éléphant qui trompe énormément, qui a étalé toute sa science au Sénat. Il faut croire que la France n’a pas suffisamment d’experts pour être forcée d’auditionner ce type au Sénat. Personnellement, je suis choqué qu’on l’autorise encore à parader ainsi. Il est régulièrement présenté comme un expert mais tout cela reste à prouver. Il n’aura échappé à personne que durant son passage au FMI, l’économie mondiale ne s’est pas vraiment améliorée, bien au contraire. Et puis quand on sait comment l’image de la France a été durablement abimée par ses frasques, la moindre des choses serait qu’il ne fasse plus aucune apparition médiatique. Là, le Sénat ose l’inviter pour parader devant les micros et les caméras, c’est scandaleux.

Je crois que tout cela est une manœuvre du PS pour tester l’opinion et en fonction de la réaction, préparer le retour de DSK sur le devant de la scène. Vous verrez que si on n’y prend pas gare, il va d’abord recevoir un poste dans un organisme d’Etat ou être chargé d’une commission et ensuite, il obtiendra même un poste de ministre avant la fin du quinquennat. Il convient donc de s’élever avec force dès maintenant pour empêcher cela. Il a gravement déconné, il doit payer et traverser le désert. Il n’y a pas de raison d’avoir une France à deux vitesses où l’on passerait tout aux politiques et rien aux petites gens et aux personnes travaillant dans le privé.

Le second socialiste a avoir humilié nos institutions est Jay Cahuzac. Il est venu répondre à l’Assemblée aux questions du Buisson de Courson. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’est bien foutu de la gueule du monde. Il a évacué toutes les questions gênantes, se cachant derrière la procédure judiciaire en cours. Et visiblement, notre pauvre Buisson n’avait pas grand poids pour le contraindre. Ceci démontre une nouvelle fois les problèmes de notre démocratie complètement contrainte par les artifices de procédure qui bénéficient trop souvent à la défense.

Quand j’entends les amis députés de Cahuzac claironner qu’il a apporté les éclaircissements nécessaires et que cette histoire est maintenant du passé, j’ai envie de leur dire de bien faire attention. Ceux qui couvriraient par leur attitude ou ne dénonceraient pas avec assez de vigueur cette fraude doublée d’un mensonge d’Etat s’exposeraient à être écrasés lors des prochaines élections. On n’oubliera pas ces tocards qui se croient au dessus des lois et pensent qu’ils peuvent bafouer notre République sans aucune conséquence pour eux.

Par rapport à cette audition manquée, je demande deux choses :

1/ que les entretiens du juge d’instruction avec Jay Cahuzac soient filmés et rendus publics, pour que chacun sache exactement ce qui s’est passé. Le procès lui aussi devra être diffusé en direct à la télévision.

2/ que les politiques commettant ce genre de délits soient automatiquement interdits de toute fonction publique à vie, qu’ils perdent leurs droits à la retraite et au chômage et tous les avantages qu’ils auraient pu acquérir au fil de leurs mandats.

Le parti socialiste passe son temps à donner des leçons de morale à la Terre entière, il serait bon qu’il commence par se les appliquer, c’est une question de cohérence et de crédibilité. On ne peut pas d’un côté taper en permanence sur les riches et les exilés fiscaux et de l’autre ne rien faire lorsqu’un élu a fraudé massivement le fisc (ce qui est bien pire que d’être riche ou exilé fiscal qui sont deux contextes qui ne constituent pas des délits en soit).

Toute cette histoire devrait apprendre un minimum d’humilité au PS. On sait désormais qu’à gauche, les discours sont trop souvent déconnectés des actes. Les électeurs qui continuent de voter pour ce parti doivent intégrer que voter PS, c’est voter pour des personnes dont la morale n’est pas la vertu première. Et on ne peut plus parler de cas isolés. De DSK à Cahuzac en passant par Désir ou Hidalgo, les condamnations sont légions…





7 commentaires pour “La gauche puante…”
  1. pascal dit :

    Etre riche et exilé fiscal va bien souvent de paire malheureusement.
    Et tout est fait en France pour le faciliter ( comme l’a rappelé justement DSK au sénat ).
    Doit on se priver de quelqu’un de brillant comme DSK parcequ’il à des frasques sexuels ?
    Je ne le pense pas.
    Des tas de gens trompent leur conjoint (tu en connais surement) tout en étant très performants professionelement.
    Le grand tord de Cahuzac c’est d’être entré au gouvernement.
    Sinon tout le monde s’en foutrait,voir même dirait qu’il a eu bien raison.
    Il n’a fait que ce que font une magorité de gens qui gagne très bien leur vie.
    Ce que je déplore,c’est qu’on puisse cacher de l’argent à l’étranger avec autant de facilité pour échapper aux impots de son pays.
    Voila ce qui est intollérable !!
    Quand au tous pourris à gauche comme tu le dit,c’est un jeu dangereux car le peuple n’en pense pas moins de la droite,et c’est le FN qui engrange…

  2. Olivier dit :

    Je crois que tu reconnaîtras que DSK n’a pas fait que tromper sa femme… Ses frasques ont écorné l’image de la France de manière irréversible. On passe à l’étranger pour des obsédés.
    Je pense qu’il y a plus de riches en France que d’exilés fiscaux. On parle beaucoup des exilés fiscaux parce que ça amuse la galerie et contribue à un certain populisme de gauche, c’est un peu leur fond de commerce maintenant faute de pouvoir taper sur le capitalisme galopant qui a gagné la partie depuis longtemps. Mais globalement, il y a des centaines de milliers de riches en France (plus de 500.000 millionnaires je crois) pour à peine quelques dizaines de milliers d’exilés fiscaux.

  3. pascal dit :

    Je reconnais avec toi que DSK a terni l’image de la France et qu’il a montré qu’il ne pouvait pas en être le président..
    Mais souviens toi des cigares de Clinton ou de ce ministre anglais retrouvé en porte-jarretelles dans la chambre d’une prostituée..
    La roue tourne…
    Il ne faut pas mélanger exilé fiscal et planquer de l’argent à l’étranger pour diminuer ses impots..
    Cette dernière situation est très courante.
    Cahuzac n’est pas Depardieu ni Tsonga..

  4. Olivier dit :

    Clinton, c’était un peu moins glauque, il a fait un écart comme beaucoup d’hommes en font. Quand au ministre anglais, je me souviens plus de l’histoire…

    Tu préfères Cahuzac à Depardieu ou Tsonga? Moi pas… Depardieu et Tsonga n’ont pas menti. Ce qu’ils font est légal. Ce n’est peut être pas super moral mais c’est légal. Tsonga a sûrement profité un peu trop du système. Depardieu lui a tellement contribué qu’on peut difficilement lui en vouloir. Cahuzac a menti devant la représentation nationale. C’était tout juste s’il n’insultait pas ceux qui osaient lui poser la question. Aujourd’hui il doit payer et j’espère qu’il va passer au moins 10 ans en prison, ça serait bien le minimum…

  5. pascal dit :

    Je ne préfère rien.
    On ne choisi pas entre la peste et le choléra..
    Quand je vois Tsonga,j’applaudit.
    J’ai un infini respect pour G.Depardieu, qui à mes yeux est un des plus grands acteurs français..
    Quand à Cahuzac,malgré ses airs suffisants,il a simplement planqué son argent en suisse pour payer moins d’impots.Son grand tord(je me répête) c’est d’avoir accepté ce poste de ministe.
    Même si certains de ces français n’ont fait que des choses légales,je les trouve bien ingrats..
    Je pense nottament à Charles Aznavour qui doit tout à la France et qui maintenant vit en Suisse..
    Pour le bon air sans doute…

  6. Olivier dit :

    Oui certains exilés doivent tout à la France et sont bien ingrats. D’autres ont largement payés leur dette et ont été tondus comme des moutons, c’est donc plutôt scandaleux de les pointer du doigt. A un certain niveau, quand tu bosses 70 h/semaine et que tu payes plus de 80% d’impôts pendant que d’autres se la coulent douce avec des allocs et qu’en plus certains osent te reprocher de ne pas trouver ça normal, je peux comprendre qu’on claque la porte. Il n’y a aucun autre pays dans le monde où l’on voit cette mentalité qui consiste à jeter le doute sur celui qui réussit et gagne de l’argent. Partout ailleurs, c’est valorisé et reconnu comme une facteur positif pour la société.
    Il faut être pragmatique, les caisses sont vides. On continue à surtaxer les derniers riches qui ont eu le courage de rester ou on s’attaque au vrai problème, celui de la dépense publique galopante…

  7. Medorius dit :

    Oui, quand Hollande va-t-il suivre les recommandations de Didier MIGAUD, dont tout le monde sait qu’elles sont incontournables ? réduction de la dépense publique, donc du nombre de fonctionnaires et des feuilles du mille-feuilles, alignement du public et du privé pour la retraite, dont l’âge doit être repoussé, allègement des taxes sur les entreprises, pour autant qu’elles recrutent et investissent (mais pas 10 milliards, c’est trop peu),favoriser l’emploi marchand plutôt que les emplois aidés ou d’avenir, augmentation du temps de travail à salaire à peine augmenté.
    A long terme, réforme des méthodes d’enseignement sur le modèle finlandais, plutôt que d’augmenter le nombre d’enseignants sans contrepartie.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier