24
Nov
05

La gerbe





J’apprends en écoutant la radio ce soir en rentrant de mon travail que les ravisseurs de la petite Aurélia seraient passés à table devant les gendarmes. Ils auraient avoué une dizaine de viols sur des mineurs. Face à cette violence gratuite et aveugle, je n’ai pas de mots, cela me fait gerber, c’est dégueulasse, comment peux t’on s’en prendre à des enfants? Ce comportement relève de la psychiatrie. Il faut enfermer ces personnes et s’assurer que jamais plus ils ne pourront faire du mal à quelqu’un. Je n’ai pas la solution miracle, castration chimique, internement, bracelet électronique, etc… Mais il faut que l’on regarde en face ce genre de problèmes et qu’on les traite vraiment, ne serait ce que par respect pour les victimes.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier