13
Nov
11

La Hollande prend l’eau





Ces derniers jours, François d’Hollande a cumulé les mauvaises nouvelles. Saura t’il s’en relever? Sarkozy, qui n’est toujours pas candidat, fait une remontée époustouflante dans les sondages. Il faut dire qu’après ses succès en Libye et dans la crise de l’euro, François d’Hollande fait bien pâle figure. On ne l’imagine pas trop allant négocier avec les européens…

Mais les mauvaises nouvelles ne s’arrêtent pas là. Hollande s’est senti trop fort à un moment et il a refusé de négocier avec les écolos. C’est vrai que les amis de Gro Farseth sont au plus bas dans les sondages alors il n’y a pas grand chose à leur concéder mais un retour d’Hulot n’étant pas à écarter, les écolos ne seront peut être pas toujours aussi bas dans les sondages. En effet, les écolos ne peuvent pas se permettre de faire moins de 5%, cela signifierait probablement l’éclatement du parti financièrement comme idéologiquement. Alors si le drakkar continue de prendre l’eau, ils vont appeler Hulot à la rescousse. Et puis les écolos, cela représente toujours 3 à 5% de voix qui peuvent faire la différence au second tour s’il y a un bon accord.

Le problème, c’est qu’Hollande ne veut pas négocier sur le sujet du nucléaire et les écolos en font une question de principe. Ils n’ont pas envie d’être une nouvelle fois les cocus de la gauche plurielle. Alors chacun va rester dans son coin et ça fera ça de moins pour Hollande…

Seconde mauvaise nouvelle pour François d’Hollande, la candidature de Chevènement qui pourrait grapiller entre 5 et 7%. Et voilà le spectre du 22 avril qui resurgit. Il n’en fallait pas plus pour faire remonter Sarko qui est maintenant sur une rampe de lancement pour un second quinquénnat, chose dont personne ne se plaindra.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier