10
Juil
08

Le bouclier fiscal : des milliards de mensonges





La gauche, faute d’arguments solides, a passé son temps à taper sur le bouclier fiscal depuis l’élection de Nicolas Sarkozy en mai 2007 arguant que c’était 15 milliards d’euros que l’on donnait aux riches. Le plus grave, c’est que cette énormité a fini par faire son chemin dans l’opinion publique bien qu’elle soit complètement infondée et mensongère.

Je vous conseille de lire cet article du journal du net sur le bouclier fiscal qui détaille le coût réel de la mesure. On y découvre ainsi que 74% des bénéficiaires du fameux bouclier fiscal ont un revenu fiscal de référence inférieur à 3.753€ (une vraie fortune comparée aux indemnités de député de François Hollande). Seuls 25% des bénéficiaires étaient redevables de l’ISF (comme quoi, cela ne profite pas qu’aux riches). Enfin, le coût total de la mesure est de 190 millions d’euros, bien loin des 15 milliards annoncés par la gauche.

Quand la gauche aura compris que l’on ne fait pas de la politique en démontant de manière mensongère les propositions de la partie adverse mais plutôt en proposant des solutions efficaces, on avancera peut être enfin…





24 commentaires pour “Le bouclier fiscal : des milliards de mensonges”
  1. Frederic dit :

    Non en effet, le bouclier n’a pas coûté 15 MDS, mais certainement pas 190 millions !

    Le BF a coûté (sur 2008) à l’état français un peu moins de 8 milliards d’euros…c’est 40 fois plus que le chiffre que vous annoncez.

    Enfin puisque vous pointez le profit que certains bas salaires ont obtenu…je tiens à vous rappeler que le calcul de l’impôt ne se fait pas seulement sur les les salaires mais également sur les biens.
    Or pour bénéficier du bouclier fiscal il faut avoir un patrimoine au moins égal à 750.000 euros …
    J’aimerais avoir un bien immobilier d’une telle valeur ! On peut dès lors difficilement parler de gens modestes.

    En conclusion prenez le temps de vous renseigner et surtout de comprendre ce que vous lisez, cela vous évitera – peut-être – de ne pas écrire d’inepties.

    http://www.lesechos.fr/info/france/4843042-bouclier-fiscal-heures-supplementaires-bercy-defend-son-bilan-face-a-une-majorite-desunie.htm

  2. Olivier dit :

    Cher Frederic,

    J’ai le sentiment que vous avez quelques problèmes de lecture…

    Mon article concernait le bouclier fiscal 2007 et non le 2008. Ensuite, je maintiens ce que j’y ai écris.

    Vous mélangez la loi TEPA et le bouclier fiscal qui sont deux choses différentes mais cela ne m’étonne pas car beaucoup de gens font l’amalgame. Il faut dire que la gauche et les médias passent leur temps à faire de la désinformation à ce sujet.

    Donc le bouclier fiscal est une mesure de la loi TEPA, une mesure parmis d’autres comme la défiscalisation des heures supplémentaires par exemple.

    Si vous lisez l’article que vous pointez, vous verrez que le coût du bouclier fiscal en 2008 est de 0,458 M€ soit bien loin des 8 M€ que vous annoncez.

    De plus, vous ne semblez pas avoir mesuré l’impact de la bulle immobilière. Certaines personnes âgées bénéficiant de retraites modestes ont vu la valeur de leur bien exploser ce qui les a obligé à s’acquitter de l’ISF. N’y a t’il pas là une ineptie? Leur patrimoine n’est pas modeste, j’en conviens mais ce patrimoine est immobilisé (résidence principale) et donc il ne produit pas de revenus. Leurs seuls revenus sont les allocations de retraite. Heureusement que le bouclier fiscal a été mis en place sinon elles n’avaient plus qu’à vendre leur bien.

    Enfin et pour clôre sur le sujet du bouclier fiscal, 14.000 contribuables en ont bénéficié en 2008 et 66% ont un revenu fiscal inférieur à 12.991 euros par an (cf votre article). On voit donc bien là que c’est une mesure qui s’adresse vraiment aux plus riches d’entre nous, qu’est ce qu’il ne faut pas entendre…

  3. Frederic dit :

    Autant pour moi, j’ai lu trop vite je le reconnais.
    En revanche, je ne partage pas votre point de vue sur les personnes aux revenus modestes et qui sont assujetti à l’ISF. Posséder un bien immobilier au moins égal à 750.000 € ce n’est pas exactement ce que l’on peut appeler des gens modestes…quand bien il s’agirait de leur résidence principale.

  4. Olivier dit :

    Leur patrimoine n’est pas modeste mais leurs revenus peuvent l’être dans la mesure où ce patrimoine est immobilisé et ne leur rapporte rien… Ce sont deux choses bien différentes…

  5. Frederic dit :

    « Rmiste » et vivre dans un bien d’une valeur au moins égal à 750.000 euros ça ne vous semble pas un peu contradictoire ?

    Je le formule différemment:
    Vous préférez manger des patates à l’eau chaque jour et vivre dans un château, ou bien revendre ce bien afin de vivre dans un logement plus en phase avec vos ressources et ainsi mettre un peu de beurre dans les épinards ?

    Si j’étais « rmiste » et si j’avais la chance d’avoir hérité d’un bien d’une telle valeur, soyez assuré que je saurais en tirer profit.

  6. Olivier dit :

    Je ne parlais pas d’un RMIste… Mais d’une personne à la retraite ayant un certain âge, c’est un cas assez fréquent semble t’il pour les gens ayant bénéficié du bouclier fiscal.

    Et à 750 K€, tu n’as pas un château (ou alors peut être un donjon dans les marais). 750 K€, c’est le prix d’un 80-90m² dans Paris.

    Quand tu as 80 ans, je pense que tu as d’autres préoccupations que revendre ton bien pour en trouver un qui soit moins cher et ne soit pas taxé. Et puis je crois que quand tu as bossé toute ta vie pour pouvoir te payer le bien immobilier que tu veux pour y finir tes jours, c’est bien la moindre des choses que l’Etat ne t’oblige pas à t’en séparer pour une histoire de taxes parce que certains ont spéculé comme des malades pendant 15 ans sur l’immobilier pendant que l’Etat se tournait les pouces…

  7. Frederic dit :

    Un donjon dans Le Marais ? Qui vous parle du Marais ?

    Donc si j’en crois vos conclusions, ces pôvres personnes soumis à l’ISF, habitent Paris (plus précisément Le Marais) et sont âgées d’environ 80 ans.

    Je crois que vous n’avez pas la moindre idée de ce que représente un bien immobilier d’une valeur AU MOINS égal à 750.000 euros…faites un tout sur PAP, cela vous donnera une idée et vous fera sans doute réviser votre jugement.

    Au hasard, cette maison (pourtant dans une grande agglomération)
    http://www.pap.fr/annonces/annonce-immobiliere-montpellier-pap-683515.htm
    Ce bien coute 760.000 euros, 245m² habitable sur un terrain de 800m² … une cabane en somme…tout juste de quoi loger une personne…en se serrant un peu ?!

    Vous noterez que je n’ai pas cherchez en campagne, car là pour le coup c’est bien un château que l’on peut s’offrir avec au moins un donjon.
    http://www.maisons-et-chateaux.com/fiche-4397DDC-sel0.htm

  8. Olivier dit :

    Je me demande si tu ne lis pas le blog en diagonale. Je parlais des marais (un coin paumé en France en quelques sortes) et non du quartier du Marais à Paris.

    Dans les annonces que tu cites, en effet, tu as un château (qui a l’air sympa) pour 750 K€ et où cela? dans les deux sèvres, soit les marais poitevins probablement, incroyable non?

    Si tu me trouves une maison de 245 m² et 800 m² dans Paris, je vais réfléchir à m’endetter sur plusieurs générations.

    Bref, au lieu de dégainer à toute vitesse et d’avoir un ton limite insultant sur ma capacité d’évaluation et de jugement, prenez le temps de lire mon commentaire. Je n’ai pas la science infuse mais je ne dis pas que des conneries même si j’en dis beaucoup…

  9. Frederic dit :

    Je lis décidément trop vite, mais il s’agit d’une bataille de chiffres et/ou de lieux tout à fait stérile.

    Vous avez très bien compris mon propos et je regrette que vous ne vouliez admettre qu’un salarié au revenu modeste et propriétaire d’un bien immo. supérieur à 750K€ N’EST PAS ce que l’on peut appeler un citoyen nécessiteux.

    Dès lors écrire que le bouclier fiscal profite aux plus modestes me fait doucement sourrire.

    D’ailleurs le gouvernement s’en tête a démontrer que le BF a majoritairement profité aux plus modestes…j’ai sûrement mal lu, mais il me semblait que la finalité du bouclier fiscal était de faire rentrer ou tout au moins limiter l’exode des gros salaires ?!

    Comprenne qui pourra, mais je ne me fais pas d’illusion, il y aura toujours quelqu’un pour défendre ce que la majorité elle-même a de plus en plus de mal a justifier.

  10. Olivier dit :

    Le problème est que tu vois le bien immo comme un revenu ou un investissement très liquide alors qu’il n’en est rien. Un bien immo, tant que tu es dedans, il ne te rapporte rien et il te coûte (taxe foncière, taxe d’habitation et éventuellement ISF). Alors bien sûr qu’une personne ayant de faibles revenus peut toujours revendre son bien pour aller vivre dans un endroit où cela coûte moins cher mais moi je trouve que quand on a passé sa vie à bosser pour se payer un bien immobilier où l’on souhaite finir ses jours, ce n’est pas juste d’être obligé de le quitter parce que des spéculateurs ont fait exploser les prix de l’immobilier. Et puis s’engager quand on a 80 ans ou plus dans la revente d’un appart et un déménagement, c’est pas ce qu’il y a de plus simple.

    Je te confirme que le bouclier fiscal a majoritairement bénéficié à de petits revenus. Il n’y a pas que l’ISF qui peut te faire payer des impôts disproportionnés par rapport à tes revenus annuels.

    On ne peut pas nier qu’il a aussi bénéficié à de très gros patrimoines mais cela ne me choque pas du tout dans la mesure où ces gens n’ont pas volé ce patrimoine jusqu’à preuve du contraire. Et si cela permet de les garder en France, c’est pas plus mal pour la consommation…

    Honnêtement, pour moi, cette histoire de bouclier fiscal est un non sujet vu son coût très marginal par rapport à d’autres dispositifs ou dépenses réalisés par l’Etat pour telle ou telle catégorie de personnes. Je reconnais aisément qu’il a une portée symbolique qui est facilement utilisable à tort par la gauche. Ce n’est rien de plus que du populisme de bas étages faute de pouvoir proposer de vraies solutions.

    Mais bon, on peut aussi taxer les riches à 90%, ne leur laisser que de quoi manger et se loger et on verra combien il en restera… Au final, ce seront des milliers d’emplois détruits parce qu’un riche, il consomme en général beaucoup, il est souvent propriétaire d’entreprises et donc s’il se barre avec ses entreprises, bonjour les dégâts!

  11. Gilles dit :

    Le truc, c’est que si on taxe les « riches » à 90%, ils seront toujours énormément plus riches que les « pauvres » 😉 c’est ça le truc 🙂
    Imaginons un « pauvre » patron à 50000 € / mois, tu le taxes à 90%, il ne gagne donc plus que 5000 € / mois.
    Il devient donc pauvre LOL
    Je ne parle pas du BF hein, juste disons d’un impôts « Gauchiste » 🙂

  12. Frederic dit :

    Votre dernier commentaire est d’une rare naïveté et d’une hypocrisie sans limite.

    Il y aurait beaucoup à dire, si je vous concède volontiers que le coût du BF est une goutte d’eau dans l’océan de la dette française, cette mesure fiscale n’en demeure pas moins injuste, mais peut-être pire encore, ce supplément (x2) de dépense // à 2007 n’aura servit à rien si l’on en juge par les médiocres résultats.
    Pour qu’une partie de la majorité (pourtant habituée à avoir le doigt sur la couture du pantalon) vienne a douter de cette mesure, cela en dit sur les l’intérêt de cette loi.

    Dans votre billet vous stigmatisez l’attitude de la gauche sur ce sujet qui a largement exagéré la critique, l’opposition aurait le monopole du populisme sans doute ?, mais je note que vous utilisez les mêmes ficelles en exagérant et en déformant inutilement mon propos.

    « Taxons les riches à 90% » dites-vous, mais pourquoi exagérer mon propos ?

    Je ne dispose pas d’une grande fortune, ne paye pas l’ISF (j’ai malgré tout de la famille et des amis qui sont soumis à cet impôt) mais je me considère comme une personne relativement privilégiée: j’ai un travail, une famille à priori heureuse et suis en bonne santé, mais au-delà de tout antagonisme idéologique et politique j’essaye d’avoir une vision un peu moins conservatrice et égoïste démontré chaque jour par ce gouvernement depuis près de 2 ans.

    Ma foi, je ne feins pas d’être surpris, Nicolas Sarkozy tente d’appliquer sa politique auprès de son électorat.

  13. Olivier dit :

    Il y a vraiment un gros problème en France avec les gens qui ont de l’argent. On est plus en 1789, les patrons ne sont pas des seigneurs ayant tiré leur fortune de l’exploitation du peuple…

    L’exemple des 90% était bien entendu ironique et visait à démontrer le caractère complètement ubuesque de la position de la gauche.

    Quand à ceux de la majorité qui critiquent le bouclier fiscal, cela démontre un certain manque de courage politique. C’est une façon d’essayer de se montrer proche de son électorat en période de crise mais je pense que cela ne trompe personne…

  14. Frederic dit :

    Mais pourquoi faire de l’ironie alors ? Pourquoi déformer le propos ? Vous ai-je parlé de la révolution Française ?

    Vous diabolisez le discours social et n’avez RIEN compris.

    Si le bouclier fiscal est emblématique de la politique menée par ce gouvernement c’est surtout l’arbre qui cache la foret.

    C’est une mesure inutile et en effet bien secondaire comparé a la politique menée par Sarkozy depuis près de 2 ans: c’est à dire un dézinguage en règle de pans entiers de notre société: justice, éducation, social, militaire, médias, santé, culture, économie…et CA, je vous le concède, ça n’a rien à voir avec le bouclier fiscal ni la crise économique…mais cela dessine les contours de la société de mes enfants, et futurs petits enfants…et ça me fait froid dans le dos.

  15. Olivier dit :

    Le problème pour vous est que Nicolas Sarkozy a été élu par une majorité de français au suffrage universel direct donc il va falloir faire avec pendant encore 3 ans au moins.

    Je vous rassure, je vis la situation inverse à Paris où Delanoë fait tout à l’envers…

    Sinon, je n’ai pas déformé votre propos, j’ai juste employé un exemple pour vous démontrer de manière ironique qu’il était exagéré.

    Après, c’est une question d’appréciation et je comprends tout à fait que nous ne partagions pas les mêmes opinions, cela fait partie de la diversité de la société. Cela ne fait pas pour autant de vous un con et de moi un intelligent et inversement. Je respecte votre point de vue mais je ne le partage pas. Je vous invite à en faire de même. Je comprends votre point de vue mais je n’y adhère pas, chacun sa vision des choses non?

  16. Gilles dit :

    Delanoé président 🙂

  17. Frederic dit :

    « Le problème pour vous est que Nicolas Sarkozy a été élu par une majorité de français au suffrage universel direct donc il va falloir faire avec pendant encore 3 ans au moins. »

    Diantre !

    Cela sous entend que les 16.790.440 français qui n’ont pas voté pour lui au second tour ferment leurs bouches en attendant 2012 ou doivent applaudir unanimement chaque action ou décision prise par le gouvernement ?

    Non merci.

    La puissance des antagonismes dans ce pays (et ailleurs) a rendu tout dialogue (gauche/droite) absolument impossible, les partisans de tous bords sont sourds et pieds et poings liés, plus aucune réflexion personnelle et à l’UMP plus qu’ailleurs: une seule voix, la voix de son maitre, ce n’est plus un parti c’est une secte…la voix de Nicolas est devenue parole d’évangile.

    Chacun sa vision des choses en effet.

  18. Olivier dit :

    Moi je n’ai pas voté Delanoë à Paris et je subis au quotidien les conséquences de ses excellentes décisions alors tu vois, il n’y a pas que des gens de gauche qui ont l’impression de trinquer… C’est la démocratie, tout le monde trinque à un moment ou à un autre.

    Si tu crois que le dialogue au sein du PS est meilleur qu’à l’UMP, on en a eu en effet une belle démonstration depuis deux ans. Ceci dit, cela m’importe peu car je ne suis pas encarté à l’UMP et donc leur cuisine interne ne m’intéresse pas, c’est bien trop indigeste pour moi. Cela ne m’empêche pas d’être sensible aux idées portées par l’UMP sans pour autant cautionner ou participer au jeu politique.

  19. Frederic dit :

    Vivre à Paris est luxe que je ne peux plus m’offrir, raison pour laquelle nous avons déménagé il y a quelques années…j’habite désormais dans une commune « rouge » de la banlieue Parisienne…si le prix du mètre carré est très inférieur à la capitale, les impôts locaux sont – comme à Paris – très élevés, mais imputé la responsabilité aux seuls élus locaux est une erreur…cela n’est pas nécessairement en rapport avec la couleur politique…

    La hausse des impôts locaux est directement lié au fonctionnement de l’état … beaucoup de charges sont désormais transférées vers les communes et les régions (voir l’article paru dans Le Canard ce mercredi) c’est notamment des différentes mesures annoncées issues du plan de relance, ou encore du RSA…ce n’est pas l’état qui va prendre en charge, mais les communes…donc vos impôts locaux.

    Si le « spectacle » offert par quelques Socialistes fut par moment assez triste…c’est le jeu politique, cela a toujours été ainsi, une guerre des alliances, mais le PS aura au moins montré sa volonté de faire élire démocratiquement son premier secrétaire… *** partie censurée ***

    Contrairement à ce que voudrait faire croire une bonne partie des médias, le PS n’a pas le monopole de la tartuferie !

  20. Olivier dit :

    Mouarf, tu étais là au comptage? tu as des preuves de ce que tu avances? Bien entendu non donc je suis désolé mais je censure, je n’ai pas envie d’être poursuivi en diffamation… Les pseudos articles de journaleux sont basés sur une rumeur. Peut être fondée, peut être pas, chacun se fera son avis sur la question. Tu es libre de porter ce genre d’accusations sur ton blog mais ici, dans la mesure où c’est moi qui endosserait la responsabilité en cas de problème, je suis désolé mais je censure systématiquement (ou presque) ce genre de propos. Le problème n’est pas le fond mais la forme. Tu peux penser ce que tu veux mais tu ne peux pas l’exprimer comme une vérité absolue n’importe où à partir du moment où tu mets en cause des personnes ou des organisations de manière très sérieuse.

    Pour conclure sur le sujet, je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que le jeu politique n’est pas très reluisant, à droite comme à gauche. Je n’ai d’ailleurs rien dit de contraire dans mon précédent commentaire (que tu as peut être lu trop vite).

  21. Frederic dit :

    Des preuves ? C’est absolument authentique puisque des sympathisants UMP l’ont même admis il y a quelques semaines !

  22. Olivier dit :

    Super preuve! Tout commes des militants du PS ont fait état de pratiques douteuses lors de l’élection du premier secrétaire. Allez franchement, on s’en fout, c’est la politique qui est comme ça, c’est bien triste mais qu’est ce qu’on y peut dis moi? C’est comme ça depuis la nuit des temps. Et la France est plutôt bon élève par rapport à d’autres pays en la matière. Je voyais hier un reportage sur le Swaziland, ça faisait froid dans le dos. Le roi en place était l’un des 210 enfants du précédent monarque. Il se baladait dans la gallerie des potraits de sa famille royale et il confondait devant la caméra sa grand mère avec son arrière grand mère. Quand on lui parlait du pb du sida dans son pays (plus de 50% de contaminés), il rigolait en disant : « moi ça va, je me fais dépister tous les six mois, comme la révision pour une voiture ». Tout cela pour te dire que si la vie politique en France n’est pas idéale, loin de là, à droite comme à gauche, elle est à des années lumières de ce qui peut se faire dans la majorité des pays du globe…

    Je veux pas te faire changer d’avis sur la cuisine interne de l’UMP dans la mesure où je partage largement ton point de vue. Je souhaite juste qu’on essaye d’élever un peu le débat. 🙂

  23. Frederic dit :

    Je ne vous reproche rien Olivier, je tentais simplement d’expliquer que, contrairement a ce qu’une partie de la presse a tenté de démontrer suite aux primaires du PS (fiasco, trucage et j’en passe) l’UMP n’est pas en reste…

    Une majorité des médias font la pluie et le beau temps auprès de l’opinion publique et votre étonnement face à mon propos (ce que vous avez éditez) fini de me convaincre.

  24. Olivier dit :

    J’ai édité ton commentaire pour des raisons purement légales. Je ne suis pas là pour juger si ce que tu dis est vrai ou pas, chacun en pense ce qu’il veut comme je te l’ai expliqué. Simplement, je suis responsable au regard de la loi de ce qui est écrit ici et donc je me dois de faire attention.

    Par rapport aux magouilles en politique, tu n’as pas à me convaincre. J’ai publié récemment une note sur l’affaire Tiberi que je t’invite à lire…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier