2
Août
09

Le bourbier afghan





afghanistanAlors que la France vient de connaître sa 29e victime militaire en Afghanistan, on s’interroge de plus en plus sur l’utilité de la présence militaire sur place. En fait, le commandement militaire se trouve face à une situation des plus complexes. Les talibans ont de nouveau tissé des liens avec les populations locales. Ils occupent également une grande partie du terrain au Pakistan voisin où la situation est explosive. Dans ces conditions, quelle stratégie adopter pour amener cette région sur la voie de la démocratie?

Un autre fléau ronge aujourd’hui l’Afghanistan : celui de la corruption. Des milliards ont été injectés par la communauté internationale pour moderniser le pays. Une grosse partie de ces fonds a été détournée au profit d’une caste qui vit désormais dans une opulence insupportable au regard du dénuement dans lequel se trouve la population.

Je crois qu’il est temps de regarder la situation en face. La demi mesure actuelle ne permettra pas de s’en sortir. Donc soit il faut partir et laisser tomber, soit il faut renforcer les moyens militaires pour porter un coup final fatal aux talibans. Il faut probablement également passer plus de temps au niveau diplomatique pour régler le problème à l’échelle régionale en impliquant le Pakistan et l’Iran qui ont tout intérêt à ce que la situation se stabilise.





3 commentaires pour “Le bourbier afghan”
  1. Barbosa dit :

    Oui, on ne peut qu’être effondré du résultat de 8 ans de guerre et inquiet de l’avenir. Laissons tout de même un an à OBAMA pour entreprendre l’indispensable action diplomatique et secrète.

  2. gouin dit :

    Je pense que la présence française ou de quel que soit le pays est inutile là-bas, et ce, depuis le début. C’est un vrai bourbier pour qui s’y aventure. Les Ricains et avant eux les Russes ont testés. A part les paysages, quel intérêt ? La situation est inextricable. c’est insoluble, combat perdu d’avance, et d’ailleurs, pour qui et pour quoi se battre ? situation kafkaïenne, on marche sur la tête.

  3. Olivier dit :

    On se bat pour la liberté de ce peuple, pour en finir avec les talibans, pour endiguer la menace terroriste dont l’un des foyers se trouve dans cette région…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier