8
Oct
09

Le cas Frédéric Mitterrand





Ah Frédéric Mitterrand, cet intellectuel de gauche, une personne très cultivée, un ministre de la culture idéal… Voilà ce que tout le monde pensait il y a encore quelques semaines. Aujourd’hui, je pense qu’au gouvernement, on doit avoir la gueule de bois, comme l’impression d’avoir fait une erreur de casting, d’avoir donné les clés de la bergerie au loup.

A minima, Frédéric Mitterrand doit s’expliquer sur les passages pour le moins troubles de son roman autobiographique « La mauvaise vie » où il décrit une attirance pour de jeunes hommes. De mon point de vue, le tourisme sexuel et l’exploitation de la misère humaine en Thaïlande sont intolérables. Que la victime soit majeure ou mineure ne change pas grand chose à l’aspect profondément choquant de la chose. Si ces personnes sont forcées de vendre leur corps pour quelques dollars, c’est parce qu’il y a une demande. Et si Frédéric Mitterrand fait partie de ceux qui alimentent la demande, alors il n’a pas sa place dans un gouvernement de la République Française. Le fait que ces personnes soient consentantes et responsables ne change rien au problème. Si Frédéric Mitterrand profite de la misère humaine pour assouvir ses fantasmes, c’est incompatible avec l’exercice d’une fonction de ministre.

Il serait d’ailleurs très étonnant qu’une personnalité de gauche, censée porter des valeurs sociales de protection de la personnalité humaine, profite de la faiblesse de certains pour assouvir ses fantasmes à moindre frais. Il y a là quelque chose de profondément dérangeant. La gauche passe son temps à donner des leçons à la droite sur le mauvais traitement infligé aux salariés. Est ce que dans la tête de Frédéric Mitterrand le jeune thaïlandais ne représente qu’une vulgaire marchandise qu’il peut consommer sans se soucier des conséquences? Est ce que Frédéric Mitterrand fait une différence entre un jeune français et un jeune thaïlandais? Autant de questions sur lesquelles il doit se positionner de manière urgente. Je ne dis pas qu’il est coupable. Il faut juste qu’il s’explique et qu’il arrête d’esquiver les questions. C’est lui qui est à l’origine de la polémique, il doit donc clarifier sa position et en tirer les conséquences le cas échéant…







L'autre monde | Thème liquide par Olivier