9
Déc
10

Le mal être des salariés de la CGT





S’il est bien une entreprise où l’on aurait pu espérer et imaginer que les conditions de travail soient correctes, c’est à la CGT. Il semblerait que cela ne soit pas le cas.

Les syndicats de personnels de la confédération ont sollicité de toute urgence une réunion avec Bernard Thibault afin de trouver une solution rapide au mal être et à la souffrance des salariés de la CGT dans leur travail. Les personnels seraient confrontés depuis très longtemps à une situation insupportable. Ils reprocheraient, entre autre, la multiplication des arrêts maladie et des démissions en lieu et place du dialogue social. Un climat de défiance à l’égard de la direction se serait installé. Cerise sur le gateau, ils reprocheraient une entrave à l’activité syndicale, un comble pour un syndicat…

Ceci montre bien les limites de notre système. Nul n’est prophète en son pays. Le dialogue social est en panne dans notre pays. Bernard Thibault passe son temps à pleurer dans les manifestations et sur les plateaux TV. Il ferait bien de faire le ménage devant sa porte. La réalité est qu’il est très difficile de dialoguer et trouver des solutions car cela coûte très cher et il n’y a plus d’argent pour financer cela en partie à cause des 35 heures imposées par Martine Aubry.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier