4
Jan
13

Le mariage pour tous





Une récente enquête indique que 69% des français souhaite qu’un référendum ait lieu pour déterminer si le peuple est favorable ou défavorable à la mise en place du mariage pour tous.

A titre personnel, je suis contre le mariage pour tous. Je pense que c’est une nouvelle revendication communautariste qu’il faut fermement rejeter car elle a un impact direct sur la vie d’enfants qui n’auront pas fait le choix d’avoir deux mamans ou deux papas et se trouveront de facto confrontés à une situation qu’ils n’ont pas choisi.

Je me mets à la place de ces mômes. Dans la cours de récréation, ils seront l’objet de railleries de leurs camarades, un peu comme le sont tous les enfants ayant une « différence ».

Et puis pour l’équilibre et la construction psychologique d’un enfant, avoir un papa et une maman, c’est essentiel, toutes les études scientifiques réalisées vont en ce sens.

Je pense que les homos devraient se contenter du PACS qui est déjà une avancée significative pour leurs droits. Le mariage doit rester réserver à un couple constitué d’un homme et d’une femme. Sinon, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres.

Après, d’un point de vue économique, le mariage pour tous, c’est une bonne affaire. Les avocats spécialisés dans les divorces doivent déjà se frotter les mains, de même que les organisateurs de banquets.

Jusqu’à présent, le débat a tourné à l’affrontement entre quelques associations intégristes catholiques et des militantes féministes d’extrême gauche. Curieusement, les communautés juives et musulmanes sont restées assez silencieuses alors qu’elles sont par essence farouchement opposées à l’idée même d’un mariage homo. Elles ont préférées, probablement par lâcheté, laisser les catholiques mener le combat. C’est déplorable.

Je pense qu’il n’y a pas de place dans la société pour le communautarisme. On peut tout à fait être contre le mariage pour tous tout en acceptant l’homosexualité. Cette position n’a pas été assez exprimée et les médias gauchistes ont taxé d’homophobes ceux qui ont osé s’opposer à la pensée bobo imposée par la gauche un peu comme ils avaient taxés de racistes et de droite dure ceux qui étaient contre le vote des étrangers.

Bref, je suis pour qu’il y ait un débat serein qui permette éventuellement d’aménager le PACS si c’est nécessaire pour donner plus de droits aux couples homosexuels mais il est hors de question de les autoriser à se marier comme le font actuellement un homme et une femme. L’institution du mariage doit être sanctuarisée…





7 commentaires pour “Le mariage pour tous”
  1. Medorius dit :

    Je trouve assez curieux que les homosexuels et ces gens de gauche qui s’attribuent le monopole du progressisme – qui ne peut donc être que de gauche – n’avaient pas de mots assez durs pour railler l’institution du mariage, la réclament aujourd’hui pour tous, au non de la sacro-saine égalité, cette « passion française », disait Tocqueville. Il y avait aussi la haine des valeurs chrétiennes, qui ont contribué à sacraliser l’institution du mariage.
    Alors, on nous explique, sans aucune démonstration à l’appui, que les enfants de couples homosexuels sont aussi heureux que ceux des couples mariés. Au contraire, il y a de nombreuses études scientifiques qui montrent le rôle spécifique de la mère et du père, dans l’éducation des enfants et, peut-être plus encore, de l’union d’un père et d’une mère.

    Cela dit, il faut protéger les enfants des couples homosexuels, qui n’ont pas choisi leurs parents et donner aux homosexuels, au delà du PACS, les droits de succession, de protection des enfants, comme les devoirs d’assistance mutuelle et de responsabilité vis à vis des enfants, dans le cadre d’une union ménageant la différence de nature du couple avec le mariage.

    Un référendum devrait ménager cette nouvelle possibilité, qui devrait recueillir l’assentiment d’une majorité de la population.

  2. pascal dit :

    Pour éviter le communautarisme comme vous le dite si bien, il faut les mêmes droits pour tous…C’est ce que demandent les homosexuels..
    Ils réclament justement le droit de vivre comme tout le monde.
    Je suis perplexe quand a vos arguments mis en avant contre le mariage homosexuel..
    Et il normal qu’un enfant grandisse sans parents dans un orphelinat jusqu’a ses 18 ans ??
    Es il normal qu’un enfant soit frappé, torturé ou violé par des parents indignent ???
    Pourtant ces enfants ont eu à la base un papa et une maman,non ??
    Je pense que si 2 personnes fussent elles du même sexe ont suffisamment d’amour à donner à un enfant il faut leur en laisser la possibilité et les droits qui vont avec..
    Quand aux railleries des cours d’école c’était la même chose avec les enfants de divorcés il y a 30 ans…
    La seule chose qui compte c’est l’amour. Avec ça on fait des enfants heureux et des adultes équilibrés.

  3. Olivier dit :

    Comme vous le remarquerez, je n’ai pas utilisé l’argument des dérives pédophiles et sexuelles car je pense effectivement que les homos n’ont pas le monopole de cette dérive et qu’il n’y a probablement pas plus de détraqués chez les homos que chez les hétéros donc pour moi, ce n’est pas un argument valide et il n’y a pas à l’utiliser, il ne fait que discréditer ceux qui l’utilisent, d’un côté comme de l’autre…
    Ensuite, dire qu’il faut les mêmes droits pour tous, c’est de l’égalitarisme. Je réponds juste que tous les enfants ont le droit d’avoir un papa et une maman et que de mon point de vue, les droits des enfants sont plus importants que les désirs des parents…
    Les orphelinats ne sont pas plein faute d’un manque de parents souhaitant adopter mais plutôt parce que le système n’est pas conçu pour gérer correctement le flux de demandes. Sinon, comment expliquer que tant de parents vont à l’étranger pour adopter?
    En effet, les railleries à l’école, cela sera comme pour les enfants de divorcés il y a 30 ans et étant enfant de divorcés, je sais de quoi je parle. Néanmoins, je pense que d’autres ont plus souffert de cela que moi étant donné que je ne m’en suis jamais vanté… Cependant, la différence, c’est que le divorce est devenu quelque chose de très largement répandu et accepté socialement puisqu’il touche une majorité de la population. On peut imaginer qu’il n’en sera pas de même pour le mariage gay qui restera marginal et ne touchera pas une majorité de la population. Les enfants des couples gays seront donc marginalisés au delà du fait que leur construction psychologique sera plus délicate…

  4. pascal dit :

    Merci de n’être pas tombé dans le graveleux,cela aurait été aussi dérangeant que déplacé…
    On peut bien-sûr réver d’une famille idéale avec un papa et une maman qui s’aiment s’occupent de leurs enfants,etc..etc…
    Comme celle que je vois en ce momment au journal.Versaillaise,catho..Le cliché total.
    Mais on sait très bien que dans la vraie vie des gens ce n’est pas ça !!
    C’est beaucoup plus compliqué !!
    D’ailleurs dans ce genre de famille idéale ne n’est pas non plu aussi simple ( voir la famille De villiers ).
    Tu dis que chaque enfant à droit à un père et une mère..OK.
    Alors on fait quoi ? on interdit le divorce,quand un des parents se barre à l’autre bout de la France ou à l’étranger et ne revoit jamais ses enfants ?
    Allons un peu de sérieux..

  5. Olivier dit :

    Ce n’est pas parce que les couples hétéros ne sont pas verrouillés et idéaux qu’il faut de facto se dire que du coup, ça n’est pas un problème de confier des enfants à des homos… Ce sont deux choses différentes… Pour moi, c’est une question d’équilibre. L’équilibre offert par le couple homo n’est pas le même et c’est un vrai problème.

  6. Marine dit :

    Quelle horreur de dire des choses pareils!!!!!
    « Et puis pour l’équilibre et la construction psychologique d’un enfant, avoir un papa et une maman, c’est essentiel, toutes les études scientifiques réalisées vont en ce sens. »
    Dîtes, pour la construction psychologique d’un enfant mieux vaut un couple hétéro avec papa qui tape sur maman? C’est moins traumatisant que deux hommes ou deux femmes qui s’aiment et qui de ce simple fait décide de fonder une famille se on vous et vos grandes études.

    Demandez vous une chose : si l’évolution de notre espèce( et oui, n’oublions pas que nous sommes de simples mammifères marchant sur deux pattes) n’avait pas fait en sorte qu’un mâle féconde une femelle pour nous reproduire,cela choquerai t’il?
    Je préfère voir des enfants élevés par des homosexuelles plutôt qu’un seul maltraité.

    vous êtes hypocrite. Avouez franchement que cela vous dérange!!
    Quand aux musulmans et juifs , laissez donc tranquilles. Ils ont déjà assez de combats a mené sans en plus essayer de retarder l’évolution de notre société et surtout de notre façon de penser.

  7. Olivier dit :

    L’argument est un peu léger. Pourquoi dire aussi qu’il faut mieux deux parents homos que pas de parents du tout pour un orphelin? Vous comparez deux situations qui ne le sont pas. Votre raisonnement par l’absurde n’est pas adapté à la situation. Sinon dans ce registre, je pourrais aussi vous retourner l’argument sur les homos, la violence au sein du couple n’étant pas l’apanage des couples hétéros…



L'autre monde | Thème liquide par Olivier