1
Juin
11

Le racket du STIF





Le STIF vient de valider une nouvelle explosion des tarifs des transports en commun en île de France. Après 3,9% d’augmentation en 2010, l’augmentation sera de 2,7% en 2011. Je suis scandalisé par cette mesure inacceptable adoptée par le STIF actuellement tenu par le PS et Europe Ecologie les Verts de rage.

Il est très intéressant de constater que ceux qui rendent la vie des automobilistes impossibles en contraignant toujours plus la circulation automobile sont les mêmes qui augmentent les tarifs des transports en commun.

Bien entendu, pendant ce temps, la qualité de service est toujours en berne. Je pense qu’à un moment, il faudra que les hommes politiques qui ont pris ces décisions soient rendus comptables devant le peuple français au delà de leur mandat. Delanoë et Huchon ont gravement détérioré la situation des transports en région parisienne. Ils sont responsables d’un trouble majeur à l’ordre public. Au delà de la qualité de vie des franciliens, c’est toute l’activité économique qui est contrainte par ce manque d’efficacité politique.

Lorsqu’une personne passe deux heures par jour dans le RER ou les embouteillages, c’est au bas mot une heure et demi de perdues pour s’occuper des enfants ou être plus efficace dans son travail. Je suis stupéfait que les politiques ne prennent pas plus conscience du problème que cela constitue. Il y a plusieurs points de croissance à la clé qui partent en fumée dans le temps perdu dans les transports chaque année…

Je ne comprends pas le manque de vision des politiques en matière de transport. Ils construisent des routes d’une ou deux voies. Puis 30 ans plus tard, ils en ajoutent une et ainsi de suite. Pourquoi ne pas construire directement une 4 ou 5 voies? L’argument du coût ne tient pas, le retour sur investissement étant très rapide en la matière sans parler de l’impact positif sur l’économie.

Si j’étais au pouvoir, je lancerais le chantier de doublement du périphérique parisien. Il faudrait d’abord le couvrir complètement puis basculer un sens de circulation sur le nouvel étage créé. Ainsi, on aurait de 5 à 8 voies par sens et donc plus aucun embouteillage pendant des décennies!





2 commentaires pour “Le racket du STIF”
  1. Gloubi dit :

    Clairement, votre proposition de doublement de la capacité du périphérique ne ferait qu’accroître l’afflux de voitures dans Paris intra-muros, avec pour facheuse conséquence de boucher durablement toute sa circulation interne.
    Certes, on roulerait sur le périph, mais à condition de ne pas en sortir, ou bien d’interdire totalement la circulation automobile aux particuliers à l’intérieur de Paris.

  2. Olivier dit :

    Il faudrait bien entendu adapter un certain nombre d’autres axes dans Paris. Ceci pourrait passer par le doublement de la voie Georges Pompidou, le basculement du trajet du tramway du boulevard des maréchaux vers l’ancienne voie ferrée de la petite ceinture toujours en friche et bien d’autres possibilités inexplorées jusqu’alors.



L'autre monde | Thème liquide par Olivier