8
Juin
05

Le rappel à l’ordre européen





José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, a mis aujourd’hui en garde les différents acteurs suite aux rejets français et néerlandais de la constitution européenne : « Ne nous cachons pas derrière des différences idéologiques. Toute tentative pour imposer aux autres un modèle social, un système de marché, une pensée unique européenne, est vouée à l’échec ».

Je pense que ce rappel à l’ordre vient à point nommé. Il est important que chacun comprenne les enjeux de ces rejets de manière globale. Nous formons une union européenne et lorsqu’une des parties dit « non« , il ne faut qu’elle s’attende pour autant à pouvoir imposer sa vision des choses au plus grand nombre. Si la négociation est nécessaire, elle doit bénéficier au plus grand nombre et non pas aux intérêts particuliers de minorités. Autrement dit, les minorités françaises qui se sont unies pour rejetter cette constitution ne représentent pas la majorité de l’avis européen. Il est important d’écouter ces minorités, de prendre en compte leur avis mais il est encore plus déterminant d’avancer quite à vexer certains.







L'autre monde | Thème liquide par Olivier